Je me lance

Témoignage : J’ai quitté un CDI pour me reconvertir dans l’entrepreneuriat en devenant comportementaliste félin

Elle a décidé de se reconvertir dans l'entrepreneuriat

L’année dernière, j’avais 26 ans et un CDI en tant que Community Manager dans une entreprise de téléphonie mobile. Aujourd’hui, j’ai quitté mon job pour me reconvertir dans l’entrepreneuriat. Je suis désormais Comportementaliste Félin et je m’épanouis dans mon travail comme jamais auparavant !


Article invité rédigé par Morgane Pina


Quitter son CDI et plonger dans l’inconnu

Ma vie d’avant dans un CDI « bien confortable »

Mon parcours semblera un peu atypique pour certains, mais pour moi, il a toujours « coulé de source ». Un bac scientifique en poche, je me suis d’abord tournée vers des études de psychologie. Un cursus très intéressant mais qui ne me convenait pas au niveau personnel. Une fois ma Licence obtenue, j’ai décidé de finir mes études supérieures dans un Master de communication et marketing. Sujet qui me passionnait et que j’avais envie de découvrir depuis longtemps. Je me suis donc lancée et j’ai adoré ces deux années ! D’autant plus qu’entre-temps j’avais déménagé de la région parisienne vers Aix-en-Provence où la vie est quand même un peu plus douce.

Mon Master en poche, je trouve rapidement un premier CDI en tant que Community Manager. Pour faire simple, je m’occupais des réseaux sociaux de l’entreprise toute la journée, et vous l’aurez compris, c’était loin d’être ma passion. Malgré tout, le fait d’être en CDI me rassurait. C’était la fameuse « sécurité de l’emploi », celle dont tout le monde nous parlait depuis des années à l’école.

Pourtant, au bout de quelques mois au sein de ce travail, je sais que quelque chose ne va pas. Impossible de mettre des mots dessus pour le moment, mais je sens au fond de moi que je ne resterai pas longtemps.

Le jour où j’ai choisi le rêve face à la sécurité

Plus les mois passent, plus je me demande pourquoi je me lève le matin. Les questions se bousculent  tous les jours un peu plus dans ma tête. « Pourquoi je fais ce métier là, s’il ne me plaît pas ? ». « Si je pars, qu’est-ce que je fais après ? ». « Comment je vais payer mon loyer si je démissionne ? ». « J’ai toujours été Community Manager, je ne sais rien faire d’autre, qu’est-ce que je pourrais faire d’autre comme travail ? ».

J’étais partagée entre la peur de quitter ce CDI qui payait les factures mais qui ne me plaisait pas, et l’envie de faire un autre travail qui me tiendrait à coeur et au sein duquel je m’épanouirai complètement.

Je me suis donc posé une question qui a été le déclencheur de toute la suite : « Quel est le secteur d’activité qui me fait rêver depuis toujours ? ». La réponse fut une évidence : Les animaux ! Je ne savais pas exactement « quoi » comme métier, mais une chose était sûre, c’était ça qui m’animait vraiment et pas autre chose.

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 7000 futurs démissionnaires qui lisent la newsletter chaque mardi matin !

Me voilà donc à la recherche du métier que je pourrais faire ensuite. Tout en restant dans mon job, je me renseigne sur les possibilités qui s’offrent à moi au sein du monde animalier. Il y en a plein mais il faut que je centre mes recherches pour connaître ce que je veux réellement. On repart dans un long questionnement à la suite duquel ressortent deux envies particulières : je veux travailler avec les chats et ne plus être salariée mais avoir ma propre entreprise.

Tout cela commence doucement à se préciser !

De la communication au comportement félin

Une reconversion toute trouvée

Des chats et une micro-entreprise : OK, mais que faire ? C’est en cherchant encore et encore que je tombe sur le site de l’organisme Vox Animae qui détaille sa formation de Comportementaliste Félin. Un métier qui s’exerce principalement seul. On propose des consultations aux personnes rencontrant des difficultés avec leurs chats et on analyse les différentes situations pour proposer des solutions adaptées afin de rétablir l’harmonie entre le chat et l’humain. Et bien je crois que ma future voie est toute trouvée !

Après plusieurs échanges avec l’organisme de formation, ainsi que mon patron, je décide de me lancer !

