Je m'inspire

Anaïs : Etre maman solo et entrepreneur… c’est possible !

Anaïs est maman solo et entrepreneur

Etre maman solo et entrepreneur, ça vous paraît impossible ? Anaïs nous explique ici que tout est possible quand on le veut vraiment et qu’on se donne les, moyens pour ! Une bonne dose d’inspiration à lire et relire sans modération !


Bonjour Anaïs, raconte-nous ton parcours en toute transparence !

Au commencement…

Je suis sortie de l’école, en 2005, avec un beau diplôme de Professeur de français en mains. Trois années d’études achevées sans fausse note… mais un souci de taille : je n’avais jamais rêvé de devenir enseignante ! J’adorais seulement les challenges et mes parents tenaient absolument à ce que je fasse des études, c’était non-négociable. Ne sachant absolument pas quoi faire et étant très timide et introvertie, je m’étais dite « Ce serait un énorme défi que de réussir à dépasser cette timidité en devenant prof ! ».

Aussitôt dit, aussitôt fait : challenge relevé… mais ensuite ?!

Mais j’aimais trop apprendre!

Je n’ai exercé mon métier initial qu’une année : ce n’était pas fait pour moi. Néanmoins, je voulais absolument travailler ! J’avais cette soif de découvrir le monde du travail.

Alors je n’ai jamais arrêté de me former parce que j’adorais ça : législation sociale, législation économique, management, sécurité et santé au travail, communication, marketing, langues, gestion de la qualité en entreprise…

Chaque fois que je découvrais un nouveau sujet qui me passionnait, je me formais (parfois en autodidacte aussi) et j’arrivais à décrocher un job dans le domaine.

Se spécialiser : vraiment ?

Mais en entreprise, la clef pour réussir c’est la « spécialisation ». Or, je n’ai jamais eu l’envie de me spécialiser.

Durant des années, j’ai travaillé comme employée, me forçant à rentrer dans des descriptions de fonctions, des cases toutes faites. Mais je sentais que c’était du gâchis : j’avais appris tellement de choses durant tout ce temps, pourquoi ne pas exercer une fonction qui me permettrait de mettre tout cela à profit ?

Au fil des années, je m’éteignais et perdais ma motivation au travail…

C’est en 2014, à la naissance de mon petit garçon que tout a commencé à vaciller. De professionnelle passionnée, j’étais passée à fonctionnaire éteinte (j’avais fini par obtenir un statut de fonctionnaire nommée). J’avais conscience qu’en aucun cas ce n’était l’image que j’avais rêvé de donner à mes enfants de ce que c’est « travailler ».

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 10000 futurs démissionnaires qui lisent mes conseils concrets et inspirants pour inventer leur vie professionnelle !

Quand t’est venue l’idée de devenir entrepreneur ?

En 2016, ma petite fille est née. Mon avenir professionnel me semblait verrouillé. Je n’étais heureuse ni sur le plan personnel ni professionnel. Je me sentais obligée de ne plus viser que la sécurité d’emploi et matérielle, pour mes enfants. Tant pis pour l’épanouissement personnel, seule la sécurité comptait.

Mais ça n’était pas « moi »! J’avais toujours eu la croyance profondément ancrée que : « tout est possible dans la vie quand on le veut vraiment et qu’on s’en donne les moyens ».

Je culpabilisais tellement du modèle que j’étais en train de donner à mes enfants qu’en 2017, j’ai dit stop ! J’ai décidé de reprendre mon avenir en mains : j’ai décidé de quitter le papa de mes enfants et de changer de job.

Il était évident pour moi que leur montrer une image de maman épanouie passerait aussi indéniablement par un accomplissement professionnel. C’est là que je me suis dit que je voulais tenter ma chance et devenir entrepreneur.

Combien de temps t’a-t-il fallu entre le moment où tu as pris la décision de devenir entrepreneur et sa concrétisation ?

Il m’aura fallu presque 5 ans entre le moment où l’idée a germé dans mon esprit et aujourd’hui. Je devais d’abord travailler sur moi, sur ce que je voulais vraiment puis mettre ma nouvelle petite famille en sécurité.

Avant de démissionner, en parallèle de mon job, j’ai suivi plusieurs programmes d’accompagnement à la création d’entreprise pour clarifier mon projet. J’ai aussi participé à des concours de création d’entreprise pour voir si mes idées parlaient aux gens.

Il y a eu beaucoup de moments de doutes, de pleurs, d’angoisse (« je vais jamais y arriver, qu’est-ce que j’ai fait »), de remises en question aussi, de changements de projets, peu de soutien de la part de mon entourage qui ne comprenait pas dans quoi je me lançais… mais au final, aujourd’hui j’y suis arrivée.

Par quoi as-tu commencé pour devenir entrepreneur ?

La réponse va peut-être vous surprendre mais : par m’écouter ! Je voulais devenir entrepreneur pour avoir la possibilité de tout faire : aussi bien la comptabilité que le service client, la communication, le commercial, etc.

J’avais passé tellement d’années à m’éteindre, que j’avais juste envie de faire quelque chose qui me plaisait mais je ne savais absolument pas dans quoi me lancer !

