Je m'inspire

Julie : Elle fait du coaching intime et donne des conseils pour prendre son pied

Julie fait du coaching intime

Après des études en communication, Julie Delperdange est aujourd’hui consultante en communication et la fondatrice du site Attends, je prends mon pied sur lequel elle propose du coaching intime. Pleine d’énergie et en toute transparence, Julie donne de précieux conseils  à ceux qui souhaitent se lancer mais n’ont pas encore osé franchir le pas. Si vous avez besoin d’une bonne dose d’inspiration, lisez l’article ! 


J’ai écrit une première version de cette interview en étant très droite, en faisant attention à tout ce que j’écrivais et surtout en pensant “il faut montrer que c’est bien”. Puis j’ai relu mon interview.. et là… j’ai eu envie de tout effacer, parce que ça ne me ressemblait pas. 

J’ai donc décidé de ne pas réécrire les choses mais plutôt d’ajouter mes commentaires entre parenthèses pour montrer le caractère fun, dynamique, controversé et humain qui est derrière ! Je voulais parler bien pour Pose ta Dem’, mais çe ne me ressemblait pas. Donc je me suis laissée porter.

Bonjour Julie, raconte-nous ton parcours en toute transparence !

Mon parcours a été un peu dans tous les sens, j’ai vu pas mal de pays. Depuis le début, je me suis cherchée. Je n’a jamais rêvé d’être la première de la classe. (Pour être honnête, l’école m’a même gonflée). J’ai souvent été déléguée ou représentante des élèves car j’osais “dire” tout haut ce que tout le monde pensait tout bas. (En gros, je trouvais l’école stupide, rigide, avec trop de règles illogiques à suivre… Oui, et ça il ne faut pas le dire !).

J’ai fait quelques années d’études supérieures jusqu’à un bac+3 en communication (forcément avec un besoin de remise en question de tout perpetuellement, je me fatiguais quotidiennement). J’ai une mentalité anglo-saxonne, je crois à la méritocratie et non aux diplômes. Je pense que la volonté suffit à la réussite.

Professionnellement, j’ai évolué rapidement dans des postes à responsabilités, d’assistante service consommateurs à responsable communication. (Je pense que c’est sûrement dû à mon besoin viscéral d’améliorer tous les dysfonctionnements qui croisent ma route…).

La première entreprise, dans laquelle j’ai débuté mon parcours professionnel, s’est retrouvée malheureusement en redressement judiciaire et procédure de licenciement économique 2 ans après que j’y sois rentrée. J’ai donc été licenciée. Ce départ a été l’opportunité de me tourner vers d’autres expériences. 

Au chômage, c’était le moment rêvé pour tester de nouvelles choses ! Je me suis donc tournée vers la vente à domicile. J’ai vendu des sextoys et de la lingerie, c’était une expérience tellement amusante et enrichissante, que j’y ai pris goût et que je me suis épanouie. En plus, j’ai réalisé un chiffre d’affaires hallucinant en moins de 6 mois et j’ai compris que j’aimais travailler seule. Première pierre à l’édifice du projet entrepreneurial intime d’aujourd’hui.

Après ces quelques mois d’émulation, j’ai trouvé un poste salarié dans un grand groupe (bien payé, stabilisant avec plein d’avantages en nature et… n’oublions pas le beau nom d’entreprise à ajouter au CV ! Ca fait rêver !) et je suis repartie pour 3 années de salariat qui se sont terminées avec un burn-out (Pas assez de stimulation de matière grise et trop peu de reconnaissance, je pense que ça parlera à certains).

Après le burn-out, j’ai pris la décision de quitter cette entreprise pour essayer de me réaliser personnellement en travaillant pour des projets qui me tenaient à cœur. Cela a été une nouvelle vie pour moi. Et hop là boum : Go pour de nouveaux challenges !

Comment as-tu vécu le passage de responsable com’ à consultante freelance en communication ?

Ce départ m’a demandé beaucoup de réflexion en amont (normal… c’était le poste “parfait” par excellence). J’ai remis toute ma vie en question, je me suis demandé si je serais à la hauteur, si vraiment j’allais oser prendre ce risque d’être dans situation précaire matériellement et financièrement… Je suis maman et j’ai des responsabilités. (Flippant !)

Ce qui était sûr c’est que je savais que si je ne le faisais pas maintenant, je me rendrais malheureuse pour la suite. J’en ai eu marre qu’on me dise qu’il ne fallait pas partir parce que j’avais une “bonne situation”. Je ne regrette pas d’avoir été chercher mes limites, c’est enrichissant et stimulant. 

