Je me lance

Ces 3 étapes essentielles pour lancer son premier blog

Manon a décidé de lancer son premier blog

Écrire, c’est ma vie. Et c’est aussi mon travail. Journaliste depuis presque quatre ans, j’ai eu envie de m’exprimer autrement qu’en rédigeant des articles pour mon travail. L’idée de lancer mon propre blog me trottait dans la tête depuis longtemps… J’avais même choisi son nom : Dans Les Valises de Manon. Mais je repoussais toujours à plus tard ce projet car lancer son premier blog, ça fait peur. Voici comment, à l’automne 2018, j’ai sauté le pas ! Et si vous aussi, vous lanciez votre blog ? Suivez le guide !


Article invité rédigé par Manon Gayet.


Mais, au fait… pourquoi un blog ?

Écrire, chez moi, c’est compulsif. Depuis ma tendre enfance et le temps des Fantômette, Alice et autres héroïnes des Bibliothèques rose et verte (comprendra qui pourra), j’aime écrire la suite d’histoires qui me plaisent, noircir des pages entières de “notes à moi-même”, décrire des paysages, des situations et des personnes qui m’ont marquée… Du coup, rien d’étonnant au fait que je sois devenue journaliste ! C’est d’ailleurs ce que je voulais faire depuis le collège (!)

Mais qui dit média, dit lectorat, dit ligne éditoriale… Et j’ai eu envie de parler différemment aux gens. C’est là qu’intervient le blog. J’avais besoin d’un espace d’expression personnelle. Je voyageais déjà pas mal en famille, un peu avec des amis, mais je voyage encore davantage depuis que je travaille.

Et souvent, mes proches me demandent “Alors, c’était comment ce voyage, raconte ?!” Justement, j’ai souhaité leur raconter autrement les lieux qui m’ont fait vibrer, les odeurs et les couleurs qui m’ont marquée. Partager des souvenirs, des émotions et en garder une trace (numérique). Et puis, répondre aussi à quelques questions en dispensant quelques conseils pratiques ou petits trucs qui m’avaient servi.

Alors, voilà, il était temps de donner vie à ce blog tant réfléchi !

1# Dépasser ses peurs

C’est bon, ça y est, ma décision est prise. Je vais lancer mon premier vrai blog (on est d’accord, les Skyblogs, ça ne compte pas ?) !

C’est le moment où le petit diable assis sur mon épaule m’a chuchoté : “Euh… minute papillon. Des blogs qui parlent de voyage et/ou de développement personnel, il y en a des milliers. Donc t’es gentille, mais t’apportes quoi de plus au schmilblick ?” Coucou le syndrome de l’imposteur ! Clairement, même si c’est une partie de mon travail, j’avais peur de “mal” écrire, de ne pas apporter suffisamment de valeur ajoutée à mes potentiels lecteurs. J’avais aussi cette espèce de pudeur, cette crainte de trop me dévoiler à travers mes écrits. Et, la pire de toutes, j’avais peur des critiques violentes, non constructives, qui te donnent l’impression de te remettre en cause en tant que personne.

Bref, je me suis fait des films en mode Spielberg dans ma tête, alors que je n’avais pas encore écrit une seule ligne.

Comment j’ai finalement dépassé mes peurs :

