Je me prépare

Reconversion : Les 7 étapes clés pour trouver sa voie et prendre un nouveau départ

Ballons dans le ciel qui illustrent comment trouver sa voie et prendre un nouveau départ

Tu n’es plus épanoui dans ton job ? Tu as l’impression que ta vie professionnelle manque de sens ? Tu ne te sens pas suffisamment utile ou reconnu pour ce que tu fais ? Tu aimerais changer d’air et te lancer dans un projet qui te fait vraiment vibrer, mais tu n’oses pas ? Ne t’inquiète pas, tu n’es pas seul ! 

La quête de sens et d’épanouissement au travail est plus que jamais une réalité et un besoin pour bon nombre d’entre nous. On ne peut plus se “contenter” d’un travail alimentaire. On a envie que notre métier reflète qui l’on est et nous apporte du sens, de la reconnaissance et du plaisir ! Mais comme tout changement, se reconvertir est un nouveau départ qui se prépare pour définir une prochaine étape professionnelle avec laquelle on se sent aligné.

Dans cette démarche, on est souvent confronté au manque d’informations claires sur la marche à suivre : vouloir changer de vie c’est bien, mais concrètement comment on fait pour trouver sa voie et prendre un nouveau départ ? Quelles sont les étapes pour réussir à changer de voie ?

L’objectif de cet article est de te proposer une liste de  7 étapes clés pour trouver sa voie et prendre un nouveau départ ! 7 étapes pour t’aider à te poser les bonnes questions et à préparer sereinement ton projet de reconversion. 

Pour que tu puisses enfin prendre ce nouveau départ dont tu rêves tant, et oser changer de vie !


Article rédigé par Marion & Alice de l’équipe Pose ta Dem’


1- L’importance de l’état d’esprit pour réussir sa reconversion

Faire l’état des lieux de ses peurs

Quand on envisage de se reconvertir, on se pose souvent beaucoup de questions. Est-ce que je vais réussir à trouver un projet qui me plait vraiment ? Est-ce que j’ai suffisamment d’expérience pour faire ce changement ? Est-ce que je ne suis pas trop vieux ou trop jeune ? Est-ce que je vais pouvoir suffisamment bien gagner ma vie avec ce projet ? 

Toutes ces questions sont légitimes, mais si on s’en tient là, elles nous limitent et nous empêchent de passer à l’action car elles ne trouvent pas de réponse immédiate. La première chose à faire quand on veut changer de voie, c’est donc de faire l’état des lieux de ses doutes et de ses peurs face à ce changement. Notre état d’esprit est ce qui va conditionner notre expérience et notre productivité à travers nos pensées et nos croyances, et c’est très important d’identifier ce qui nous bloque le plus pour avancer. 

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 7000 futurs démissionnaires qui lisent la newsletter chaque mardi matin !

Ecris sur une feuille tous tes doutes et tout ce qui te fait peur par rapport à ton envie de changer de voie. Cette première étape va te permettre d’observer tes blocages, d’en prendre conscience et de pouvoir agir dessus ensuite pour les dépasser ! L’important ici est d’être honnête avec toi-même, mais surtout d’observer tes peurs avec bienveillance. L’idée n’est pas de t’auto-culpabiliser, mais de te permettre de réaliser pourquoi tu n’es pas encore là où tu aimerais être et de reprendre le contrôle sur tes peurs. Ce n’est pas simple de changer de voie, sinon tout le monde le ferait ! Mais si tu as choisi de lire cet article sur comment trouver sa voie et prendre un nouveau départ, c’est que tu considères le sujet sérieusement, et tu peux te féliciter d’avoir déjà franchi ce pas !

Jade, 30 ans, avait peur de décevoir sa famille si elle quittait sa carrière scientifique pour se reconvertir dans le travail rural. Elle avait peur d’échouer, peur qu’on lui dise “on te l’avait dit, ça ne pouvait pas marcher”. Son idée : créer un gîte pour accueillir des groupes et leur proposer une vie à la ferme, avec de la cuisine de produits du jardin et des activités bien-être pour se ressourcer. En identifiant sa peur du regard des autres, Jade a pris conscience que c’est l’idée qu’elle se faisait du jugement des autres sur elle qui la paralysait, mais qu’en réalité, sa famille voulait avant tout son bonheur ! On a travaillé avec elle pour dépasser cette peur et enfin passer à l’action pour tester son idée ! Aujourd’hui, Jade a commencé à travailler dans une ferme pour se former et apprendre à cultiver la terre, pour son plus grand bonheur ! Un bel exemple qui montre que trouver sa voie et prendre un nouveau départ est tout à fait possible !

