Je me prépare

Se former pour réussir : 8 étapes pour apprendre à se former et réaliser ses projets

Vous avez envie ou besoin de suivre une formation pour réaliser votre projet professionnel, mais vous ne savez pas par où commencer ? Voici les 8 étapes pour apprendre à se former, et mes meilleurs conseils !

Je répète souvent que pour réussir ses projets (que ce soit un projet entrepreneurial, la recherche d’un emploi, ou tout autre projet), il faut se former. Une formation permet de découvrir un nouveau domaine quand on débute, et de monter en compétence quand on a déjà de l’expérience.

J’ai écrit cet article comme un guide complet pour savoir pourquoi, où et comment vous former. Je vous partage les étapes importantes pour réussir à bien se former. Et tout le long, je vous donne mon propre exemple, car je suis une grande consommatrice de formations !

Bonne lecture, et un conseil : lisez cet article jusqu’au bout 😉


1/ Savoir pourquoi vous vous formez

C’est la base mais je tiens à insister sur ce point pour commencer. Pour maintenir votre motivation et réussir à mesurer les résultats de votre formation, il faut savoir POURQUOI vous vous formez.

  • Pour ajouter une compétence manquante à votre CV et décrocher le job de vos rêves ?
  • Pour découvrir un nouveau domaine et voir s’il vous plaît ?
  • Pour vous sentir plus solide et légitime sur un sujet ?
  • Pour combler des lacunes pour créer et développer votre entreprise ?

Les raisons peuvent être variées, et c’est à vous de faire le point avant de chercher une formation et de vous y engager. Si vous ne savez pas ce que vous voulez, vous aurez du mal à choisir une formation, et vous risquez de payer pour une formation que vous ne suivrez pas. Dommage non ?

Mon conseil : Définissez un résultat concret et mesurable. Quel objectif souhaitez-vous atteindre grâce à votre formation ? Comment saurez-vous si vous l’avez atteint ? Ecrivez-le clairement, en commençant par : « Grâce à ma formation, je serai capable de… + verbe ». Et ajoutez des détails, comme le délai. Exemple : Je serai capable de créer mon propre site internet dans un mois / Je serai capable de tenir une discussion professionnel en anglais dans 6 mois / Je serai capable de pitcher mon projet professionnel face à un recruteur, etc.

Mon exemple : Je fais régulièrement le point sur mes objectifs, et sur ce qu’il me manque pour les atteindre. Par exemple, en ce moment, je souhaite mieux gérer mes dépenses et apprendre à économiser davantage. Mon objectif est clair : Je serai capable d’économiser 20% de mes revenus chaque mois.

Je vous donne aussi l’exemple d’une cliente qui suit ma formation « Trouver son projet professionnel et le réaliser » . Elle m’a écrit un mail pour m’expliquer clairement son objectif : Définir un projet professionnel clair afin de quitter son emploi avant le 30 janvier 2019 dernier délai.

Je lance ma formation Side Project dans un mois et pour cela j’ai créé un questionnaire pour recenser les besoins de ma communauté (d’ailleurs si cela vous intéresse et que vous voulez me donner votre besoin et être d’office sur la liste des pré-inscrits, cliquez ici). J’incite les répondants à formuler leur objectif avec cette formation : créer leur entreprise en parallèle ? Tester leur projet ? Générer un revenu ou non ? Je suis sûre qu’une partie des répondants ne s’était jamais posé la question avant ! Maintenant, c’est chose faite, alors faites pareil à chaque fois !


2/ Identifier votre besoin précis

Il est possible que votre objectif soit flou. Ou qu’il soit clair, mais que vous ne sachiez pas quel contenu vous aidera à y répondre, surtout si c’est éloigné de votre domaine de compétence. Or, pour choisir une formation, il faut que vous sachiez quels sont vos besoins précisément. Voici les questions à vous poser :

  • Qu’est-ce qui changera dans mon quotidien grâce à cette formation ? (ex : j’optimiserai la gestion de mon budget au quotidien)
  • Quelles sont les difficultés que je rencontre tant que je n’ai pas suivi cette formation ? (ex : pour la future formation Side Project, une difficulté peut être de ne pas réussir à se dégager du temps en dehors de son travail pour avancer sur son projet)
  • Quel est mon niveau actuel ? (débutant complet, ou bien expérimenté qui souhaite passer à l’étape supérieure…)

Mon conseil : Notez clairement vos besoins et les résultats attendus, et à partir de là, les sujets à couvrir. Au besoin, inspirez-vous des programmes de formation que vous trouvez pour établir votre feuille de route.