Je négocie une rupture conventionnelle, que mon boss accepte. Trois mois plus tard, me voilà au chômage, avec une formation qui commence dans quelques jours.

C’est aussi flippant qu’excitant !

L’entre-deux : plus salariée, mais pas encore micro-entrepreneuse

Cette phase de transition a été celle que j’ai le plus réfléchie en amont pour qu’elle me convienne au mieux et pour ne pas me retrouver dans la galère. Bien avant de quitter mon CDI, je faisais déjà des simulations avec différentes données pour voir si j’arriverais à m’en sortir avec Pôle Emploi. Après plusieurs de celles-ci, c’était bon : j’aurai le droit à 1 an et demi de chômage, ce qui me laisserait le temps de suivre ma formation de cinq mois et de lancer mon entreprise dans la foulée. C’était un timing assez court mais j’étais motivée et déterminée !

Sept mois après avoir quitté mon CDI, j’avais réussi à me reconvertir dans l’entrepreneuriat en tant que Comportementaliste Félin et ma micro-entreprise venait de voir le jour.

Bienvenue dans le monde de l’entrepreneuriat

Créer sa micro-entreprise en partant de zéro

Ça y est c’est le grand jour, je suis officiellement dans la cour des micro-entreprises ! Recevoir le papier de l’identification de son entreprise c’est super, mais maintenant il va falloir la développer, la faire vivre, trouver les premiers clients … Bref, il reste mille choses à faire.

La première a été de créer mon site internet de A à Z, ainsi que les réseaux sociaux qui vont avec (oui on en revient là, mais quand on les anime pour soi, ça a quand même une autre saveur).

Ensuite, j’ai frappé à beaucoup de portes et je me suis diversifiée. Je propose donc différents types de consultations (comportement, pré-adoption et avant un changement de vie) mais aussi du cat sitting ! Le réseau se crée ainsi via plusieurs canaux.

Et puis un jour, le téléphone sonne et je décroche ma première consultation. Je suis ravie ! J’ai peur mais je vais faire au mieux pour aider cette famille.

Une, puis deux, puis ainsi de suite… La communication sur les réseaux sociaux fonctionne bien à certaine période et quand ce n’est pas le cas, c’est le bouche-à-oreille qui fait le reste. C’est un aspect très important de mon travail. Lorsque les humains des chats sont heureux du résultat de la consultation, ils n’hésitent pas à en parler autour d’eux !

Savoir qu’on a pris la bonne décision

Faire ses bilans de consultations et constater que le chat est beaucoup plus détendu, que le souci est réglé et que tout le monde est apaisé, ça n’a pas de prix.

La décision de me reconvertir dans l’entrepreneuriat a été une des meilleures de ma vie.

Je ne le regrette absolument pas, au contraire. Lorsqu’on s’épanouit au travail, qu’il a un sens et qu’il nous permet d’avancer et de grandir, je pense que c’est là qu’on se rend compte qu’on a pris la bonne décision !

On ne va pas se mentir, développer une micro-entreprise et en vivre à 100% peut prendre du temps. En ce qui me concerne, au bout d’un an, je n’en vis pas encore et j’ai besoin d’un complément de revenu à côté, mais mon objectif est bien d’y arriver un jour !

Conclusion : ça en vaut la peine !

Sur toute notre vie, on passe un temps fou au travail. Autant faire en sorte qu’il nous plaise et nous anime. Et si on se rend compte que ce n’est pas le cas, il n’est jamais trop tard (ni trop tôt) pour se lancer dans autre chose. Pour se reconvertir, pour changer d’entreprise, pour monter la sienne ou pour se donner de nouveaux objectifs.

Je pense que c’est important de savoir s’écouter et de se poser les bonnes questions pour avoir de nouveaux projets et les mener à bien.

Ce qui est génial dans l’entrepreneuriat c’est qu’on en apprend réellement tous les jours et qu’on peut développer son entreprise comme bon nous semble.

Et je vous promets que ça en vaut la peine !


Vous pouvez retrouver Morgane, qui a décidé de se reconvertir dans l’entrepreneuriat, sur LinkedIn et sur son site Internet, sur Facebook et sur Instagram.


👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

👉 Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez les programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires

Vous allez aussi aimer