Démystifier les croyances sur la reconversion : la philosophie “Nouveau Départ”

Avant de passer au “comment je fais pour changer”, une autre étape importante est de démystifier les idées préconçues que l’on a sur le changement de carrière. Ces croyances sont comme des programmes qui nous ont été inculqués par notre environnement (famille, école, société…) et conditionnent notre façon de voir les choses. “C’est trop tard pour changer” ou “ Je ne vais pas pouvoir gagner ma vie avec ce métier” sont deux exemples de pensées que l’on peut avoir lorsque l’on fait face à un projet de reconversion. Ces pensées sont liées à notre système de croyances. Ce n’est ni bien ni mal d’avoir des croyances : nous en avons tous, et cela nous donne un cadre de référence pour agir. La bonne question à se poser, c’est est-ce que ces croyances nous limitent, ou au contraire est-ce qu’elles nous encouragent à agir ? 

Parmi les clients que l’on accompagne sur le programme “Nouveau Départ, ce qui empêche beaucoup d’entre eux de passer à l’action, c’est notamment le manque de confiance en eux et en leur parcours, ainsi que leur rapport complexe à l’échec. Avec la philosophie “Nouveau Départ”, l’idée est de t’aider à débloquer et démystifier ces croyances qui te bloquent pour t’en libérer et avancer avec sérénité dans l’élaboration de la vision de ton projet. C’est une étape clé qui est souvent oubliée lorsque l’on envisage un changement de carrière car on veut tout de suite arriver à un résultat clair et précis ! Mais nos croyances vont directement influencer nos actes et nos décisions. Il est donc essentiel de les identifier avant de se lancer, au risque de recommencer la même expérience insatisfaisante.

Voici dans les grandes lignes la philosophie “Nouveau Départ” pour t’aider à dépasser certaines des croyances les plus répandues sur la reconversion, et à adopter un état d’esprit qui te réussit !

  • Être dans un job ou une carrière qui ne te plait pas, ce n’est pas une fatalité, ni un échec : le tout c’est d’en prendre conscience pour agir ! La vie est faite d’étapes, et chaque étape est un apprentissage. Il est difficile de savoir si quelque chose nous correspond vraiment avant de l’avoir essayé. Faire la paix avec ton parcours est essentiel avant de pouvoir créer quelque chose de nouveau. Chaque expérience nous permet de développer des compétences et de grandir en tant que personne. On croit souvent que changer, c’est abandonner tout ce qu’on a fait avant, mais ce n’est pas du tout le cas ! On n’abandonne rien : on construit à partir de notre histoire. Ton parcours est unique, et tu as forcément développé un potentiel que tu vas pouvoir mettre au service d’une nouvelle carrière qui te plait ! Et c’est sur l’identification de ce potentiel qu’il est important de te concentrer dès aujourd’hui !
  • Il n’y a pas d’âge pour se reconvertir. Souvent on se sent trop jeune ou trop vieux pour faire tel ou tel métier. La réalité, celle que tu te crées, c’est celle en laquelle tu crois. Il n’y a pas de bon ou de mauvais moment pour agir : il n’y a que le moment que tu choisis. Si tu décides que tu veux changer, et que ton âge n’est pas ce qui va t’en empêcher, alors tu vas te concentrer sur les solutions pour y arriver et non plus sur l’idée de l’âge qui te limite. Et bien sûr, il existe de nombreux exemples de personnes qui se sont reconverties à tout âge avec succès ! Parmi nos clients, il y a Nicole, 44 ans, qui après 20 ans en tant que Cadre dans l’industrie automobile, a décidé de lancer son projet pour aider les gens à consommer en conscience et à vivre plus en respect avec l’écosystème de notre planète. Une aventure qui la passionne !
  • Ca prendra le temps que ça prendra : c’est important d’y aller étape par étape, de ne rien précipiter au risque de se retrouver dans une situation similaire à celle dont on veut se sortir ! Une reconversion n’est pas un sprint : c’est un marathon. A partir du moment où tu es déterminé.e à changer, tu poses une intention positive qui t’ouvre à de nouvelles possibilités, et c’est le premier pas. Faire confiance au processus est essentiel dans cette démarche afin de se laisser porter et d’accueillir toutes tes idées comme elles viennent. Le temps travaille pour toi, et en faisant ce travail d’introspection, tu vas faire émerger des solutions que tu n’auras pas envisagées avant !
  • Il n’y a pas besoin d’avoir une idée précise pour entamer un changement de carrière. Si tu n’as pas d’idée ou si c’est flou, tant mieux ! Cela signifie qu’il y a des choses pour toi à découvrir. Se dessiner une nouvelle carrière, c’est comme une enquête où on va essayer de rassembler un maximum d’indices sur soi, son expérience, ses centres d’intérêts afin de créer un projet qui nous fait vraiment vibrer. C’est en rassemblant ces indices que les idées vont émerger. Aussi, plus tu vas prendre du plaisir dans cette aventure, et plus tu vas t’ouvrir au processus avec curiosité et oser envisager toutes les différentes possibilités que tu vas découvrir sur toi et tes envies ! Tu as déjà les idées en toi, le tout c’est de t’autoriser à les voir.
  • Il n’y a pas de métier parfait : ce que tu cherches à construire, c’est avant tout une prochaine étape de carrière qui va te correspondre le mieux possible. C’est important de lâcher-prise sur le fait de trouver à tout prix LA prochaine étape parfaite. Un, ça te met une pression énorme, et deux tu risques d’être déçu car chaque orientation apporte son lot de challenges. Une carrière, c’est une succession d’expériences que l’on réajuste au fil de l’eau, ce qui est plutôt rassurant car cela nous permet de pouvoir choisir à nouveau. Le tout est de trouver une voie qui réponde à tes valeurs profondes et à l’impact que tu veux avoir sur le monde (ton “pourquoi”). Le “comment” et le “quoi” deviennent alors des moyens pour servir ton “pourquoi”. Tant que tu es dans une activité qui est alignée avec ton “pourquoi”, la manière dont tu exerces peut être réajustée à l’infini, et c’est ce qui finit par te créer un parcours unique !