Mon exemple : J’avais suivi la formation Koudetat de The Family à l’été 2015, lorsqu’ils l’ont lancée dans sa première version. Mon objectif de l’époque était de comprendre les rouages de la création d’entreprise en espérant un jour me lancer. J’avais détaillé mes besoins prioritaires : trouver une idée de startup et trouver un co-fondateur (oui parce qu’à l’époque je pensais que c’était la première étape, hem). Et j’étais une débutante. La formation Koudetat répondait à mes besoins ! Et il y en avait plein d’autres auxquels je ne comprenais rien (market fit ?!), ou auxquels je n’avais pas pensé (créer un produit que les gens aiment ? Pas bête en effet).

J’ai retrouvé le mail d’inscription de juillet 2015 :


3/ Choisir le format : présentiel, en ligne, individuel, collectif, séminaire ?

Maintenant que votre besoin est clair, il faut choisir le format de la formation que vous suivrez !

  • Formation en présentiel collective

C’est le format classique de la formation : on se réunit dans une salle pendant quelques heures ou quelques jours, avec un formateur-sachant et des stagiaires assoiffés de connaissance. Enfin, en théorie;

Avantages :

– C’est chouette de se retrouver en petit groupe comme au bon vieux temps étudiant (enfin, si vous aimiez ça)

– Vous avez un échange direct avec le formateur et les autres participants, ce qui rend la formation interactive et agréable (s’ils sont sympas et qu’ils ne mangent pas tous les mini-croissants avant vous)

– Vous êtes enfermé dans une salle et n’avez donc pas de distractions extérieures, contrairement aux formations en ligne qui exigent davantage d’auto-discipline.

Inconvénients :

– Sur le marché de la formation, il y a vraiment de tout en termes de qualité, de l’excellent au très mauvais. Je vous dis plus bas comment choisir.

– En présentiel, il y a beaucoup de formations soporifiques. On s’assoit sur une chaise toute la journée pour écouter le formateur parler, et on attend avec impatience la pause dej. Désolée, mais c’est la vérité. Or, avec beaucoup d’organismes de formation, impossible de savoir à l’avance si votre formateur sera funky ou pas !

– Pour les formations au long cours, il faut se rendre disponible à des dates fixes, ce qui n’est pas évident. Lorsque ces dates sont en semaine sur le temps de travail, il faut obtenir l’autorisation de son employeur. Cela peut être un frein pour se lancer.

  • Formation en présentiel individuelle

Vous pouvez tout à fait être formé individuellement. Généralement, il s’agira plutôt de coaching individuel. Mais pas que. Par exemple, si votre objectif est de parler anglais couramment pour vous expatrier, vous pouvez avoir recours aux services d’un professeur particulier.

Avantages :

– Vous êtes accompagné comme un roi ! Il n’y a que vous et votre coach/prof s’adapte à 100% à vos besoins. Pas de temps perdu, pas d’éparpillement, mais de l’efficacité.

– Vous avez un interlocuteur en chair et en os dédié à vous. Cela veut dire qu’au-delà du contenu technique de la formation, il pourra vous épauler dans vos angoisses existentielles : est-ce que je vais y arriver ? Est-ce que je prends les bonnes décisions ? Très utile quand on manque de confiance et/ou de discipline.

Inconvénients :

– Il faut bien choisir votre prof/coach car vous allez passer du temps avec lui en tête à tête ! Je vous conseille d’avoir un échange de vive voix avec lui avant de vous lancer. Par exemple, je ne démarre aucun programme d’accompagnement avec un client sans avoir échangé au téléphone avant pendant 30 minutes. La raison est simple : il faut vous assurer que vous accrochez (le feeling compte beaucoup dans votre choix !) et que la discussion est fluide et efficace.

– Selon le volume d’heures de formation, cela revient plus cher que les autres formules. Donc si vous faites ce choix, c’est parce que vous êtes pleinement engagé et déterminé à obtenir des résultats !

  • Le séminaire

Je différencie le séminaire de la formation. Pour moi, un séminaire est une formation/atelier pratique intensif, d’une durée d’un jour à plusieurs jours d’affilée.

