Je me prépare

3 résolutions de rentrée pour poser sa dem’ dans l’année

Vous avez rêvé d’une nouvelle vie cet été, en vous promettant de passer à l’action à la rentrée ? Pour que votre projet ne reste pas qu’une idée, voici 3 résolutions de rentrée pour poser sa dem’ dans l’année !

L’heure de la rentrée a sonné ! Si je vous invitais à ralentir et à prendre du recul cet été, la rentrée est désormais le bon moment pour passer à l’action. Peut-être que comme beaucoup de Français, vous avez traversé ce que j’appelle la « crise existentielle estivale » : vous vous êtes mis à envier votre prof de surf en vous disant que vous aussi, un jour, vous poseriez votre dem’ pour vivre tranquillement sur une île… Puis, retour à ce que vous appelez « la réalité », en oubliant bien vite votre rêve d’une vie différente, et attendant de le retrouver l’été prochain. Mais pourquoi ne feriez-vous pas partie, vous aussi, de ceux qui ont osé se créer une nouvelle vie ? Sans forcément aller vivre sous un cocotier, vous pouvez déjà dans les prochains mois, opérer les changements qui vous rendront heureux de vous lever le matin. Alors pour que vos rêves ne restent pas dans une valise rangée sous le lit cette année, voici mes 3 résolutions à adopter pour passer à l’action !

Résolution #1 : Partir plus tôt du bureau pour prendre du temps pour soi et garder son énergie

J’ose vous inciter ouvertement à vous désinvestir au boulot ? Pas du tout ! Je vous invite à repenser votre temps de travail pour conserver votre énergie et la consacrer à votre projet de reconversion. 

« Le monde s’est mis d’accord pour brasser du vent de 9h à 19h et, puisque vous êtes coincé dans votre bureau pour cette période de servitude, vous vous sentez obligé de créer des activités pour l’occuper » – Tim Ferriss, dans La semaine de 4 heures

Si vous prenez un peu de recul sur vos semaines si chargées au travail, vous pourrez vous apercevoir que :

  • Une bonne partie de vos tâches n’a pas d’utilité. Ou alors trop peu pour qu’elles vaillent la peine de vous prendre du temps.
  • Une bonne partie de vos réunions n’a pas d’utilité. Faites le calcul sur un mois, ça va vous faire un choc.
  • Une bonne partie de vos heures de travail est peu productive. Après le déjeuner par exemple quand vous somnolez en faisant semblant de travailler. Ou quand vous passez une journée sur un dossier parce que vous êtes sans cesse interrompu, alors qu’en 2 heures il pourrait être bouclé si vous étiez vraiment concentré.
  • Une bonne partie de vos pauses café ou cigarette pourrait être supprimée ou raccourcie pour dégager du temps.

Pourquoi gaspiller ce temps alors qu’il vous en manque cruellement le soir pour avancer sur votre projet de reconversion ? Avec quelques principes simples de productivité, vous pourrez en faire autant (voire plus) en moins de temps, et ainsi profiter de ce temps libre pour vous consacrer à vos projets. 

Voici votre première résolution de rentrée : à moins que vous soyez contraints à des heures précises (accueil de clients dans une boutique, secrétariat…), votre objectif va être de travailler moins mais mieux pour vous libérer du temps.

Je sais ce que vous allez me rétorquer : oui mais mon chef ne me laissera jamais partir plus tôt. Même si votre but est de poser votre dem’ à un moment donné, je suis partisane des relations saines. Voici mes conseils :

  • Faites part de votre nouvel objectif de productivité. Soyez transparents dans la mesure du possible, en expliquant par exemple que vous avez un projet personnel, ou de nouvelles contraintes, et que vous avez par conséquent réfléchi à une réorganisation personnelle vous permettant d’atteindre vos objectifs tout en ayant plus de temps pour vous.
  • Proposez une nouvelle organisation du travail : réduire votre présence dans certaines réunions, raccourir celles où vous êtes indispensable, réorganiser un process pour le rendre moins chronophage… 
  • Proposez un test sur une durée limitée : en accord avec votre manager, appliquez votre nouvelle organisation pendant un mois, et analysez les résultats ensemble. S’ils sont positifs, vous pourrez continuer, sinon, retour aux anciennes habitudes.
  • Négociez du télétravail, car c’est le graal ! Chez vous, vous pourrez appliquer vos nouveaux principes de productivité pour terminer votre travail à 15 heures et avoir le reste de votre après-midi sur votre projet. Là aussi, vous pouvez proposer un essai à votre entreprise sur une durée limitée, ou un certain nombre de jours avant de l’augmenter.
  • Si vous pouvez vous le permettre financièrement, négociez un 4/5 pour avoir une journée dédiée à votre projet.

Il est évident que ces conseils n’ont pas vocation à filouter votre entreprise. Bien au contraire, il est de votre responsabilité de fournir les mêmes résultats qu’auparavant, pour que vos propositions soient acceptées et validées à long terme. Une fois ce système mis en place, vous aurez du temps libre et de l’énergie pour vous atteler aux projets personnels qui vous tiennent à coeur.

Attention, si votre but est d’utiliser ce temps pour chercher activement un autre emploi et passer des entretiens, je ne valide pas cette méthode. A moins que votre manager soit au courant de votre souhait de quitter l’entreprise, bien entendu. Sinon, c’est simple : si vous devez partir plus tôt pour un entretien, assurez-vous de produire les mêmes résultats que d’habitude. Soyez professionnel jusqu’au bout, l’inverse vous jouerait des tours. Cette méthode est valable si vous souhaitez utiliser ce temps pour vous former, préparer votre création d’entreprise (jetez d’abord un oeil à la clause de non concurrence de votre contrat de travail), devenir indépendant, être bénévole, ou pour tout autre projet. Bien sûr, votre plan secret est que ce projet personnel vous fasse vivre un jour. Mais en attendant, soyez honnête sur l’occupation de ce temps supplémentaire et faites de votre mieux pour garder des relations saines avec votre employeur !

