Je me prépare

Et si tu essayais le Job Crafting ? Façonne ton Job à ton image

Emilie nous parle de Job Crafting

« Façonne ton job » … qu’est-ce que cela peut bien signifier ? En fait, cela fait référence à un concept, découvert par des psychologues américains de l’école de management de Yale, qui s’appelle le « Job Crafting ». C’est une technique qui consiste à modeler, à adapter son travail afin qu’il corresponde mieux à nos attentes, nos envies et nos compétences.


Article invité rédigé par Emilie Amic.


Le Job Crafting, à quoi ça sert concrètement ?

De nombreuses études ont été menées sur le « Job crafting », principalement par les psychologues Amy Wrzesniewski, Justin M. Berg et Jane E. Dutton. Elles ont démontré qu’appliquer les principes du « Job crafting » à son travail était source de : 

  • Satisfaction
  • Motivation 
  • Performance 

Et même que cela favorisait votre employabilité, c’est-à-dire l’attractivité de vos compétences et de votre profil sur le marché du travail.

En fait, je n’avais jamais entendu parler de ce concept jusqu’à ce que, en pleine reconversion pour lancer ma propre entreprise, je tombe par hasard sur une vidéo d’Amy Wrzesniewski pour reWork (en anglais) qui s’exprimait sur le sujet.

Et, ça a vraiment été un déclic pour moi car j’ai réalisé que j’avais, sans le savoir, appliqué ces principes tout au long de ma vie professionnelle ! Et je continue encore à l’utiliser pour ma propre activité d’entrepreneur et pour celles des personnes que j’accompagne dans leur développement professionnel. 

Les grands principes du « Job crafting »

Le « Job crafting » consiste à reprendre la main sur notre propre épanouissement professionnel en agissant sur les 3 grandes sources de notre motivation au travail : le sens, les missions et les relations professionnelles.

En effet, lorsque l’on a envie de changer de boulot, les problématiques que l’on rencontre viennent généralement d’un (ou plusieurs) de ces points : 

  • Vous ne voyez plus le sens ni l’utilité de votre poste
  • Les relations que vous avez avec votre chef, vos collègues ne sont plus satisfaisantes (voire même sont sources de stress)
  • Les missions de votre poste ne vous conviennent pas ou plus (que vous voyez pris dans la routine ou débordé).

Façonner son job consiste donc à modifier la perception que vous avez de votre travail, de vos missions et de vos relations pour y retrouver de la satisfaction et de la motivation.

Lorsque l’on arrive au stade où l’on envisage de changer de travail, il y a souvent eu une accumulation, sur plusieurs mois (parfois des années) d’insatisfactions, de « couleuvres à avaler », de non-dits, de désaccords. 

A ce stade, il n’y a plus qu’une seule solution que l’on envisage : tout plaquer !

Sauf que… Parfois… Sauter le pas s’avère difficile.

C’est là que le « Job crafting » peut vous donner le nouveau souffle dont vous avez besoin pour avancer.

Voyons comment agir sur chacun de ces 3 axes.

 

Le sens de votre travail

Tout poste, tout travail a une utilité, sinon il n’existerait pas. 

En revanche, le sens de notre travail est quelque chose de personnel, qui sera différent pour chacun. C’est pour cela que l’on dit « le sens que l’on donne » à son travail.

Pour vous aider à (re)trouver du sens dans votre travail, vous pouvez vous poser les questions suivantes : 

  • A qui est destiné le travail que je produis ? (cela peut être un autre service en interne ou des clients externes)
  • Quelle est l’utilité de ce travail pour ces personnes ?
  • Quel serait l’impact si ce travail n’était pas fait ?
  • Comment est-ce que mon travail s’inscrit dans le grand objectif (ou la chaîne de valeur) de mon entreprise ?

Les réponses à ces questions devraient vous permettre de déterminer l’utilité de votre travail pour, ensuite, définir le sens que vous y trouvez.