Avantages :

– Le séminaire est intense, c’est un condensé de tout ce dont vous avez besoin. Si la qualité est au rendez-vous, vous repartez avec beaucoup d’informations et d’actions à appliquer immédiatement.

– Au-delà du contenu de ce qui est transmis, un séminaire sert à se motiver et à partager avec les autres participants. J’ai participé à un séminaire incroyable en avril 2018, celui d’Anthony Robbins, avec 13 000 participants ! Je raconte ici mon expérience si ça vous intéresse.

Inconvénients :

– Je n’en vois pas vraiment, si ce n’est de se rendre disponible un weekend complet, mais c’est pour la bonne cause !

(Et à ce sujet, je planche sur un projet de séminaire Pose ta Dem’ pour début 2019, d’une durée d’un weekend ! J’ai déjà une liste de personnes intéressées pour y participer, donc si vous êtes intéressé aussi pour recevoir les infos quand le projet sera lancé, inscrivez-vous ici !)

  • La formation en ligne

Une formation en ligne est généralement sous format vidéo, ou encore audio ou PDF, et peut être suivie depuis son canapé. Certaines formations sont synchrones (= les cours sont en live, donc à une heure fixe où tout le monde se connecte), ou asynchrones (= les cours sont disponibles tout le temps, c’est vous qui choisissez quand vous travaillez).

Avantages :

– Vous n’avez pas besoin de libérer des journées entières à date fixe, ni de vous déplacer sur le lieu de formation. Vous avez une flexibilité totale, ce qui est idéal si vous êtes en poste en parallèle. Ou que aimez très fort votre canapé.

– Vous pouvez avancer à votre rythme, là où une formation en présentiel nécessite de s’adapter au groupe. Si vous voulez passer 3 heures sur un point, vous pouvez le faire. A l’inverse, vous pouvez zapper ce qui ne vous intéresse pas, plutôt que de subir la formation en présentiel et de vous endormir sur un coin de table la bouche ouverte.

– Les prix sont bien plus accessibles que la formation en présentiel. Normal, puisque les coûts ne sont pas les mêmes ! Vous pouvez donc facilement suivre des formations sans engager votre salaire mensuel. Il y a aussi des formations en ligne gratuites, mais on verra ça ensuite.

Inconvénients :

– Vous devez être discipliné et bien vous organiser pour suivre votre formation jusqu’au bout.

– Comme pour le présentiel, il y a de tout dans la qualité. Je vous donne aussi mes conseils plus bas pour bien choisir. Mais si vous payez une formation en ligne qui s’avère nulle, c’est dommage. (A noter que certaines formations en ligne ont une garantie satisfait ou remboursé. Cela vous permet d’essayer, et si vous réalisez que la formation n’a pas la valeur promise, vous pouvez demander un remboursement. D’ailleurs, j’ai mis cette garantie à ma propre formation. Non pas que je doute de sa qualité, mais parce que c’est rassurant pour mes clients, et aussi pour qu’ils s’assurent une fois inscrits que la formation répond bien à leur attente initiale. Personne ne m’a demandé de remboursement pour l’instant, j’en déduis que je n’endors pas mes clients, ouf)

– Vous n’avez pas de petits camarades de classe avec qui partager vos mini-croissants. Il faut donc être autonome et s’attendre à être seul face à son écran. Heureusement, de plus en plus de formations en ligne incluent l’accès à une communauté en ligne pour échanger. Là aussi, c’est ce que je propose dans ma formation avec le groupe privé, et aussi via les apéros.


4/ Choisir entre formation gratuite ou payante

Dans le monde des formations, il y a du gratuit, du payant, et du payant ++ :

  • Les formations gratuites : généralement en lignes, elles donnent les bases sur un sujet. Vraiment les archi-bases. Idéal quand on débute. Et souvent, une formation payante est proposée derrière pour aller plus loin. Il y a aussi du présentiel gratuit, mais il s’agit plutôt d’ateliers découverte. Là aussi, idéal pour débuter, mais ce n’est pas avec ça que vous irez très loin à terme.
  • Les formations payantes que vous pouvez vous permettre d’acheter avec votre propre budget
  • Les formations payantes ++ qui nécessitent d’investir ou de se faire financer.