Il m’a fallu presque 6 mois pour être “sûre” de vouloir lancer une activité de consultante. Changement radical ! (Enfin je le croyais à ce moment là) J’ai découvert une nouvelle vie et une nouvelle façon de travailler. J’ai renoué avec ma liberté et me suis confrontée à des problématiques nouvelles et ça défrise un peu. En bref, j’ai commencé à respirer

C’est ainsi que j’ai mis à profit mes compétences en communication et en marketing pour des startups et petites entreprise en lancement de marque (ce que je disais : pas si radical que ça). J’ai accompagné plus d’une vingtaine de lancements et de créations d’entreprises, en image, stratégie de communication et identité de marque. 

Avant de me lancer dans le consulting, j’ai utilisé le temps que j’avais pour faire le deuil de la vie de salarié (attention : ÉTAPE TRÈS IMPORTANTE). Je ne voulais pas retomber dans une routine professionnelle qui ne me conviendrait pas. Je souhaitais faire une réelle introspection et trouver mes aspirations profondes pour la suite de mon aventure professionnelle (travail sur moi que j’ai continué après pour partir encore plus loin !). 

J’ai lancé mon entreprise en avril 2018. J’ai réalisé un CA suffisant durant cette courte période. Je m’y suis mis à fond et j’ai tout donné. J’ai été satisfaite du résultat tout à fait correct. 

D’ailleurs, en quoi consiste ton activité exactement ?

En réalité, aujourd’hui, j’ai deux activités. Une principale et une secondaire. 

La secondaire est celle dont je parle depuis le début, simple efficace. 

La principale est une marque qui s’appelle Attends, je prends mon pied” et que je porte très haut car j’ai pour ambition de permettre à tout le monde de s’épanouir simplement par le passage à l’action et par le fait de jouir tous les jours (orgasmes physiques et sexuels, ainsi que jouissance profonde qui vient des tripes et du cerveau chaque jour).

Je ne vais pas parler de ma journée idéale parce que franchement je n’en ai pas et que pour moi c’est du bullshit. Ce qui compte c’est de FAIRE ce qui nous booste, de voir loin, d’anticiper et d’y aller. C’est tout. Avec tout ça, le reste vient tout seul. 

Le coaching intime est ma priorité du moment, mes clients sont aux anges et tout le monde est heureux. J’aide ceux avec qui j’échange, je parle de sexe dans le groupe pour prendre son pied et je véhicule des valeurs autour de la confiance et de l’amour de soi dans mes newsletters (si tu veux aussi les recevoir c’est ici !). 

C’est un projet tourné vers les femmes et les hommes qui veulent se libérer et profiter de leur vie. J’écris des articles et propose des coachings et des programmes pour s’épanouir. Je suis également experte sexo sur le site trucsdenana.

“Donne toi la priorité dans ta putain de vie”, voilà le message que je transmets, tant sur le plan intime que relationnel. Je mène des groupes de coaching et développe des programmes d’épanouissement personnel. Les thématiques sont très intimes telles que la sexualité, l’amour, les émotions ou la confiance en soi (vous l’aurez compris évidemment dans le respect et dans la bienveillance !). 

L’objectif est de transmettre le lâcher prise (le réel pas celui qu’on vend dans les stages branlettes qu’on voit partout, nan là on parle des tripes et on le fait vraiment) et de se libérer des contraintes quotidiennes, et ainsi de pouvoir devenir la meilleure version de soi-même. Allez, on se détache de la perfection, de la culpabilité et de la pression sociale, youhouuuu !!!

Ton activité te permet-elle de vivre ?

Ouiiii oui et oui, dans 6 mois j’en vivrais à 100% ! Parce que j’y crois et que clairement ça fait du bien. Je suis accompagnée par des warriors du coaching et de la vente, je suis soutenue par une communauté de malade et j’attire de nouveaux clients tous les jours. 

Tout est une question d’objectifs, c’est un projet qui demande d’avoir la confiance de sa communauté donc c’est important de prendre le temps.  

Si je décide de gagner 5 000 euros le premier mois en vendant tel ou tel type de produit, j’y crois tellement que ça marche. (Essaie, tu vas voir !)

Si je devais choisir trois éléments importants dans le développement d’une activité, voici ce que je dirais :

  • Faire un état des lieux de ses capacités, de ses compétences et de ses expériences + Faire un état des lieux de ce qu’on veut VRAIMENT (sans limites, contraintes ou autres règles existantes pour faire plaisir à un mec qui est mort il y a des lustres) = Se baser sur ce qu’on sait faire pour lancer ce qui fait vraiment vibrer !
  • Réseauter à fond ! Rencontrer du monde, discuter avec des personnes de tous les horizons (et surtout jamais écouter les défaitistes ou ceux qui ne font rien parce qu’ils ont peur, très méchants ceux là bouh !) 
  • Ne pas faire de formation et penser qu’on sera meilleur après. Tout est dans ta tête, tu n’es pas un imposteur.