Vos missions

Nos missions sont, normalement, définies par notre fiche de poste. Et, on pense souvent qu’elles sont immuables, que l’on a peu de prise sur elles.

Mais, si vous regardez de plus près, au quotidien, il y a de nombreuses missions que vous faites qui ne sont pas listées dans votre fiche de poste et même des activités que vous faites différemment de ce qui est prévu.

Cela veut dire que vous avez plus de marge de manœuvre que vous ne le croyez pour agir sur vos missions et leur contenu.

Pour façonner vos missions, il est essentiel d’en faire une revue globale : 

  • Quelles sont toutes les missions que vous menez dans votre travail ? (celles de votre fiche de poste et les autres)
  • Quelles sont celles qui sont sources de satisfaction pour vous ? et celles qui ne le sont pas ?
  • Pour ces dernières, comment pourriez-vous les transformer, les optimiser pour en tirer plus d’épanouissement ? (leur format, leur contenu, leur fréquence, les personnes avec qui vous les faites…Etc.)

Une fois que vous avez déterminé les améliorations possibles, il y a 2 cas de figure : les optimisations de vos missions que vous pouvez mettre en place directement et celles qui nécessitent l’accord de votre chef.

Commencez par les premières, cela vous apportera rapidement des premiers résultats en termes de satisfaction au travail.

Pour les secondes, préparez un argumentaire pour convaincre votre chef de leur bien-fondé (pour votre service, pour l’entreprise, pour lui). Quitte à lui proposer d’appliquer ce changement d’abord sous forme de « test » pour en valider la pertinence.

Vos relations

A l’inverse de votre cercle amical, au travail vous n’avez pas le loisir de choisir les personnes qui vous entourent. C’est parfois source de belles rencontres, qui peuvent même menées à de belles amitiés, mais c’est aussi parfois source de difficultés, voire de stress lorsque l’entente n’est pas au rendez-vous.

Là aussi, il est nécessaire de faire le point en vous concentrant sur les relations qui posent problème : 

  • Quelles sont les personnes concernées ?
  • Dans quel cadre devez-vous interagir avec elles ?
  • Comment pourriez-vous limiter / modifier vos échanges avec elles pour réduire l’impact négatif pour vous ?

Il n’est pas toujours simple de modifier ses relations professionnelles. A vous de faire preuve de créativité : utiliser le mail ou le téléphone plutôt que la rencontre physique, limiter vos échanges, déléguer (si c’est possible) les tâches en relation avec ces personnes à d’autres… etc.

Quel est l’intérêt pour vous (selon l’objectif que vous poursuivez) ?

La question est légitime.

Si votre travail ne vous convient plus et que vous envisagez d’en changer, pourquoi mettre de l’énergie et des efforts à façonner votre job actuel ?

En fait, appliquer les principes du « Job Crafting » peut vous aider de différentes manières.

Si vous recherchez un poste dans une autre entreprise : 

Le plus souvent, on commence à chercher quand la situation est quasiment devenue intenable dans notre job actuel. Cela veut dire que vous avez probablement le moral dans les chaussettes et que vos niveaux d’énergie et de motivation sont au plus bas. 

Or, que recherchent les entreprises ou les cabinets de recrutement ? Des personnes motivées, enthousiastes et dynamiques. Si vous êtes au 36ème sous-sol à cause de votre boulot, il y a de fortes chances pour que vous ne soyez pas le candidat le plus attractif qu’ils rencontreront.

Si vous avez envie de tout changer et de vous lancer dans une reconversion, qui sera source de sens et d’épanouissement, vous avez besoin de temps et d’énergie pour préparer votre projet. Peut-être même aurez-vous besoin de conserver votre travail actuel le temps d’identifier la voie qui vous conviendrait le mieux ou de suivre une formation.