Mon conseil : Commencez par vous former gratuitement, ou à moindres coûts. Lisez des articles, des dossiers en ligne, empruntez un livre à la bibliothèque ou achetez-en un car ça ne coûte pas cher, suivez des MOOC gratuits… Vous saurez ainsi si ça vaut le coup d’allouer un budget pour vous former davantage. Dans notre cas là tout de suite, commencez par lire mes articles sur le site et par discuter avec moi dans le groupe privé. Vous saurez ainsi si mon approche vous plaît, et si vous avez besoin d’aller plus loin ou non. Pour d’autres thématiques que la mienne, vous pouvez trouver des contenus gratuits ailleurs, et à notre époque de l’Internet (ah, à mon époque – à prononcer avec une petite voix chevrotante), on a vraiment accès à beaucoup de choses pour se lancer.

En revanche, une fois que vous avez validé votre niveau débutant grâce aux contenus gratuits, passez au stade supérieur, et acceptez de sortir votre portefeuille car c’est pour la bonne cause : vous ! Une formation gratuite ne sera jamais aussi qualitative qu’une formation payante. Si vous voulez des résultats, il faut vous engager. D’ailleurs, le simple fait de payer pour une formation vous motive à faire les exercices à fond et à regarder toutes les vidéos.

Mon exemple : J’ai un budget dédié à mon auto-formation / développement personnel. J’ai fait le calcul récemment, et je l’estime à 2500€ par an. Il comprend : 4 livres par mois en moyenne + des formations en ligne + mon craquage de l’année (le séminaire d’Anthony Robbins) + des séances individuelles (coaching, sophrologie, soins énergétiques…). Si on prend uniquement la partie apprentissage, soit livres + formations en ligne, cela fait environ 120€ par mois en lissant sur l’année. Si vous n’avez pas l’habitude d’investir en vous, cela peut vous sembler énorme. Mais je considère que mon bien-être, ma santé, et mon apprentissage sont mes investissements prioritaires avant tout le reste. Si vous pensez aussi que c’est le plus important pour vous, alors réduisez vos dépenses superflues (3ème verre de vin, 8ème paire de baskets…) et allouez ce budget à ce qui compte le plus !


5/ Choisir la bonne formation pour vous

  • Choisir une formation en présentiel

Que faut-il regarder pour bien choisir une formation en présentiel ?

  • S’assurer du niveau requis. Rien de pire que de démarrer une formation et de se rendre compte qu’on n’a pas les bases, ou au contraire, que l’on va sévèrement s’ennuyer car on est trop avancé !
  • Dans l’idéal, savoir qui est le formateur. Si vous vous formez auprès d’un gros organisme, vous ne pourrez pas le savoir. Mais pour des organismes plus petits, discutez-en avec les responsables pédagogiques. Quel est son parcours, quelle est sa méthode pédagogique…?
  • La durée de la formation en présentiel, et la charge de travail requise en dehors des jours de formation. Il faut vous assurer que c’est compatible avec une activité en parallèle. Selon la quantité de travail, il vous faudra peut-être poser des jours. Soit vous décidez de les prendre sur vos congés, soit vous en parlez à votre employeur.
  • Le nombre de participants, même approximatif. Ce n’est pas pareil d’être 5 ou d’être 20. A vous de voir si vous êtes plus à l’aise en petit groupe, ou si au contraire vous aimez les grandes promos.
  • L’aide personnalisée et l’accompagnement de l’organisme. Prenez contact par téléphone avec les responsables pédagogiques, posez vos questions sur le suivi (pendant la formation puis post-formation), et voyez si le feeling passe et si vous vous sentez épaulé dans votre décision.
  • Les méthodes pédagogiques : Est-ce une formation théorique descendante, ou des mises en pratique sont prévues ? Quel est le rythme d’apprentissage ? Un support de qualité est-il remis en fin de formation ? La formation en présentiel est-elle complétée par des modules en ligne ? Si oui, comment sont-ils conçus ?
  • Si vous souhaitez obtenir une certification, vérifiez absolument qu’il y a en a une à l’issue de la formation, et à quelle conditions.
  • La qualité des formations est normalement garantie par la référence DataDock. Par contre je vais vous dire clairement ce que j’en pense : ce n’est PAS un gage de qualité selon moi. Tout simplement parce que ce qui fait une bonne formation, c’est à 90% le formateur. Donc même si un organisme est référencé DataDock et que le formateur a un bon CV, vous pouvez potentiellement vous endormir sur votre table, une fois de plus.
  • Enfin, évidemment, vérifiez si la formation peut être prise en charge financièrement (différentes modalités selon que vous êtes au chômage ou en poste, mais ce n’est pas l’objet de cet article. Lisez cet article si vous êtes inscrit à Pôle Emploi, et celui-ci si vous êtes salarié – je vous renvoie vers le site service-public car ça bouge beaucoup de ce côté-là donc c’est l’idéal pour s’assurer que les infos sont à jour). Si c’est vous qui mettez la main au portefeuille, il y a peut-être des facilités de paiement en plusieurs fois.