Aujourd’hui j’ai une stratégie complète pour développer ma visibilité et ma notoriété. De plus, je veux réellement rendre service et prendre la parole dans ce monde où il est difficile de se faire une place

Un lancement prend du temps et le parcours est semé d’embûches. Je vous ferai un bilan dans quelques mois pour vous dire où tout cela en est.

Je sais que les interrogations que l’on se pose lorsque l’on pense faire un virage professionnel à 180° prennent beaucoup de place et surtout cela nous rend irrationnel. On se pose les questions financières et organisationnelles mais ce qui nous pousse réellement à prendre une décision se sont les émotions et les valeurs intrinsèques qui nous animent (n’oubliez JAMAIS ça). 

Quelles difficultés as-tu rencontrées/rencontres-tu actuellement ?

Ce qui me prend du temps c’est de constituer une communauté et de montrer que de parler de sexualité c’est la vie de tous les jours. Faire connaître mon activité me demande de la fougue et de la créativité. Parfois, la solitude est un poids car j’ai du mal à prendre du recul. Je dois faire régulièrement des pauses de quelques jours pour sortir la tête du guidon et regarder vers l’horizon (grosses phases de libération dans ces moments là).

Je suis assez impatiente en ce qui concerne la technique. Je peux passer des heures à mettre en place des emails automatiques ou à choisir l’abonnement à un logiciel pour qu’il réponde au mieux à mes besoins.

Actuellement donc, après 1 an en tant que consultante, je lance une nouvelle marque et c’est encore une fois un terrain nouveau et passionnant pour moi. Je me fais coacher pour donner les meilleures chances à ce nouveau projet. J’ose aller à la rencontre de ceux qui peuvent être intéressés et qui pourraient avoir envie de créer du lien.

Que conseillerais-tu à quelqu’un qui souhaite se lancer mais n’a pas encore osé franchir le pas ?

J’aurais envie de dire “vas-y” même si c’est irrationnel !!! Parce que dans tous les cas tu trouveras des solutions, et souvent les peurs que nous ressentons sont plus fortes dans notre imaginaire que dans la réalité. 

Et au pire…. ton activité ne fonctionne pas et ensuite ? Et alors ? Tu auras plus d’expériences et tu pourras te dire que tu as essayé, que tu as appris beaucoup, que tu sais comment tu dois orienter tes nouvelles actions pour que cela fonctionne mieux… Il n’y a rien à perdre à suivre son instinct (ou plutôt tout à gagner).

En réalité j’aurais tellement de choses à dire que je vais plutôt me contenter de donner quelques mantras personnels sur lesquels j’estime que tout le monde peut agir

  • Prendre sa responsabilité dans le bonheur
  • La peur de l’échec est en réalité une peur de la réussite
  • Arrête de penser, à un moment où un autre tu vas le faire
  • Avoir peur de manquer d’argent est un argument, mais pas assez fort pour ne pas agir
  • Vas y à fond ou ne le fais pas du tout
  • Les résultats seront à la hauteur de l’investissement personnel
  • Toute la force et l’énergie sont en toi
  • Tu es à ta place
  • Il n’y a que la volonté qui compte

Je crois en la capacité de chacun de créer sa vie selon ses inspirations les plus profondes. Je crois en l’abondance et en l’énergie. 

Et pour finir je dirai que lorsqu’on cherche à changer de vie professionnelle pour créer un projet entrepreneurial on se retrouve forcé de se confronter à des questions existentielles qu’on avait mis de côté depuis bien longtemps. Pour construire sur des fondations solides, je conseille de faire une introspection profonde (VRAIMENT !). Alors fonce !


Que retenir de l’expérience de Julie ? 

  • Si vous vous lancez dans l’entrepreneuriat, prenez le temps de faire le deuil de votre vie de salarié, c’est important pour passer à autre chose en toute sérénité.
  • Croire en vous n’est pas une option : c’est une des clés de la réussite !
  • Sortir la tête du guidon est indispensable pour prendre du recul et se ressourcer.
  • Posez-vous la question : et au pire si ça ne fonctionne que se passera-t-il ? 
  • Souvenez-vous : vous n’avez rien à perdre et tout à gagner !

Vous pouvez retrouver Julie et son coaching intime sur son site Internet, sur son blog, sur Instagram, sur Facebook et sur Pinterest.


👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

👉 Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez mes programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires

Vous allez aussi aimer