Je me prépare

3 conseils pour bien vivre une période de chômage sans activité professionnelle  

Maria nous explique comment bien vivre une période de chômage

Un licenciement, une demande de rupture conventionnelle, une démission, un déménagement…vous voilà au chômage. Peu importe les raisons qui vous ont  conduit à en arriver là, ni les projets ou même le manque de projets dans votre tête. Tranquille ! Sachez que c’est une période exceptionnelle qui peut être bien vécue et qui peut donner naissance à de superbes projets dans votre future vie professionnelle. Voici mes 3 conseils pour bien vivre une période de chômage, bonne lecture ! 


Article invité rédigé par Maria Dobrogost


1- Voyez le verre à moitié plein

Vous connaissez certainement cette image d’un verre rempli à moitié. Les optimistes le voient à moitié plein, les pessimistes à moitié vide. Bonne nouvelle : cela ne dépend que de VOUS et comment vous déciderez de le voir  :-) Même si, au début, cela peut vous sembler peu évident, car il y a un trop plein de questions qui prolifèrent dans votre tête.

Mon expérience  : Je venais de quitter mon entreprise. L’entreprise que j’aimais bien, dans laquelle je m’étais investie. Ce n’était pas facile, vraiment !  D’autre part, j’avais de bonnes raisons pour le faire et je ne pouvais pas regretter ce choix. J’étais perdue, je savais ce que je ne voulais plus mais je n’avais aucune idée de ce que je voulais. Aucun plan B, aucune inspiration. Et j’ai vite compris que, justement, pour cette raison, la recherche d’un emploi ou un lancement d’une nouvelle activité allait prendre du temps. Il a donc fallu que je décide comment j’allais voir ma période de chômage et le fameux verre  : à moitié vide ou à moitié plein  ?

J’ai opté pour la deuxième option et ce fut un excellent choix. Les résultats qui en découlèrent furent magnifiques, que ça soit au niveau des nouvelles relations que j’ai créées, des activités que j’ai testées, des projets que j’ai trouvés ou du changement durable et positif au niveau personnel. Et tout ça, sans aucun projet initial juste avec une attitude positive, de la curiosité et de la persévérance. J’ai également décidé d’utiliser cette période pour prendre du recul sur tout et tous ce qui nous entourent. J’en parle d’une manière humoristique dans une série d’articles publiés sur LinkedIn « Le chômage et alors  ? ».

2- Prenez votre temps

Que vous ayez un plan B ou pas, ne paniquez pas. Vous pouvez être attiré par le côté obscure des pensées négatives : je ne trouverai pas de travail, je suis trop jeune/ trop âgé(e), je ne sais pas quoi faire, je n’ai pas de projet, j’ai peur que mon projet ne tienne pas la route, combien de temps il me reste avec le chômage, …etc. Commencez à mettre en pratique des techniques qui vous permettront de vous détendre et de garder votre esprit clair et positif. Et il en existe une multitude ! Vous pouvez méditer le matin ou le soir (en écoutant de petites méditations guidées sur YouTube pour commencer), lire des livres inspirants, faire des balades pour vous ressourcer. Être temporairement sans activité professionnelle vous donne une excellente occasion de profiter de TOUT  ! À condition que vous le vouliez bien et que vous en preniez conscience  ;-) On peut utiliser ce temps pour se former, faire du bénévolat, réaliser des passions, passer plus de temps avec la famille, découvrir « d’autres mondes », tester des projets, faire de nouvelles rencontres… etc. Vous pouvez même, comme moi, passer des entretiens d’embauche pour les postes qui vous intéressent moyennement, afin de prendre de l’assurance et vous perfectionner dans ce domaine. L’expérience qui en ressort est étonnante.

Tout ce que vous allez faire dans cette période vous rapprochera de votre objectif professionnel même si celui-ci n’est pas connu au début.

Homme qui regarde une montage et qui apprend à bien vivre une période de chômage

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 7000 futurs démissionnaires qui lisent la newsletter chaque mardi matin !

3- Sortez de chez vous

En restant sans activité professionnelle qui rythme nos journées il est très facile de rester enfermé chez soi. Les moments avec soi-même, sont, certes, nécessaires et recommandés pour faire un travail personnel, analyser sa vie professionnelle, se poser les bonnes questions, …etc. Ceci dit, comme pour tout, il est bien de garder un bon équilibre. Il m’est arrivé de rester pendant trop longtemps chez moi, coups de mou garantis  ! On se remet en question, on envoie trop de CV sans aucun retour, on part dans tous les sens avec des projets mal définis et le vélo dans la tête recommence à tourner  !