  • Choisir une formation en ligne

Mes conseils pour vous y retrouver dans la jungle des formations en ligne :

  • Avant de payer pour une formation en ligne, assurez-vous que le site en question produit des contenus de qualité, que ce soit des articles ou des vidéos. Commencez par parcourir ces contenus avant de vous lancer !
  • Essayez de savoir qui est le formateur. Tournez-vous plutôt vers quelqu’un que vous connaissez. Par exemple, ceux qui achètent ma formation savent qui je suis et ce que je raconte. Si vous accrochez avec la personnalité du formateur, et que ses conseils gratuits vous aident, il y a de grandes chances que sa formation vous plaise !
  • Vérifiez les modalités pédagogiques et le type de contenu. Est-ce de la vidéo ? De l’audio ? Des fichiers PDF ? Sur quel support préférez-vous apprendre ? Pour les vidéos et l’audio, si vous voulez suivre la formation dans les transports, vérifiez que les fichiers sont téléchargeables à l’avance. Si vous ne savez pas ce que vous préférez, c’est simple : testez des contenus gratuits dans différents formats, et voyez ce que vous avez le plus plaisir à apprendre, et ce que vous retenez le mieux.
  • Vérifiez la durée, afin de voir dans quoi vous vous engagez en termes de temps. Certaines formations ont un grand nombre de modules mais la durée de chaque module est courte. Attention, cela ne veut pas dire que la qualité n’est pas au rendez-vous ! Il vaut mieux 5 minutes de contenu concret et pertinent, qu’une heure de blabla pour meubler. Personnellement, je ne supporte pas qu’un formateur passe la moitié de la vidéo à faire le récap’ du module précédent, puis le récap’ du module actuel, puis la présentation du module suivant… pour avoir au final 20% de la vidéo qui est du contenu réel. Faites-y attention ! Si vous suivez cette personne, vous devez bien voir dans ses articles et/ou vidéos si elle va droit au but ou pas.
  • Si vous ne voulez pas être isolé face à votre écran, regardez s’il y a une communauté associée à la formation. Cela peut être un groupe privé Facebook, un slack…
  • Si vous avez besoin d’aide personnalisée, regardez s’il y a une option pour échanger avec le formateur. Certains le proposent en complément. Par exemple dans mon cas, je propose une option coaching de 2H pour ceux qui le souhaitent, et environ 10% des inscrits la choisissent.
  • Enfin, certaines formations en ligne peuvent aussi donner des certifications. Si c’est une formation pour acquérir une compétence professionnelle, cela peut être fort utile pour l’ajouter à votre CV !

Mon exemple : Voici des exemples en vrac de formations que j’ai suivies et comment je les ai choisies :

  • Les formations d’Antoine BM, dont je suis une cliente fidèle (je lui ai acheté, tenez-vous bien… 15 formations !). Je choisis de me former avec lui car je l’ai découvert sur Youtube et je l’ai trouvé carré, clair, pertinent. Avec lui, 0 blabla et 0 ennui. Bon parfois ses formations sont un peu courtes pour le prix, mais je les achète toujours au tarif de lancement, soit à 59€.
  • La formation WordPress de LiveMentor. Je voulais apprendre à faire mon site moi-même. Bon au final, j’ai été aidée par quelqu’un pour mon site, car en suivant cette formation, j’ai réalisé à quel point ma patience était limitée face à la technique. Vraiment, c’est effrayant. Mais ce n’est pas le sujet ici. Coût = 600€
  • La formation Facebook Ads de Joseph Donyo, pour apprendre à faire mes campagnes de publicité Facebook. Je l’ai choisie car j’ai accroché avec la personnalité de Joseph, ses explications limpides et son côté rassurant. Coût = 300€
  • Une formation d’une journée pour m’initier au Reiki. Bien sûr, je l’ai prise en présentiel, auprès d’un organisme dont j’appréciais l’approche, la transparence, et l’honnêteté sur ce que l’on allait pouvoir faire en une journée. Au final, j’étais plutôt contente d’avoir testé, même si je ne donnerai pas de suite dans l’immédiat. Coût = 140€
  • Le séminaire Unleash your Power Within d’Anthony Robbins. Mon fameux craquage de l’année 2018. J’ai choisi d’y participer car je trouve Tony Robbins incroyablement motivant (commencez par lire son livre Les 11 lois de la réussite, facile à lire, et ça vous donnera un aperçu), et je voulais tester l’expérience, surtout après avoir vu le documentaire I am not your guru. Coût = 900€ (mais j’ai été surclassée par miracle à une place qui coûtait 1300€ héhé). Ca les valait totalement !


