Je me lance

Etre maman et entrepreneur ? C’est possible, elles témoignent !

Etre maman et entrepreneur, c’est possible ? Voici 4 témoignages de mamans entrepreneures qui dévoilent les secrets de leur quotidien !

Parmi les freins à l’entrepreneuriat figure souvent l’équilibre vie privée / vie professionnelle, encore plus lorsqu’il est question d’avoir des enfants. J’ai donc décidé d’enquêter et de récolter des témoignages pour connaître la vérité et démystifier l’entrepreneuriat pour les parents. Cet article est pour les (futures) mamans, et le prochain sera dédié aux papas !

Stéphanie, créatrice d’une agence d’architecture et d’un espace de coworking – 2 enfants

Ton activité ? J’ai créé il y a dix ans l’agence Bertina Minel Architecture qui accompagne les particuliers dans leur projet de travaux (appartements, maisons, extensions…). Depuis novembre dernier j’ai co-créé un espace de coworking à Paris 6e: La Bulle – Rive Gauche Coworking !

Tes enfants ? J’ai deux enfants de 6 ans et 2 ans.

Etre maman et entrepreneure, ça donne quoi ? Lorsque j’ai créé ma première entreprise, je n’avais pas encore d’enfants donc la question ne s’est pas posée. Mais quand j’ai choisi d’avoir un enfant, je devais continuer à faire vivre mon activité. La grossesse n’a pas été un problème et j’ai eu la chance de ne pas avoir de soucis médicaux, donc ça a facilité les choses. Mais une fois que mon fils est né il a fallu revoir toute l’organisation ! Et lors de la création de mon espace de coworking, j’avais déjà mes deux enfants.

Quels sont tes secrets pour t’organiser ? J’ai condensé tous mes temps de trajet pour gagner du temps. Tout est à côté de chez moi : mon bureau, mon propre coworking, et aussi mes chantiers ! J’ai des horaires fixes, je ne travaille que la semaine de 8h30 à 18h30 avec très peu de pauses dans la journée, et je mange au bureau avec de la nourriture déjà prête. Tout est hyper réglé.

Dans l’idéal, vaut-il mieux commencer par le bébé ou par la boîte ? C’est plus facile avant car il y a moins de pression. Après, on se pose peut-être plus de questions, sur la vie en général d’ailleurs, pas que l’entrepreneuriat. On a l’impression qu’on prend plus de risques, alors que le risque est le même !

Tes conseils ? Pour mon premier enfant, j’ai travaillé jusqu’à la veille de mon accouchement car j’adore mon métier ! Alors pour le deuxième j’ai plus pris de temps pour profiter de ma grossesse. Je conseille de prendre le temps d’en profiter et de ne pas passer à côté de cette période. J’ai dû néanmoins reprendre assez vite car les conditions sont moins avantageuses que pour les salariés. Enfin, je recommande de pas travailler chez soi tout seul. On a besoin d’être stimulé. encore plus quand on est parent car il faut sortir des couches !

Elsa, créatrice de films souvenirs autour de l’enfance – 1 enfant

Ton activité ? J’ai créé plum-prod.fr. Je réalise des films pour les particuliers autour de la famille pour créer de beaux souvenirs de l’enfance, comme des faire-part de naissance ou encore des films souvenirs.

Tes enfants ? J’ai une fille de 4 ans.

As-tu eu ta fille avant ou après t’être lancée ? Avant ! Avant de me lancer, j’étais monteuse vidéo dans la télé depuis 12 ans, un métier que j’aimais mais qui ne me convenait plus une fois que j’ai eu ma fille à cause des horaires trop tardifs. Je n’étais plus non plus en phase avec les valeurs de certaines émissions qu’on me proposait.

Comment as-tu eu l’idée de ton entreprise ? J‘ai d’abord fait un travail d’introspection pour me recentrer et bâtir mon nouveau projet. J’ai réalisé qu’à chaque cadeau que je faisais pour ma famille, j’offrais un film. Je me suis dit que c’était une belle idée et que je pouvais proposer ce type de films autour de moi. 

Comment t’organises-tu ? Mon activité est lancée depuis 1 an et demi. J’essaie de définir clairement mes temps de travail et mes temps de maman (quitte à continuer à travailler une fois ma fille couchée). Ça me permet de m’investir pleinement dans chacune de ces deux fonctions. Je travaille à la maison donc je peux aller la chercher à la sortie de l’école, pas à 16h30 certes, sinon je n’ai pas le temps d’avancer sur mon travail, mais j’ai tout mon temps pour elle le soir. Et quand elle est malade je suis plus vite disponible pour aller la chercher.

Quels sont tes conseils ? Il faut procéder par étapes, ne pas tout laisser tomber d’un coup. On y a beaucoup réfléchi avec mon conjoint car il faut minimum un an pour réussir à vivre de son activité, et un enfant c’est beaucoup de dépenses. J’avance par étapes et ça marche. J’ai continué avec les bandes annonces de cinéma pour trouver un équilibre, je ne coupe pas les ponts avec tous les anciens réseaux et collègues, même si ma nouvelle activité n’a plus rien en commun. C’est pour cela que je slashe le temps de rendre ma nouvelle activité principale ! Enfin, je recommande d’écouter des podcasts sur l’entrepreneuriat, comme Génération XX, qui est une vraie source d’inspiration et de motivation.