Résolution #2 : Se lever plus tôt pour que le monde vous appartienne

Ah ! Se lever plus tôt, la résolution-cliché que peu de personnes tiennent plus d’une semaine ! Avant de tracer votre route, lisez ces quelques lignes, elles pourraient bien changer votre vie.

« Votre situation dépend de l’être que vous étiez, mais l’orientation que vous prenez dépend entièrement de l’individu que vous souhaitez devenir » – Hal Elrod

J’ai découvert le Miracle Morning il y a deux ans. L’auteur, Hal Elrod, explique que sa vie a changé grâce à sa routine matinale : en se levant plus tôt chaque matin, il consacre du temps à ses projets et à son développement personnel, ce qui lui permet d’être plus heureux et de réaliser ses objectifs. Sa routine consiste à se lever à 5h30 et à réaliser ces 6 exercices : méditation, affirmations, visualisation, exercice physique, lecture et écriture. La méthode est moquée par certains, mais je me suis vite aperçue que ce sont ceux-là-mêmes qui soit n’arrivent pas à s’y tenir, soit… n’ont pas lu le livre. Car dans le livre, il est bien expliqué que chacun doit se créer sa propre routine, et que le but n’est pas de se lever à 5h30 mais de se lever plus tôt que d’habitude. Ainsi, si vous vous leviez à 8h avant, vous pouvez commencer votre Miracle Morning à 7h !

Lorsque j’ai posé ma dem’, j’appliquais déjà une sorte de mini-Miracle-Morning sans le savoir. J’ai toujours aimé me lever en avance par rapport à mon heure de départ. Avant de quitter mon job, j’ai passé des mois à lire chaque matin avant de partir au travail. Je faisais ma veille quotidienne au petit-déjeuner : veille de l’actualité start-up, livres d’entrepreneuriat, articles Medium d’entrepreneurs pour m’inspirer… Grâce à cela, j’ai progressivement basculé de référentiel. Dans mon esprit, la norme n’était plus d’être salarié en costume cravate, mais d’être libre. C’est l’une des choses qui m’a le plus aidée à franchir le cap ! Peu après j’ai découvert le Miracle Morning, et depuis j’ai créé ma propre routine matinale plus élaborée.

Pour votre deuxième résolution de rentrée, voici mon conseil : faites simple, allez à l’essentiel. Avant de vous lancer dans une routine en 6 étapes qui dure 1 heure, prenez 20 minutes chaque matin pour vous, pour avancer. Que faire de vos 20 minutes ?

  • Lire des livres sur le métier / le secteur vers lequel vous vous orientez
  • Faire votre veille express de l’actualité de ce secteur
  • Regarder des vidéos inspirantes (type TED, mais pas d’obligation, il n’y a pas que les TED dans la vie. Si votre objectif est de devenir humoriste, regardez des vidéos de stand-up. Et si vous voulez rigoler devant un TED pour faire d’une pierre deux coups, regardez cette vidéo)
  • Si vous projetez d’ouvrir un blog, écrivez un article. Une chaîne youtube ? Rédigez un script de vidéo !
  • Si vous projetez de trouver un nouveau job, parcourez les offres chaque matin, ou utilisez vos 20 minutes pour écrire à une personne de votre réseau (c’est bien plus efficace – j’en parle ici)

Bien sûr, si le principe d’une routine matinale vous attire aussi pour faire du sport ou du développement personnel, foncez acheter le Miracle Morning. Il se lit vite et facilement. Ce qui est plus compliqué, c’est d’appliquer ! 😉 La communauté francophone est énorme, mais rejoignez-la seulement si vous allez lu le livre avant. 

Résolution #3 : Créer ou rejoindre un groupe de futurs reconvertis

Aller à la salle de sport tout seul à 7h du matin en plein hiver ? Risque de démotivation au profit de la couette chaude : 10/10. Mais si un ami vous y attend car vous faites équipe ? Vous allez vous lever coûte que coûte !

Mon troisième conseil pour cette rentrée est que vous trouviez un partenaire de responsabilisation et/ou que vous rejoigniez une communauté qui vous booste en ce sens. Un partenaire de responsabilisation est un excellent moyen de rester motivé et de tenir vos objectifs. Il sera toujours là pour vous rappeler « dis donc, tu as avancé sur ton projet / ta recherche ? ».  

Pour que la collaboration se passe au mieux, voici ce dont vous devez convenir :

  • L’objectif à atteindre, et le résultat concret attendu
  • La nature et la fréquence de vos échanges

Vous pouvez passer vos samedis après-midi à deux autour d’un bon thé. Chacun avance sur son projet de son côté, et les pauses sont l’occasion de s’entraider et de se remotiver. Si vous ne trouvez pas votre binôme, vous pouvez rejoindre des groupes physiques ou virtuels pour échanger avec d’autres personnes motivées.


Si vous êtes déterminé à poser votre dem’ dans l’année et à concrétiser vos projets, découvrez mes programmes d’accompagnement individuelEncore mieux qu’un partenaire de responsabilisation, je vous guide et je vous booste pour atteindre vos objectifs plus vite, et avec plus de sérénité !

Pour toute question : charlotte@posetadem.com

 

Commentaires

Vous allez aussi aimer