6/ S’organiser efficacement pour réussir sa formation

Maintenant que votre formation est choisie, c’est parti ! Il va falloir la suivre efficacement si vous voulez obtenir des résultats concrets. Voici mes conseils !

  • Se fixer un objectif concret et mesurable pour se motiver et avancer

Ok je radote un peu, mais c’est vraiment important. Vous avez votre objectif final avec la formation, qui est mesurable et suffisamment spécifique pour savoir s’il est atteint ou non. Je vous conseille de fixer aussi des objectifs intermédiaires lorsque la formation est longue.

  • Découper le temps de formation

C’est prouvé, pour apprendre, il faut répartir le contenu sur plusieurs séquences. Vous l’avez sans doute expérimenté pendant votre scolarité : sur le long terme, vous reteniez mieux ce que vous aviez appris au fur et à mesure en écoutant attentivement en cours, que ce que vous aviez appris la veille au soir en bachotant avec du café. 

Fixez-vous des temps dédiés à votre formation, les plus fréquents possibles. Votre cerveau assimilera mieux les connaissances si vous travaillez 20 minutes par jour chaque jour, que 3 heures d’un coup le weekend. Faites au mieux en fonction de votre emploi du temps, mais retenez que la régularité est la clé !

Pour réussir à trouver ce temps, le secret est très simple : il faut PRENDRE ce temps. Suivre une formation prend du temps, pour des résultats qui ne sont pas immédiats. Du coup, ça passe souvent après le reste… En décidant que vous former est votre priorité, vous libèrerez de l’espace !

  • Avoir le bon environnement d’apprentissage

Pour travailler efficacement, il faut aussi être dans le bon environnement. Cela signifie :

– Un endroit calme, dans lequel vous pouvez vous concentrer. Chez vous, ou dans un café ou même une bibliothèque. Se rendre dans un endroit exprès oblige à se concentrer !

– Un endroit où vous êtes coupé de toute distraction (par exemple, je mets mon téléphone en mode avion, ou je le planque dans un placard loin de moi). Fermez les autres onglets, coupez les notifications !

  • Bien s’entourer

Pour ne pas abandonner en cours de route, il est important d’être bien entouré, surtout si vous avez besoin de partager avec d’autres. Si vous suivez une formation en ligne, tournez-vous vers les communautés en ligne ! Trouvez dans l’idéal un partenaire de responsabilisation avec qui échanger sur vos avancées dans votre formation.

  • Prendre des notes utiles

Ayez sous la main tout le matériel dont vous avez besoin pour suivre la formation. Si vous suivez une formation dans les transports, assurez-vous d’avoir quand même de quoi noter et faire les exercices, sans quoi vous perdez votre temps.

Je recommande de prendre des notes de l’essentiel (surtout pas TOUT noter, le but n’est pas de retranscrire par écrit les vidéos), et de noter à chaque fois un exemple concret d’application de cette théorie dans votre propre vie.

Mon exemple : Comment je m’organise pour apprendre.