Café dans un verre qui illustre comment trouver sa voie et prendre un nouveau départ

2- Faire le lien entre son parcours professionnel et sa vision

Une fois que tu as clairement identifié tes peurs et tes croyances limitantes, garde les précieusement de côté pour avoir bien en tête ce qui pourrait potentiellement te ralentir dans ton projet. L’idée maintenant est de passer à l’étape de l’enquête intérieure. L’objectif à travers cette exploration est de te donner des pistes pour mieux comprendre pourquoi tu en es là aujourd’hui, et te permettre de faire le point sur ton objectif et la vision que tu as de ton projet.

Retour sur ton parcours professionnel : pourquoi en es-tu arrivé là ? 

Si tu prends ton expérience actuelle, commence par faire le point sur ce qui fonctionne bien et ce qui fonctionne moins bien selon toi. Qu’est-ce que tu souhaites garder dans ta prochaine expérience ? Que souhaites-tu changer ? En faisant le point sur ce que tu veux et ce que tu ne veux plus, tu prends conscience de tes besoins et de ce qui est vraiment important pour toi.

Ensuite, essaye de retracer ton parcours professionnel par grandes étapes chronologiques, depuis tes études jusqu’à aujourd’hui. Qu’est-ce qui a influencé ta prise de décision d’aller vers ces expériences, ou de les quitter ? Quel a été ton plus grand apprentissage à chaque étape ? En voyant ton parcours comme une succession d’apprentissages, tu t’autorises à voir ce que chaque expérience t’a apporté et tu identifies également les raisons qui t’ont poussé à choisir telle ou telle expérience. Ainsi, tu peux réutiliser ces informations pour construire ton nouveau projet de manière différente, et sans refaire les choix qui n’ont pas été satisfaisants pour toi !

Clarifier ton intention : pourquoi veux-tu changer de voie ?

Quand on veut quitter son job, on a souvent tendance à se précipiter en éclipsant les raisons profondes qui nous poussent à changer, ce qui nous amène à répéter des cycles insatisfaisants. Pose-toi la question : que cherches-tu à obtenir en faisant ce changement ? Est-ce un meilleur équilibre de vie ? Plus de temps pour toi et ta famille ? Un travail plus stimulant ? Sois clair avec toi-même sur les raisons qui font que tu as envie de changer. C’est le moment d’être honnête ! C’est ce qui va te motiver tout au long de ton projet et t’aider dans les moments de doute (parce qu’il y en aura !) pour te redonner l’énergie d’avancer dans ton projet. Quand on est clair sur pourquoi on fait les choses, nos chances de succès n’en sont que augmentées !