Parfois il faut se forcer un peu, pour sortir afin d’échanger avec les autres que ça soit dans le contexte professionnel ou personnel. Mais quand vous allez faire le premier pas, vous verrez que cela vous fera avancer considérablement dans vos projets. Quand on cherche bien, on découvre pléthore d’associations et des personnes qui sont vraiment là pour vous aider et vous conseiller. La plupart d’entre elles le font de manière bénévole, chaleureuse et sans rien attendre au retour (c’est tellement rare, n’est-ce pas ?). Mais il faut creuser et s’accrocher !

Les premières personnes à vouloir vous aider sont… les autres demandeurs d’emploi et chercheurs d’activité ! Eh oui, il y a une sorte de solidarité naturelle qui se crée entre nous. On vit la même chose, on galère, on pleure et on rigole, on a envie d’avancer, on ne veut pas subir, on échange des conseils et des expériences.  Les moments sont forts, et on découvre aussi, et parfois malgré nous, qu’il y a des choses bien plus importantes au-delà d’une recherche de travail ou d’un nouveau projet professionnel.

Apec (Association pour l’emploi des cadres) vous proposent des ateliers et de nombreux services de qualité. Il y a également des associations régionales comme Puissance Cadres 31 à Toulouse où j’ai fait des rencontres magnifiques et mené des activités intéressantes, et encore d’autres un peu plus cachées comme Solidarité Face au Chômage, un groupe des bénévoles qui écoute et accompagne les chercheurs d’emploi de manière individuelle et personnalisée.  Vous pouvez également faire partie des groupes privés sur Facebook pour échanger sur les sujets qui vous tiennent à cœur ou rencontrer des personnes qui partagent les mêmes passions comme c’est le cas sur le groupe privé Pose ta Dem’.

Les possibilités sont nombreuses, choisissez bien en fonction de vos projets et vos convictions et vous verrez que la période de non activité professionnelle sera non seulement intéressante mais pourra donner naissance à de vrais projets de vie ! Eh oui, il est tout à fait possible de bien vivre une période de chômage !


👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

👉 Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez les programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires

Vous allez aussi aimer

>

🍪 En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. Plus d’infos

C'est quoi un cookie ?
En plus d'être un délicieux gâteau, un cookie est un fichier sur votre appareil qui contient des données. Vous pouvez à tout moment supprimer ou limiter le stockage de ces fichiers dans les paramètres de votre navigateur internet (voir plus bas).

À quoi ils servent ?
Les cookies de mesure d’audience nous permettent de connaître l’utilisation et les performances de notre site, d’établir des statistiques, des volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments de notre site (contenus visités, parcours) nous permettant d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services. Les données recueillies sont uniquement consultées et analysées par Pose ta Dem'.
Les cookies liés aux opérations relatives à la publicité ciblée nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes publicitaires et de limiter le nombre de fois où une publicité pour Pose ta Dem' vous est proposée.

Comment désactiver les cookies ?
Pour empêcher ou limiter le stockage des cookies sur votre Terminal, vous pouvez modifier les paramètres du navigateur que vous utilisez :

Pour Chrome :
Cliquez sur le menu Chrome à droite dans la barre d'outils du navigateur.
Sélectionnez Paramètres.
Cliquez sur Afficher les paramètres avancés.
Dans la section "Confidentialité", cliquez sur le bouton Paramètres de contenu.
Dans la section "Cookies", vous pouvez modifier les paramètres suivants :
Supprimer les cookies
Bloquer les cookies par défaut
Autoriser les cookies par défaut
Conserver les cookies et les données de site par défaut jusqu'à la fermeture du navigateur
Définir des exceptions pour les cookies de certains sites Web ou domaines
Pour Safari :
Choisissez Safari > "Préférences", puis cliquez sur l'onglet "Sécurité" (ou " Confidentialité").
Dans la section "Accepter les cookies", choisissez l'une des options proposées.
Pour Mozilla Firefox
En haut de la fenêtre de Firefox, cliquez sur le menu Outils, puis sélectionnez Options
Sélectionnez le panneau Vie privée.
Paramétrez Règles de conservation : à utiliser les paramètres personnalisés pour l'historique.
Décochez Accepter les cookies.
Cliquez sur OK pour fermer la fenêtre « Options »
Si votre navigateur ne figure pas dans la liste vous pouvez vous rendre directement sur le site de son éditeur.

Pour disposer d’informations complémentaires sur les Cookies, nous vous invitons à consulter la rubrique « Vos traces » du site de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/.

Fermer