  • Chaque mois, je lis au moins 3 livres et je suis au moins une formation.
  • Quand j’achète une formation, je me fixe une échéance maximale à laquelle je veux avoir fini.
  • J’ai un temps de lecture inclus dans ma routine matinale, d’environ 20 minutes.
  • J’ai un temps d’auto-formation en ligne chaque semaine. En toute transparence, je ne le fixe pas à l’avance, je le fais quand j’en ai envie. Mais comme j’ai tout le temps envie de suivre une formation, ce n’est pas un souci ! (Oui, j’ai des hobbies surprenants). Au total, cela représente environ 2 heures par semaine, réparties régulièrement. Mais je suis assez libre dans mon organisation puisque je travaille pour moi !
  • Je partage mes apprentissages et mes expérimentations avec d’autres entrepreneurs autour de moi, en particulier avec Yéza Lucas, que vous connaissez sûrement si vous me suivez !
  • Je prends des notes soit dans un carnet, soit dans mon espace « Auto-formation » sur Google Drive. Je note l’essentiel qui m’intéresse dans les vidéos/audios, et pour chaque idée je note comment je peux l’appliquer concrètement. Vraiment, à la fin de chaque module, je fais pause, et je note dans une couleur différente comment je peux m’en servir immédiatement ou à l’avenir.


7/ Mettre en pratique pour ancrer vos connaissances

Votre formation ne sert à rien si vous vous contentez d’écouter sans appliquer ensuite. A côté de Pose ta Dem’, j’anime des formations en présentiel en entreprise, sur le recrutement et la formation (je forme des formateurs). Je termine TOUJOURS mes formations par la question suivante : Après tout ce que l’on a vu, quelle action allez-vous mettre en place la semaine prochaine ? Je les oblige à prendre 5 minutes pour définir l’action immédiate à appliquer, car je sais que sans ça, la formation restera vaine. Du coup, ils trouvent une manière efficace et courte (puisqu’ils ont une semaine) d’utiliser ce qu’ils ont appris. Bon ensuite, je ne leur cours par après pour savoir s’ils l’ont vraiment fait, mais j’ose espérer que oui.

Mes conseils :

  • A chaque étape de la formation (après chaque module par exemple), prenez le temps d’appliquer ce qui a été dit. Faites les exercices sérieusement et utilisez-les, avant de passer au module suivant.
  • Testez dans la vraie vie au maximum.
  • Enseignez à d’autres ce que vous avez appris, c’est une excellente manière d’ancrer vos compétences !

Mon exemple :

  • Pour la formation Facebook Ads, j’avais en parallèle l’onglet Gestionnaire de Publicités Facebook ouvert, et j’appliquais au fur et à mesure.
  • Pour la formation au Reiki, j’ai testé sur ma maman (pardon maman)
  • Pour les formations d’Antoine BM, je prends tout en note dans un carnet, et je choisis des méthodes à appliquer immédiatement dans mon business.

8/ Valoriser votre formation

Hop, vous avez suivi votre formation, vous êtes au top du top (oui, à la fin d’un article 5000 mots écrit en une fois, je commence à perdre mon vocabulaire). Maintenant, il faut la mettre en valeur !

  • Mettez en avant votre formation dans votre profil LinkedIn et votre CV. Ne sous-estimez pas l’intérêt des recruteurs pour votre formation ! Même si vous avez suivi un MOOC gratuit non certifiant, inscrivez-le sur votre CV, cela fera la différence avec les autres candidats. Ensuite, préparez-vous à en parler en entretien. Pas besoin d’espérer que le recruteur vous pose la question, en croisant les doigts sous la table en bois puis en tapant dessus. Soyez proactif et parlez-en spontanément !
  • Si vous avez une certification c’est encore mieux. Il y a un onglet pour cela dans votre profil LinkedIn. Notez bien la date d’obtention.
  • Lorsque vous networkez, parlez de votre formation. Lorsque vous pitchez votre projet, mentionnez au détour d’une phrase que vous suivez cette formation. Cela prouvera que vous êtes impliqué et motivé, et peut donner une occasion à votre interlocuteur d’en savoir plus.

Désormais, vous savez tout ! Vous êtes paré pour vous former. Et moi, je vais aller me coucher après cet article de 20 minutes. Si vous avez des questions, des points que je n’ai pas abordés… Commentez l’article, et promis, dès mon réveil, je vous répondrai !


🎁 Vous avez lu jusqu’au bout ? Surprise ! 🎁

Vous avez lu tout l’article et vous êtes gonflé à bloc pour suivre une formation ? Pour vous récompenser et vous encourager, je vous envoie un coupon privé d’une valeur de 30€ sur ma formation en ligne ! Pour cela, commentez en-dessous de cet article avec votre adresse mail ! (Si vous ne voulez pas indiquer votre adresse mail ici, écrivez-moi par mail à charlotte@posetadem.com 😉)


 

Commentaires

Vous allez aussi aimer