Tu peux également réfléchir à ta vision en partant de ta journée idéale : à quoi est-ce que cela ressemblerait ? Quel style de vie veux-tu, au-delà d’une activité professionnelle épanouissante ? On ne choisit pas un métier, mais un quotidien fait d’actions, de gens et d’habitudes. Avant de te projeter dans un métier, réfléchis à ce que tu veux faire de ton temps et avec qui tu veux le passer. Même si tu n’as pas encore d’idée précise de ce que tu aimerais concrètement faire, imagine-toi déjà avec une vie épanouissante et fais attention aux émotions que cela suscite en toi, où et avec qui tu te vois travailler. Note tous les détails de cette vision, et garde les précieusement car c’est le point de départ de ton projet de sens,  qui va évoluer avec l’exploration !

Main qui tient une boussole pour illustrer comment trouver sa voie et prendre un nouveau départ

3- Identifier ses points d’appuis et ses spécificités 

Maintenant que tu es dans un état d’esprit propice au changement et que tu es au clair sur ce qui te pousse à vouloir entamer cette reconversion, il est temps de faire l’inventaire de tous les éléments sur lesquels tu vas pouvoir t’appuyer pour prendre un nouveau départ. 

Avant de foncer, il est important de prendre le temps de comprendre qui tu es, comment tu fonctionnes et d’identifier les leviers à actionner pour aller vers plus d’épanouissement dans ton quotidien professionnel. Pour cela, il va te falloir faire l’inventaire le plus complet possible de tes atouts, qu’il s’agisse de tes qualités, de tes compétences et connaissances ou de tes alliés. Une fois cet état des lieux dressé, tu pourras venir y piocher à ta guise pour définir et appuyer ton projet. C’est une des étapes essentielles et à ne pas négliger pour trouver sa voie et prendre un nouveau départ.

Comme à ce stade ton projet de reconversion est en construction, il est important de ne te fermer aucune porte et d’inclure à cette liste l’ensemble de tes points d’appuis, même ceux qui te semblent aujourd’hui très éloignés de l’univers professionnel. Tu es fan inconditionnel d’une équipe de foot ? Tu écris des fanfictions pour le plaisir ? Tu passes tes week-end à soigner tes plantes ? Partout où tu passes on salue ton optimisme et ta bonne humeur ? Autant d’éléments qui peuvent sembler insignifiants dans une reconversion, mais qui en disent beaucoup sur ta personnalité et sur ce qui t’anime : il est donc important de les associer à ta réflexion !

Voici quelques pistes de réflexions pour lister tes points d’appuis

  • Tes centres d’intérêts : que fais-tu lorsque tu as du temps libre ? quels sujets éveillent ta curiosité ?
  • Tes motivations et valeurs : qu’est-ce qui t’anime ? qu’est-ce qui t’inspire ? qu’est-ce qui te met en colère ? Autant de questions dont les réponses devraient te permettre d’identifier ce qui compte vraiment pour toi !
  • Tes qualités : sur quoi te complimente t-on ? sur quoi te demande t-on fréquemment de l’aide ? N’hésite pas à demander un feedback à ton entourage pour t’aider sur ce point !
  • Tes compétences : il s’agit ici d’identifier ce que tu sais faire. Pour cela, reviens sur ton parcours et pour chacun des postes que tu as occupé, liste tes missions, les actions menées, les compétences et les savoirs mobilisés. Attention, ne te limite pas à ton parcours professionnel ! N’hésite pas à procéder de même pour tes activités sportives ou de loisir, associatives ou de bénévolat.
  • Tes alliés : il se trouve certainement dans ton entourage des personnes qui peuvent d’apporter un soutien bien utile dans ta démarche. Bien sûr, il y a les personnes de ton réseau qui t’inspirent et/ou qui évoluent dans le secteur qui t’intéresse. Mais il peut aussi s’agir d’amis, collègues ou membres de ta famille qui te prêteront une oreille attentive et dénuée de jugement, indispensables en cas de coup de mou !

Une fois tes listes établies, pour chacune des catégories, essaie d’établir ton “top 3” afin d’affiner ta réflexion et d’identifier plus précisément les éléments sur lesquels tu as envie de compter pour la suite et que tu veux retrouver dans ton quotidien professionnel.

