Les chroniques de Charlotte

Révélation : pourquoi tu n’avances pas

Femme qui regarde vers l'horizon, le but : découvrir pourquoi tu n'avances pas

// Chaque dimanche matin, j’envoie un texte sorti tout droit de mes pensées à mes abonnés… comme celui-ci ! Pour recevoir mes textes directement par mail le dimanche + les meilleurs contenus de Pose ta Dem’ le mardi, l’inscription se fait ici //


2 minutes pour comprendre pourquoi tu n’avances pas comme tu le voudrais dans ton projet de reconversion, ça te dit ? Alors, lis ce qui suit !

Je viens de passer 3 jours à échanger par téléphone avec plus de 20 membres* de la communauté qui m’ont partagé leur situation personnelle et leurs problématiques. 

Et j’ai tiré une conclusion capitale de toutes ces discussions :

La difficulté à avancer provient de l’un des 3 déséquilibres ci-dessous.

Autrement dit, si aujourd’hui tu n’avances pas comme tu le voudrais, c’est que tu ne respectes pas l’un (ou plusieurs) de ces équilibres :

1/ Equilibre entre Introspection et Action concrète.

Si tu passes du temps à réfléchir sur toi, à te questionner, à lire des livres de développement personnel… Tu apprends beaucoup sur toi et tu comprends ton fonctionnement, mais au final il ne se passe rien car tu n’entreprends pas d’actions concrètes.
C’est le cas de Céline qui dévore les romans et livres pratiques visant à la connaissance de soi depuis 2 ans, mais qui n’a pas encore acté son changement professionnel car elle manque d’informations « terrain ».

A l’inverse, quand tu n’es que dans l’action et que tu ne prends pas le temps de te retrouver face à toi-même pour te poser les bonnes questions, tu fonces la tête dans le guidon… et tu te retrouves toujours insatisfait sans comprendre pourquoi.
C’est l’exemple de Stéphanie qui enchaîne les CDD peu satisfaisants en France et les missions courtes à l’étranger par peur du vide selon elle, et qui a le sentiment de ne pas vraiment savoir ce qu’elle veut.

2/ Equilibre entre Réflexion personnelle et Regard extérieur.

Si tu réfléchis seul.e et que tu restes enfermé.e dans ta tête, il te manque la richesse d’un regard extérieur pour compléter tes propres réflexions. Ce regard extérieur peut venir de tes proches, d’une communauté, ou encore d’un coach. Résultat, tu restreins ton champ des possibles et tu passes à côté d’idées et d’opportunités qui pourraient changer la donne.
C’est ainsi que Stéphane a le sentiment d’avoir atteint un « plafond » dans sa réflexion car il n’ose pas parler de ses questionnements autour de lui, par peur d’être jugé instable ou utopique.

Si au contraire, tu écoutes uniquement les avis des autres (et tu attends systématiquement leur validation) sans t’autoriser à t’écouter toi, tes envies, tes décisions, tes opinions… Tu feras des choix qui ne sont pas les tiens et qui te mèneront à l’insatisfaction et à la frustration.
C’est le cas de Marine qui base ses décisions sur l’approbation de sa famille et qui prend conscience désormais qu’elle ne peut pas continuer en faisant uniquement plaisir aux autres.

3/ Equilibre entre Intuition et Analyse.

Si tu bases toutes tes décisions et actions sur des critères purement rationnels, tu te retrouves certes dans une bonne situation « sur le papier » mais tu gardes au fond de toi le sentiment de manquer de sens et de ne pas être aligné.e avec ce que tu fais.
C’est ce que Pierre m’a expliqué : il est fier de sa rationalité et de son sens pratique, mais il a parfois le sentiment d’être un « robot » et aimerait laisser davantage de place à l’imprévu et à la spontanéité. 

Si à l’inverse, tu prends toutes tes décisions sur un coup de tête ou une envie spontanée, sans prendre de recul pour analyser les options qui s’offrent à toi et avoir un plan d’action clair, tu risques de ne pas atteindre les objectifs qui comptent vraiment à tes yeux à long terme.
C’est l’exemple d’Alice qui a toujours l’impression de ne pas accomplir ce qui a du sens pour elle car elle accepte toutes les opportunités sans se demander si c’est réellement ce qu’elle veut.

Alors pose-toi la question en ce dimanche matin : Qu’est-ce qu’il te manque pour avancer ? Quel est l’équilibre que tu ne respectes pas ?

A partir de là, tu sauras quoi faire pour avancer désormais :
Passer plus de temps avec toi-même pour réfléchir et faire un petit pas de côté pour te poser les bonnes questions (même si ça fait peur) ?
– Sortir de ta tête et aller sur le terrain pour t’enrichir, apprendre, et avoir de nouveaux éléments à mettre sous la dent de ton cerveau ?
T’entourer davantage de personnes qui te tirent vers le haut et te font découvrir de nouveaux horizons ?
– Ecouter plus souvent ton intuition ?
Prendre du recul sur le brouhaha dans ton cerveau pour analyser objectivement ce qu’il s’y passe ?

* Bien sûr, tous les prénoms sont modifiés pour garder leur anonymat !


👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

👉 Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez mes programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires

Vous allez aussi aimer