Les chroniques de Charlotte

Pour survivre aux questions de ta famille à Noël

Les hostilités de Noël démarrent demain soir ! Alors pour que tu t’y prépares au mieux, je t’ai concocté ce mini-guide de survie pour parler de ton projet de dem’ à ta famille, dans le cas où celle-ci ne comprenne pas bien cette drôle d’idée qui t’est passée par la tête.

Je ne sais pas comment ton envie de changement est perçue dans ta famille. Si tu es soutenu, c’est formidable, et profites-en ! Personnellement, j’ai cette chance dans ma propre famille.

Mais je sais que ce n’est pas le cas pour tout le monde, et que certains membres de la communauté et quelques uns de mes clients se débattent pour obtenir un peu de soutien de la part de leur famille.
Voici quelques exemples des remarques qu’ils entendent (et qu’ils m’ont rapportées) et la manière dont ils le ressentent :

  • Ils se sentent incompris. « Mais c’est quoi en fait ton souci ? Il est pas bien ton job ? Mais c’est ce que tu voulais faire, non ? »
  • Ils se sentent jugés. « De toute façon, tu n’es jamais content »
  • Ils culpabilisent. « Tu es celui qui gagne le mieux sa vie dans la famille, et tu te plains ? »
  • Ils se mettent à douter. « Tu as un CDI, ce qui est une chance par les temps qui courent, et tu songes à le quitter ? »
  • Ils doivent se justifier. « Mais ça sort d’où cette idée ? Comment ça pourrait marcher ? »

Si tu reconnais l’une de ces remarques car on te l’a dite, sache tu n’es plus seul !

Tout d’abord, il faut bien que tu te dises que les proches qui remettent ta décision en question le font pour te protéger.
Tu ne peux pas leur en vouloir pour cela, car nous sommes tous pareil.

La peur fait partie de notre conditionnement social. Depuis que nous sommes petits, on nous apprend à avoir peur et à ne pas prendre de risque : on regarde les dernières horreurs au journal télévisé, on voit des films de guerre, on nous dit de faire attention en sortant dans la rue …
Bien entendu, la plupart des mises en garde sont nécessaires. Mais elles créent en nous un sentiment de peur dont il est difficile de se défaire ensuite.

Résultat, quand quelqu’un nous annonce qu’il va faire quelque chose de « risqué », notre première réaction est de l’avertir du danger ! Comme s’il n’y avait pas pensé lui-même…

Imagine qu’un ami ou un membre de ta famille t’annonce qu’il part faire le tour du monde seul, ou qu’il va utiliser toutes ses économies pour ouvrir une boutique…
Si tu n’as toi-même jamais pris de risque, tu vas d’abord t’inquiéter pour lui.
Si tu es diplomate, tu ne le montreras pas (trop). Mais il y a des chances que ta réaction de peur transparaisse. Résultat, tu vas renvoyer ta propre peur au visage de ton ami ! Tu ne le fais pas par méchanceté, mais parce que la peur est ancrée en toi.

Eh bien, dis-toi que c’est pareil pour tes proches lorsque tu leur annonces que tu en as marre de ton boulot et que tu vas poser ta dem’.
Sur le coup, ils imaginent le pire et ils ne comprennent pas ta décision.

Les seuls qui vont bien réagir tout de suite, ce sont ceux :
– Qui ont déjà osé prendre des risques dans leur propre vie, et qui accueillent donc avec joie les décisions audacieuses des autres ;
– Qui ont la même envie que la tienne et qui admirent sincèrement ce que tu t’apprêtes à faire.

Les autres vont au choix :
– Te trouver fou de faire ce que tu vas faire et ne rien comprendre ;
– Etre jaloux au fond d’eux, car ils n’ont jamais osé le faire eux-mêmes alors qu’ils en avaient l’envie secrète.
Et ce sont eux qui vont te renvoyer leurs propres peurs au visage. 

C’est pourquoi il est important que tu restes concentré sur ton objectif et tes envies à toi.Car une fois les fêtes terminées, chacun retourne à sa propre vie. Et si ta vie au quotidien ne te convient pas, c’est toi et seulement toi qui a la légitimité de prendre les décisions qui s’imposent.

Mais cela n’empêche pas d’en discuter, bien entendu. Si tu veux réussir à avoir une discussion constructive avec tes proches, il est important que tu puisses leur expliquer l’origine de ton projet, et le plan d’action que tu imagines pour le mener à bien. Cela les rassurera de savoir que tu as un plan. Même si ton plan est encore un peu flou, ou qu’il va changer dans 3 jours, peu importe : ils verront que ta décision ne sort pas de nulle part.

Pour que tu anticipes au mieux ces discussions, voici le top 3 des questions auxquelles te préparer et ce que tu peux y répondre :

  • Qu’est-ce qui ne te convient pas dans ton job ? Bonne réponse :  Expliquer ce qui va bien (par exemple le CDI, le salaire, etc) mais expliquer pourquoi cela ne te suffit pas. Donne un maximum d’exemples concrets (un accrochage avec ton chef, une journée-type et l’ennui que tu ressens…). Montre que tu es conscient des avantages, mais qu’aujourd’hui tu aspires à autre chose. Si tu as besoin de renfort, montre-leur quelques messages du groupe privé, et envoie-les faire un tour sur posetadem.com. Ils verront que tu n’es pas devenu fou, et qu’il y a d’autres personnes saines d’esprit qui se posent les mêmes questions que les tiennes !
  • Et tu comptes faire quoi à la place ? Bonne réponse : Si tu ne sais pas encore ce que tu vas faire, explique que tu es en réflexion, et raconte les actions concrètes que tu réalises pour définir ton projet (Rencontrer des gens ? Suivre une formation en ligne ? Etre coaché ? Je peux envoyer une preuve au besoin ;-)). Si tu sais ce que tu vas faire, parfait, explique ton projet et ton plan d’action pour le mener à bien !
  • Ce n’est pas trop risqué ? Bonne réponse : Fais la liste des avantages et des inconvénients de ce projet en mettant l’accent sur les avantages. Et pour ne pas que l’on te dise que tu es inconscient, montre que tu as bien saisi les risques, et explique la manière dont tu comptes les surmonter. Pour clore la discussion en beauté, fais-leur lire mon Manifeste, et mets-leur sous les yeux le calendrier de la vie du blog waitbutwhy, qui est dans l’article. Electrochoc assuré !

Voilà, si tu bûches (ha ha) à fond ces 3 sujets, tu seras paré pour le repas de famille !

Et si jamais tu te sens seul, viens poster un petit message sur le groupe privé et on te soutiendra 😉

Commentaires

Vous allez aussi aimer