Ordinateur sur une table qui illustre comment trouver sa voie et prendre un nouveau départ

4- Ouvrir le champ des possibles et trouver des idées de projet

La phase de génération d’idées est souvent celle qui suscite le plus d’attentes et d’appréhension. Comment faire quand on n’arrive à formuler aucune idée ? Ou au contraire quand on en a trop ? 

Dans un cas comme dans l’autre, il est important que ces idées soient en accord avec ta personnalité et tes besoins. C’est le moment où il convient de croiser tous les éléments retenus sur la phase d’introspection : qualités, compétences, savoirs, motivations, intérêts, critères pratiques, besoins… 

Il n’y a pas de formule magique pour trouver sa voie et prendre un nouveau départ, tout comme il n’y en pas pour trouver LA bonne idée. Tu peux cependant y réfléchir en prenant la question par différents points d’entrée : 

  • Quoi : quelles actions ? qu’aimes-tu faire ? 
  • Qui : avec qui ? à destination de quel public ?
  • Pourquoi : à quel objectif ou à quelle finalité souhaites-tu prendre part ?
  • Comment : par quel moyen ?

Etude de cas express :

Prenons le cas de Julie, Assistante de Direction, qui a envie de remettre la création au coeur de son métier sans trop savoir comment. Elle est donc partie du “quoi” en cherchant des idées qui lui permettent d’être créative. Elle a également établi qu’elle souhaite travailler en équipe et à un poste qui lui permette d’avoir des horaires classiques pour s’occuper de sa famille et profiter de ses proches. En explorant ses intérêts, elle a noté plusieurs choses : le dessin, les musées, les livres pour enfants, la décoration, le développement durable, les animaux… L’étude de son parcours a permis de mettre en lumière des savoir-être tournés vers l’écoute, la compréhension des besoins et la proposition de solutions adaptées ainsi que de solides compétences en organisation, logistique et gestion du stress. Julie aime faire plaisir et aime être entourée de belles choses. Parmi ses idées de métiers possibles, elle a donc identifié : 

  • Décoratrice d’intérieur : cette idée allie son goût pour l’esthétisme, le plaisir qu’elle a à conseiller ses amis sur ce plan, son goût du bricolage, le temps qu’elle consacre à l’aménagement de son propre intérieur et au suivi des tendances déco, la part de relationnel et l’élaboration d’un projet qui réponde à la demande des clients.
  • Organisatrice de mariages : Julie en a fait l’expérience en prêtant main forte occasionnellement à une amie wedding planner. Cette idée allie ses compétences en organisation, logistique, gestion du stress, au plaisir de participer à rendre inoubliable ces journées pour les mariés et leurs convives.
  • Blogueuse lifestyle : cette idée allie son goût pour les belles choses, le voyage, la mode, la déco, avec l’idée de partager ses trouvailles et de conseiller ses lecteurs.
  • Illustratrice de livres pour enfants : Julie apprécie particulièrement l’univers joyeux de l’enfance et aime dessiner sur son temps libre.
  • Maquettiste : un métier découvert en lisant un numéro spécial dédiés aux métiers créatifs d’une revue spécialisée, qui lui fait penser au plaisir qu’elle a dans son poste actuel lorsqu’elle met en page des présentations ou des rapports, élabore des tableaux et bilans lisibles et agréable à consulter
  • Graphiste : une piste également identifiée via la revue d’art, qui allie son envie de créer, le travail en équipe, la réponse et l’adaptation aux besoins d‘un client.

Comme tu peux le constater, certaines de ces idées ne semblent pas remplir tous les critères établis par Julie, l’objectif ici étant d’ouvrir le champ des possibles et d’identifier un fil rouge. Challenger la faisabilité et la compatibilité de chaque projet sera le prochain objectif ! 

Dans un premier temps, il est donc important que tu listes tout ce qui te vient et que tu ne te poses pas de limite. Une fois tes idées posées sur le papier, relis-toi et laisse-toi guider par tes envies et par tes émotions pour faire une premier tri. Tu dois ressentir de l’enthousiasme et du plaisir à la lecture de ces idées. Si tu es mitigé, laisse les de côté.

Une fois cette première sélection opérée, penche-toi sur cette nouvelle liste avec un regard plus pragmatique : vois-tu se dessiner une activité, un métier, un secteur ? Sur lesquels de tes atouts peux-tu compter pour développer chacune de ces idées ?