  • J’ai parlé de ce projet à des proches (et à la communauté Pose Ta Dem’ !) pour le rendre concret. Tant que je n’en parlais à personne, cela restait un projet fantasmé dans ma tête… Et surtout quelque chose de totalement abstrait que je pouvais remettre à plus tard indéfiniment. Une fois que le sujet était sur la table, plus question de me dérober !  
  • J’ai demandé à mes proches ce qu’ils aimeraient lire… et de me relire ! Même s’ils ne tiennent pas de blog, qu’ils ne voyagent pas beaucoup, je leur ai demandé ce qu’ils aimeraient lire sur mon blog, ce qui manquait dans les autres blogs de voyages ou parlant de développement personnel qu’ils lisaient. Ils m’ont aussi aidée à relire mes premiers textes pour me rassurer, vérifier l’orthographe…
  • J’ai travaillé sur mon syndrome de l’imposteur en cherchant mon point fort. Je suis journaliste dans le tourisme, après tout, je suis légitime d’écrire sur des voyages ! Et je travaille moi-même sur mon développement personnel, en lisant et testant beaucoup de concepts. Alors, pourquoi pas ?
  • J’ai interrogé une copine qui tient un blog depuis plusieurs années. Je lui ai posé des questions pratiques sur le choix de la plate-forme, sur la fréquence de ses publications, etc. Définitivement, s’entourer est primordial !
  • J’ai dédramatisé : j’ai le droit d’essayer et de me tromper (ou pas). Tester, rater, recommencer feront donc partie du processus. L’essentiel, c’est que cela reste mon moyen d’expression, une exécutoire, un espace de transmission et d’inspiration.

En un mot…

Si vous avez peur de vous lancer, c’est normal ! Mais n’avez-vous pas ce petit poids sur la conscience de ne pas le faire ? Parlez-en autour de vous, à votre compagne/compagnon, à vos meilleurs amis, à vos proches… Expliquez votre démarche, questionnez-les sur leurs éventuelles attentes sur le sujet de votre futur blog, demandez-leur s’ils ont des conseils. Entourez-vous des 5 personnes les plus bienveillantes de votre entourage, capables de vous interroger régulièrement sur vos avancées ou de vous filer un coup de main si besoin !

Ordinateur sur une table en bois avec un livre et une tasse

2# Apprivoiser la plate-forme WordPress

D’entrée de jeu, je savais que je créerai mon blog sur WordPress. D’ailleurs, dès l’été 2018 [le blog a été lancé à l’automne 2018], j’avais pris le nom “Dans Les Valises de Manon” sur cette plate-forme. Pourquoi ? Parce que je suis plutôt à l’aise avec WordPress, je m’y étais déjà frottée à plusieurs reprises durant mes études.

Comment j’ai débuté sous WordPress :

  • J’ai navigué dans le back-office pour me familiariser avec. Avant même de me lancer dans la conception de mon blog, je suis passée d’onglet en onglet dans le menu afin de repérer les différentes fonctionnalités, comprendre la hiérarchie des futures publications sur le site, etc. J’avais eu la chance d’être formée à l’école mais il existe des dizaines de tutos pour faire connaissance avec WordPress !
  • J’ai choisi un premier template en fonction de mon sujet. Le voyage et le développement personnel sont deux sujets qui suscitent l’inspiration, le rêve, l’évasion… J’ai donc privilégié un design faisant la part belle aux visuels, surtout sur la page d’accueil.
  • J’ai acheté le nom de domaine (pour me débarrasser du “.wordpress.com” à rallonge). Et un pack Premium annuel pour bénéficier d’un stockage photos plus important (parler de voyages, c’est parler aussi en images, non ?!) et accéder à tous les templates disponibles. Néanmoins, j’ai appris par la suite qu’il était plus avantageux (financièrement) d’héberger son site sur d’autres plates-formes comme 1 & 1 ou WordPress.org (et non « .com »).

En un mot…

N’ayez pas peur de WordPress ! On prend en main la plate-forme assez facilement, surtout pour les fonctionnalités de base. Vous pouvez vous faire plaisir sur le design et débuter rapidement l’écriture sur la version gratuite sans aucun problème. Mais attention, pour enlever le “.wordpress.com”, il vous faudra acheter un nom de domaine (à partir de 3€ par an).

3# Se lancer : écrire son premier article

Ça y est, il est là… Dans Les Valises de Manon est en ligne !

Je l’avoue, j’ai eu un petit frisson et le coeur battant à ce moment-là ! Mais le plus dur était devant moi : écrire mon premier article. De quoi allais-je parler ? J’avais l’impression d’avoir plein d’idées et en même temps, la tête vide. Très perturbant ! J’ai soufflé un coup et je me suis lancée.