Stéphanie, coach en développement professionnel et personnel – 3 enfants

Ton activité ? J’ai créé mon entreprise Raise Yourself, je propose de l’accompagnement des groupes et des personnes par le coaching en développement professionnel et personnel et par la pratique de l’hypnose Eriksonienne. Avant cela, j’ai travaillé 13 ans en marketing international dans des grands groupes industriels. Pour me reconvertir, j’ai suivi deux formations en parallèle, en coaching et en hypnose… et entre temps je suis tombée enceinte !

Tes enfants ? Je suis maman d’un garçon de 5 ans et de jumeaux de 2 mois.

Dans l’idéal, vaut-il mieux commencer par le bébé ou par la boîte ? Il n’y a pas de règle. Il faut faire un enfant quand on en a envie, d’autant plus qu’on ne sait jamais vraiment quand il va arriver ! Et à mon avis, tout est lié. C’est quand on est bien dans sa tête que les projets se développent. Ce n’est pas un hasard pour moi si tout est arrivé en même temps. Mais ce n’est pas facile pour autant, car l’entrepreneuriat implique une moindre sécurité financière !

Il ne faut pas avoir d’apriori avant que le bébé arrive. Il est inutile de présupposer de ce qu’il va se passer car chaque enfant est différent ! Je recommande donc de bâtir un planning dans les grandes lignes de sa boîte… puis de lâcher-prise ! Les enfants restent la priorité.

Tes conseils ? Pendant la maternité, il faut déjà préparer son retour. Ne jamais décrocher à 100%, garder un petit espace pour rappeler que l’on va revenir ! Et une fois maman, il est important de se ménager des moments pour soi. Il faut trouver des solutions pour faire garder ses enfants de temps en temps, les mettre en crèche ponctuelle… que ce soit pour avoir des moments de détente ou des moments boulot. 

Fiona, fondatrice d’une agence d’événementiel pour enfants – 1 enfant

Ton activité ? J’ai une agence d’événementiel pour enfants sur Lyon et sa région, Eden Happy. Nous organisons et animons les fêtes d’anniversaire, et nous nous occupons également des enfants lors des mariages et autres fêtes familiales. Enfin, nous organisons les Family Day pour les entreprises.

Tes enfants ? Un garçon de 4 ans.

Comment fais-tu pour articuler entrepreneuriat et vie de famille ? Je ne dors plus et je bois beaucoup de café 🙂 Blague à part, ce n’est pas évident tous les jours. J’ai la chance de pouvoir organiser mes journées comme je veux, donc cela me permet d’aller chercher mon fils à l’école et d’être avec lui tous les soirs de la semaine. Au contraire, les week-ends, les 2 jours où mon activité fonctionne le plus, je suis peu présente…. Mon mari a découvert, depuis que je suis entrepreneuse, ce qu’est de tenir une maison, faire des lessives et gérer les sorties au parc les week-ends 🙂 Je plaisante ! (un peu) mais c’est vrai que nous avons beaucoup plus partagé les tâches familiales depuis que j’ai ma boîte. D’autant plus ces derniers mois car tout s’est accéléré pour mon entreprise, j’ai pu aujourd’hui m’entourer d’une super équipe d’animateurs pour gérer toutes les prestations des week-ends ! Devenir son propre patron, c’est déjà beaucoup de pression, alors devenir le patron de quelqu’un d’autre, je ne vous dis même pas !

Que retiens-tu de ton expérience entrepreneuriale en tant que maman ? C’est que tout fonctionne en périodes. Il y a des jours / semaines / mois où la charge de travail est très importante, surtout dans mon activité qui est plutôt saisonnière avec les mariages. A ce moment-là, il ne faut pas compter ses heures, on est un peu moins disponible pour notre famille… mais cela paye quand on goûte à la joie de pouvoir accompagner les sorties de classe, récupérer son enfant malade tôt dans la journée, ou bien décider de ne pas le mettre à la cantine pour se faire un petit tête à tête avec lui au restaurant avant de le reposer à l’école, d’aller boire un café en terrasse pour traiter les mails et enfin de passer des coups de fil à des clients tout en marchant le long des quais au soleil….

Alors, plutôt entrepreneuriat ou salariat ? Certains jours c’est merveilleux, et d’autres jours tu te demandes toutes les 3 secondes si tu ne vas pas tout abandonner, te trouver un CDI et avoir un salaire fixe ! Et puis tu regardes tout le chemin parcouru, les sacrifices, les joies et les déceptions vécues, et tu te dis que au final, ça en vaut vraiment la peine. Les nuits blanches pleines de stress et de sujets à gérer ne sont rien par rapport à la joie de voir mon fils sortir de l’école et heureux de me voir avec son pain au chocolat qui l’attend.

Comment gères-tu ton temps au quotidien ? J’aime mon rythme d’aujourd’hui, même s’il est un peu fou car au final, on ajuste tout quotidiennement en fonction des enfants, en fonctions des rendez-vous professionnels de chacun. Mais une fois qu’on est rodés, c’est que du bonheur!

Un conseil ? L’organisation, c’est primordial ! Ce n’est pas mon fort mais j’ai vite compris que sans organisation, j’allais mettre en porte-à-faux toute la famille. J’ai donc un agenda partagé et connecté avec mon mari, les rendez-vous d’école bien notés pour ne rien oublier….J’apprends encore, et parfois il y a encore des gros couacs… Mais le plus dur c’est de se lancer !


Alors, prête à devenir maman et entrepreneur ? Continuez à vous inspirer avec mes articles sur l’entrepreneuriat !

Et si l’entrepreneuriat vous attire mais que vous souhaitez être accompagnée dans votre réflexion et la création de votre projet, contactez-moi. En revanche, je ne peux pas vous aider sur les questions maternité ! 😉


 

Commentaires

Vous allez aussi aimer