Tu peux également prendre le temps de chercher et de t’inspirer sur les plateformes d’offres d’emploi en ligne, en lisant des interviews de professionnels qui parlent de leur métier, en consultant des profils de personnes qui t’inspirent…

Carnet sur une table pour écrire comment trouver sa voie et prendre un nouveau départ

5- Valider son idée de son projet

Lorsque tu as identifié des pistes de projet, il est important de ne pas t’arrêter là pour prendre ta décision, mais au contraire de continuer de creuser, d’explorer, de mener l’enquête pour t’assurer de faire ton choix en toute conscience. Il faut absolument confronter tes idées à la réalité pour te permettre de valider un projet solide, qui ne soit pas fantasmé et qui te corresponde bien. Pour cela, plusieurs options sont possibles et que tu peux combiner : 

  • Les lectures et recherches en ligne pour t’inspirer, renforcer ta connaissance d’un secteur, d’un métier, confirmer ton engouement pour le sujet.
  • Infiltrer les réseaux professionnels qui ont retenu ton attention. Tu peux commencer par intégrer les réseaux en ligne, notamment via les plateformes professionnelles comme LinkedIn ou Shapr, ou via les nombreux groupes privés dédiés sur Facebook. Une fois ce premier contact établi, je t’encourage à réseauter en réel, en participant à des événements, des afterworks, des conférences qui te permettront de rencontrer des gens intéressés par les mêmes thématiques que toi. Tu peux également parler de ton projet à ton entourage, en prenant soin de choisir tes interlocuteurs parmis les personnes que tu as identifiées comme des alliés et qui te soutiennent dans ta démarche.
  • Mener des interviews de professionnels en poste est également une excellente façon d’en apprendre plus sur un secteur et un métier. Pour cela une prise de contact des professionnels ciblés en leur expliquant en toute transparence ta démarche est souvent bien accueillie et te permettra de recueillir une vision plus personnelle du métier.
  • L’immersion via un stage ou une journée d’observation peut aussi être un bon moyen d’affiner ta vision !

Une fois ton travail d’enquête mené à bien et ton idée de projet confirmée, tu vas pouvoir revenir aux conclusions que tu as tirées de ta phase d’introspection afin de t’assurer à nouveau de la pertinence de ton projet au regard de tes critères, ton pourquoi, tes points d’appuis. Reste bien attentif également à tes ressentis et à tes intuitions : il s’agit d’aller vers un projet qui te fait vibrer, le pragmatisme ne doit pas te le faire oublier. Tu n’as jamais été aussi près du but ! 

Post-it sur un mur pour écrire comment trouver sa voie et prendre un nouveau départ

6- Se lancer et concrétiser son projet

Ca y est, tu as défini et validé ton nouveau projet professionnel, bravo ! 

Il est maintenant temps de passer véritablement à l’action et de te lancer très concrètement dans ta nouvelle vie. Pour cela, il te reste une dernière étape incontournable : établir ton plan d’action ! 

Lors de la phase de validation de ton projet, tu as pu vérifier ta motivation et concrétiser ta vision de tes nouvelles fonctions. Tu as également pu mesurer les éventuels besoins qu’il te reste à combler pour pouvoir y accéder. Il convient désormais de passer de l’envie à l’action en procédant selon la méthode des petits pas, en découpant ton projet en différentes actions à mener. Demande toi : quelle est la première chose que tu peux faire pour te lancer ? Note là. Et ensuite ? Pour rester mobilisé, un conseil : écris tes actions à réaliser à court ou moyen terme. Voici quelques exemples d’étapes possibles : 

  • te former : identifier tes besoins, les formations adéquates, les financements possibles…
  • revoir tes outils de candidature : CV, pitch, profil Linkedin, portfolio…
  • postuler ou te lancer : qui, où, comment, quand ?
  • te lancer en freelance…

Attention à te fixer des objectifs atteignables et à te fixer des échéances réalistes pour toi, mais stimulantes également. Chaque projet est unique et chaque plan d’action l’est aussi ! 

Personne qui écrit comment trouver sa voie et prendre un nouveau départ

7- Gérer son énergie pour ne pas s’épuiser et garder son élan !