Le hic ? Si votre travail vous pèse au quotidien, vous aurez du mal à tenir votre motivation dans la durée, même si votre projet vous enthousiasme.

Ou encore, si vous voulez vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale, directement ou en passant par la case « side hustle », les problématiques sont les mêmes : comment dégager du temps et de l’énergie faire avancer votre projet tout en travaillant à côté ?

Ou tout simplement, votre travail actuel vous satisfait la majeure partie du temps, mais plusieurs points noirs vous empêchent de réellement vous y épanouir.

Si vous vous reconnaissez dans ces situations, façonner votre job actuel peut vous permettre d’atteindre vos objectifs plus rapidement et vous redonner la motivation nécessaire pour avancer un peu tous les jours sur votre projet.

Faire le point sur vos envies de changement

Mais, aujourd’hui, êtes-vous au clair avec ce que vous souhaitez réellement ?

A quel stade de réflexion et, surtout, d’action en êtes-vous ?

Bref.

Etes-vous mûr.e pour changer ?

Pour vous aider à y voir plus clair, vous pouvez faire le test « Etes-vous prêt à changer de boulot ? ». Vous répondez aux 10 questions, vous indiquez votre mail et vous découvrez immédiatement votre niveau de maturité par rapport au changement et, si le « Job crafting » est pertinent pour vous.

A vous de jouer !

Façonnez votre job dès maintenant !


Vous pouvez retrouver Emilie sur LinkedIn ou sur son site Internet.


👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

👉 Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez mes programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires

Vous allez aussi aimer

🍪 En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. Plus d’infos

C'est quoi un cookie ?
En plus d'être un délicieux gâteau, un cookie est un fichier sur votre appareil qui contient des données. Vous pouvez à tout moment supprimer ou limiter le stockage de ces fichiers dans les paramètres de votre navigateur internet (voir plus bas).

À quoi ils servent ?
Les cookies de mesure d’audience nous permettent de connaître l’utilisation et les performances de notre site, d’établir des statistiques, des volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments de notre site (contenus visités, parcours) nous permettant d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services. Les données recueillies sont uniquement consultées et analysées par Pose ta Dem'.
Les cookies liés aux opérations relatives à la publicité ciblée nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes publicitaires et de limiter le nombre de fois où une publicité pour Pose ta Dem' vous est proposée.

Comment désactiver les cookies ?
Pour empêcher ou limiter le stockage des cookies sur votre Terminal, vous pouvez modifier les paramètres du navigateur que vous utilisez :

Pour Chrome :
Cliquez sur le menu Chrome à droite dans la barre d'outils du navigateur.
Sélectionnez Paramètres.
Cliquez sur Afficher les paramètres avancés.
Dans la section "Confidentialité", cliquez sur le bouton Paramètres de contenu.
Dans la section "Cookies", vous pouvez modifier les paramètres suivants :
Supprimer les cookies
Bloquer les cookies par défaut
Autoriser les cookies par défaut
Conserver les cookies et les données de site par défaut jusqu'à la fermeture du navigateur
Définir des exceptions pour les cookies de certains sites Web ou domaines
Pour Safari :
Choisissez Safari > "Préférences", puis cliquez sur l'onglet "Sécurité" (ou " Confidentialité").
Dans la section "Accepter les cookies", choisissez l'une des options proposées.
Pour Mozilla Firefox
En haut de la fenêtre de Firefox, cliquez sur le menu Outils, puis sélectionnez Options
Sélectionnez le panneau Vie privée.
Paramétrez Règles de conservation : à utiliser les paramètres personnalisés pour l'historique.
Décochez Accepter les cookies.
Cliquez sur OK pour fermer la fenêtre « Options »
Si votre navigateur ne figure pas dans la liste vous pouvez vous rendre directement sur le site de son éditeur.

Pour disposer d’informations complémentaires sur les Cookies, nous vous invitons à consulter la rubrique « Vos traces » du site de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/.

Fermer