Alors je me suis laissée porter par mes envies sans réfléchir et j’ai créé mon site internet avec un blog. Je l’alimentais par des articles que j’écrivais, plusieurs fois par semaine, avec des conseils sur « comment gérer sa présence en ligne en tant qu’entreprise ». C’est ce que mon employeur m’avait chargé d’apprendre donc ça tombait plutôt bien : j’apprenais et je transmettais en même temps.

C’est là que tout a commencé, j’adorais faire ça… si bien qu’un jour, j’ai reçu un message: « Pourriez-vous me faire une offre de prix pour réaliser cela pour moi? ». Je n’avais pas du tout imaginé en faire mon métier mais j’ai saisi l’opportunité !

Quelles ont été les étapes de ton projet ?

  1. Aller voir un coach pour réfléchir à mes points forts, mes compétences transversales, etc: comme beaucoup de personnes je pense, je souffrais du « syndrome de l’imposteur » .
  2. Me renseigner sur les conséquences d’une démission : j’avais besoin de savoir pour être rassurée, chercher des solutions qui me rassureraient.
  3. M’inscrire à des accompagnements en création d’entreprise auprès de structures subventionnées.
    A force de rédiger mes articles de blog, de recevoir des retours, d’animer mon groupe Facebook en lien avec mon site, etc, j’ai commencé à pouvoir déterminer avec précision le service que je pouvais proposer.
  4. Démissionner de mon emploi à temps plein pour reprendre un temps partiel en étant indépendante à titre complémentaire (cela porte ce nom en Belgique) en parallèle.
  5. Lancer mon activité à temps complet.

Et aujourd’hui justement, que fais-tu ?

Aujourd’hui, je contribue à démontrer à qui le veut que « tout est possible dans la vie quand on le veut vraiment et qu’on s’en donne les moyens ». J’aide celles et ceux qui se sont lancés comme entrepreneurs/ dirigeants de petites entreprises à réussir grâce à internet : comment se faire connaître, attirer des clients, etc. Je suis coach/ consultante et formatrice en présence digitale.

Quels sont, pour toi, les avantages et inconvénients d’être parent solo en plus d’entrepreneur ?

Je vais avoir des difficultés à répondre à cette question puisque je ne suis entrepreneur que depuis que je suis maman solo.

Mais je pense que l’enjeu majeur doit être l’organisation, comme la plupart des entrepreneurs si ce n’est que la séparation vie privée et vie professionnelle doit être fort marquée.

En effet, nous ne saurions clairement pas être en train de travailler quand les enfants sont à la maison, en préparant le souper ou faisant les lessives, les accompagnant à l’école ou chez le dentiste. Il faut donc bien anticiper et être capable de faire face aux imprévus.

Par contre, une fois les enfants au lit, nous avons la possibilité de nous remettre à travailler.

Que conseillerais-tu à une maman solo qui souhaite se lancer comme entrepreneur mais n’a pas encore osé franchir le pas ? 

Avant de me lancer, je n’aurais jamais imaginé que ça soit possible d’être à la fois maman solo à temps plein et entrepreneur. Pourtant, aujourd’hui je le suis.

Mes conseils seraient:

  • Croire en soi et en ses rêves : tout est réellement possible si on le veut vraiment. Plein de solutions existent pour aider à se lancer dans l’entrepreneuriat en maîtrisant un maximum les risques.
  • Assumer sa responsabilité individuelle : rien n’est de la faute de la vie, des autres, du (ex-)conjoint, etc. On ne peut pas décider de ce qui nous arrive mais on peut décider de comment on y réagit.
  • Bien s’entourer : il est essentiel de s’entourer d’une communauté inspirante, de personnes qui ont réussi et nous tirent vers le haut sans quoi c’est impossible.
  • Toujours questionner ses certitudes car bien souvent, on se trompe et il n’y a rien de certain !

Aujourd’hui, je transmets à mes enfants les valeurs qui sont essentielles à mes yeux : l’accomplissement, l’empowerment, le droit à une vie stimulante, l’autonomie, l’empathie et l’écoute. Je mets un point d’honneur à partager avec eux mes challenges, mes réussites… et puis mes échecs aussi parce qu’évidemment il y en a ! Je leur enseigne qu’un échec c’est juste l’occasion de recommencer en ayant appris quelque chose.

J’ai des tonnes de projets dont aider les jeunes à réaliser que leur épanouissement professionnel est un droit et non une option… et qu’il existe d’autres possibilités que d’être employé pour s’épanouir. Je me remets en question chaque jour et j’avance.

J’ai choisi de devenir entrepreneur en étant maman solo : un choix qui aura changé nos vies pour toujours mais c’est le meilleur que j’ai fait !


Que retenir de l’expérience d’Anaïs ?

  • Lors d’un changement de vie, les moments de doutes, de pleurs, d’angoisse, de remises en question sont OK, acceptez-les et continuez d’avancer. Si vous sentez que c’était la bonne décision, faites-vous confiance !
  • Laissez-vous du temps, entrer dans un processus d’introspection vous aidera à mieux vous connaître et ainsi à trouver LA/LES voie.s qui vous corresponde.nt.
  • Ecoutez-vous, écoutez votre intuition, vous pouvez le faire !

Vous pouvez retrouver Anaïs, maman solo et entrepreneur, sur son site Internet et sur Facebook.


👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

👉 Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez mes programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires

Vous allez aussi aimer