Se reconvertir, trouver sa voie et prendre un nouveau départ, c’est un projet qui demande à la fois énergie et détermination. Dans cette phase de changement, c’est important de se rappeler que le corps et l’esprit sont indissociables. Prendre soin de soi physiquement et émotionnellement pendant la construction de ce projet est aussi important que l’introspection, pour être au meilleur de sa forme et de son potentiel et augmenter ses chances de réussite ! Voici quelques conseils pour t’aider à trouver le bon équilibre pour ton projet :

  • Prends conscience du jugement que tu portes sur toi : pour pouvoir avancer sereinement, garder un dialogue intérieur bienveillant et constructif est essentiel. On a souvent tendance à se dire “je n’y arriverai jamais” ou “je suis nul”  ou “je ne sais pas quoi faire”, et à nous laisser paralyser par ces pensées. C’est tout à fait normal de faire face au découragement dans des moments de grands changements. Ce qui compte, c’est de prendre conscience de ta petite voix à l’intérieur qui parle sans cesse, et voir si elle est plus généralement encourageant et bienveillante, ou au contraire limitante et critique. Est-ce que tes pensées te donnent l’énergie d’avancer, ou est-ce qu’elles te paralysent ? Surveille la qualité du jugement que tu portes sur toi pendant cette phase de reconversion car ça va impacter directement ton énergie, ton moral et ta productivité. Et donc tes résultats !
  • Entoure-toi de personnes qui te soutiennent : notre entourage est déterminant dans l’élaboration de notre projet. On est la somme des 5 personnes que l’on fréquente le plus, c’est-à-dire que les 5 personnes avec qui nous passons le plus de temps au quotidien ont la plus grande influence sur nous et nos projets. T’entourer de personnes bienveillantes, qui te soutiennent et t’encouragent est donc déterminant dans la réussite de ton projet. Quelles sont les 5 personnes que tu fréquentes le plus ? Est-ce qu’elles t’énergisent ou est-ce qu’elles t’épuisent ? Si tu n’as pas ce soutien autour de toi, n’hésite pas à rejoindre des communautés d’échange et d’entraide (comme le groupe privé Pose ta Dem’ !) où tu pourras trouver des conseils bienveillants et partager ton projet en toute sécurité ! Tu peux aussi choisir de ne pas parler de ton projet aux personnes qui ont tendance à douter de toi pour préserver ton énergie et ton équilibre : les personnes qui doutent (surtout notre famille et nos amis) le font car ils ont peur pour nous, et ils veulent avant tout notre sécurité. Seulement cela ne nous aide pas dans l’élaboration de notre nouvelle vie, et c’est important de s’en préserver au maximum, par exemple en faisant le choix de ne pas confier de détails sur notre projet avant qu’on ait des résultats concrets. 
  • Prends du temps pour toi : vouloir avancer c’est bien, mais pas au dépend de ton équilibre personnel ! Une reconversion n’est pas un sprint : c’est un marathon.  Trouver sa voie et prendre un nouveau départ demande du temps, et c’est important de garder du plaisir et de la motivation pour rester endurant et continuer à avancer efficacement. Prends le temps de te ressourcer et de faire des activités qui te font plaisir, avec des gens que tu aimes.  
  • Privilégie la régularité : il vaut mieux travailler un petit peu tous les jours sur ton projet plutôt que de vouloir tout faire d’un coup, au risque de saturer ! Organise-toi de façon à allouer un peu de temps quotidiennement à ton projet. Il n’y a pas de plan de productivité parfait qui marche pour tous, et ce qui compte c’est d’être aligné avec ton propre rythme. Identifie les moments de la journée où tu es plus productif.ve/inspiré.e/motivé.e : est-ce le matin, l’après-midi ou le soir ? Comment peux-tu organiser ton temps de sorte d’avancer régulièrement sur ton projet, dans la joie et la bonne humeur ? 

Route en montagne qui illustre comment trouver sa voie et prendre un nouveau départ

Garder confiance et prendre plaisir dans le processus

Maintenant que tu sais quelles sont les étapes pour changer de vie, trouver sa voie et prendre un nouveau départ, tu as un excellent point de départ pour réfléchir à ta reconversion. C’est donc à toi de jouer ! Et les mots sont pesés ici : même si l’enjeu est grand (certains ont des contraintes personnelles et financières importantes qui rendent urgent ce besoin de changement), voir ce processus comme un jeu est d’autant plus important. Plus tu vas lâcher-prise sur l’objectif et t’abandonner au processus en y prenant plaisir, et plus tu vas te libérer de tes barrières mentales et de la pression que tu te mets à vouloir trouver la bonne voie à tout prix (qui comme on l’a vu n’existe pas !). 