Comment j’ai écrit mon premier article :

  • J’ai décidé d’écrire sur un sujet qui me tient à coeur. Mon blog parle de voyage et de développement personnel. Et en 2018, j’ai eu la chance de faire un incroyable voyage au Kenya grâce à mon travail. J’ai eu un vrai coup de coeur pour ce pays et c’était important pour moi d’en parler différemment qu’à travers mon boulot, et de montrer quelques unes des photos prises sur place.
  • J’ai créé une structure type pour mes articles “voyage”. Pour me faciliter la tâche, j’ai fait un brouillon avec tout ce que je souhaitais dire sur le Kenya : les meilleurs moments, les lieux visités, des conseils… Et j’ai organisé le tout pour créer une trame réutilisable (et adaptable) pour chaque reportage.
  • J’ai incorporé des informations pratiques. Le but de ce blog, c’est de me faire plaisir, indéniablement. Mais je souhaite aussi que les lecteurs y trouvent leur compte, soient transportés… et repartent avec du concret, que ce soit pour préparer un voyage ou se pencher sur le développement personnel ! J’ai donc distillé quelques conseils pour bien préparer son voyage, les lieux à visiter…
  • J’ai planifié un moment pour rédiger sereinement. Oui, carrément, j’ai attribué un créneau dans mon agenda et j’ai écrit la V1 du texte quasiment d’une traite ! Ensuite, j’ai laissé “reposer” et j’y suis revenue dans les jours suivants pour fignoler et choisir les photos. Ça y est, c’est prêt ! 
  • Je me suis fait relire pour vérifier la compréhension et l’orthographe. Avec ma peur obsessionnelle de mal faire, j’ai préféré de me faire relire (au moins au début). Syntaxe bancale, formulations obscures, coquilles… Tout y est passé, et ça me rassure ! Et puis… Je n’ai pas trop réfléchi au moment d’appuyer sur “Publier” !

ordinateur par terre entouré d'un téléphone portable, d'une tasse et d'une paire de lunettes

En un mot…

Faites-vous vraiment plaisir sur le premier article, concevez-le comme vous l’imaginiez. Faites-vous confiance pour l’écriture, c’est important que l’on sente votre touche, votre personnalité, mais aussi que l’on apprenne quelque chose. Que ce soit un conseil, une expérience, une recommandation… Tout est bon à prendre pour le lecteur ! Et n’hésitez pas à vous faire épauler, surtout au début, si vous manquez comme moi d’assurance.

Et maintenant ?

Mission accomplie, j’ai lancé mon blog ! Je ne suis pas peu fière, même s’il n’est pas (encore) visité par des milliers de personnes, de l’avoir fait, j’en suis déjà très contente. Lancer son premier blog, c’est quand même quelque chose ! J’ai encore beaucoup de choses à apprendre pour l’améliorer et c’est ce qui rend cette petite aventure excitante ! Aujourd’hui, je manque encore de régularité dans la publication mais les idées sont là. Comme si de l’avoir lancé avait débloqué un crédit “créativité” dans ma tête. Ça fait du bien ! Prochaines étapes ? Établir un calendrier éditorial, développer des réseaux sociaux, une newsletter… Et l’alimenter, tout simplement, de tous mes voyages et de mes expériences aux quatre coins du globe !

En résumé :

  • Parle de ton projet de blog à ton entourage et entoure-toi de personnes bienveillantes et stimulantes.
  • Lance-toi sur WordPress et n’hésite pas à regarder un ou deux tutos pour l’apprivoiser.
  • Établis un calendrier éditorial pour ton blog (et tes réseaux sociaux si tu en as) pour gagner en régularité et fidéliser tes lecteurs !

Maintenant que vous avez découvert comment Manon a fait pour lancer son premier blog, vous pouvez aller faire un tour Dans Les Valises de Manon et la retrouver sur ses réseaux sociaux


👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

👉 Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez les programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.


Crédits photos : Anaïs Recouly

Commentaires

Vous allez aussi aimer