C’est le plus gros travail que l’on fait dans le programme d’accompagnement “Nouveau Départ” : aider les clients à s’autoriser à dépasser leurs jugements et à se faire confiance. Quand on s’attache à l’objectif, on perd en visibilité, on s’ajoute le stress de trouver ce qui correspond exactement à toutes nos attentes et on risque de manquer ce qui est vraiment épanouissant pour nous. 

“N’ayez pas une idée précise de ce que vous allez faire, autrement vous allez vous priver des champs du possible.” DEEPAK CHOPRA

On a plus de chances de recommencer les même “erreurs” en voulant à tout prix contrôler le résultat qu’en s’abandonnant au processus et en se faisant confiance. La reconversion est un processus qui fait intervenir le coeur, l’intuition, cette guidance intérieure qui sait déjà exactement ce que l’on veut. Mais pour l’entendre, il faut pouvoir calmer le mental et lâcher-prise sur la volonté de contrôler le résultat à tout prix !

Ose. Réalise-toi. Le plus important c’est que tu fasses des choses qui te passionnent et que tu sois heureux !

Se reconvertir, trouver sa voie et prendre un nouveau départ, c’est avant tout une aventure humaine, une découverte de soi sous toutes les coutures. Avoir la volonté de changer est la seule chose dont tu as réellement besoin pour commencer ce voyage qui, si tu t’autorises à suivre ton coeur et ce qui te fait vraiment vibrer, t’ouvrira des chemins fabuleux que tu n’auras même pas envisagés ! 


Alors, prêt à rejoindre l’aventure pour en savoir plus sur comment trouver sa voie et prendre un nouveau départ ? Si cet article t’a plu et que tu veux te faire accompagner par l’une de nos super coachs pour définir ton projet de sens et réinventer ta vie, le programme “Nouveau Départ” est fait pour toi ! 

Prends rdv ici pour un call découverte avec Marion ou Alice dès maintenant !


 

Commentaires

Vous allez aussi aimer

>

🍪 En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. Plus d’infos

C'est quoi un cookie ?
En plus d'être un délicieux gâteau, un cookie est un fichier sur votre appareil qui contient des données. Vous pouvez à tout moment supprimer ou limiter le stockage de ces fichiers dans les paramètres de votre navigateur internet (voir plus bas).

À quoi ils servent ?
Les cookies de mesure d’audience nous permettent de connaître l’utilisation et les performances de notre site, d’établir des statistiques, des volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments de notre site (contenus visités, parcours) nous permettant d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services. Les données recueillies sont uniquement consultées et analysées par Pose ta Dem'.
Les cookies liés aux opérations relatives à la publicité ciblée nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes publicitaires et de limiter le nombre de fois où une publicité pour Pose ta Dem' vous est proposée.

Comment désactiver les cookies ?
Pour empêcher ou limiter le stockage des cookies sur votre Terminal, vous pouvez modifier les paramètres du navigateur que vous utilisez :

Pour Chrome :
Cliquez sur le menu Chrome à droite dans la barre d'outils du navigateur.
Sélectionnez Paramètres.
Cliquez sur Afficher les paramètres avancés.
Dans la section "Confidentialité", cliquez sur le bouton Paramètres de contenu.
Dans la section "Cookies", vous pouvez modifier les paramètres suivants :
Supprimer les cookies
Bloquer les cookies par défaut
Autoriser les cookies par défaut
Conserver les cookies et les données de site par défaut jusqu'à la fermeture du navigateur
Définir des exceptions pour les cookies de certains sites Web ou domaines
Pour Safari :
Choisissez Safari > "Préférences", puis cliquez sur l'onglet "Sécurité" (ou " Confidentialité").
Dans la section "Accepter les cookies", choisissez l'une des options proposées.
Pour Mozilla Firefox
En haut de la fenêtre de Firefox, cliquez sur le menu Outils, puis sélectionnez Options
Sélectionnez le panneau Vie privée.
Paramétrez Règles de conservation : à utiliser les paramètres personnalisés pour l'historique.
Décochez Accepter les cookies.
Cliquez sur OK pour fermer la fenêtre « Options »
Si votre navigateur ne figure pas dans la liste vous pouvez vous rendre directement sur le site de son éditeur.

Pour disposer d’informations complémentaires sur les Cookies, nous vous invitons à consulter la rubrique « Vos traces » du site de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/.

Fermer