Je me lance

Comment tester une idée de side-business en 10h de travail

Josselin explique comment tester une idée de side business

Il existe plusieurs raisons qui peuvent vous pousser à créer un side-business. Peut-être que vous souhaitez devenir entrepreneur mais que faire le grand saut vous effraie. Peut-être que vous souhaitez tout simplement un complément de revenu en plus de votre emploi salarié. Vous vous reconnaissez dans ces situations ? Puisque le temps à dédier à ce projet est forcément limité, je vais vous montrer comment tester une idée de side-business en 3 étapes.


Article invité rédigé par Josselin Petit-Hoang.


Etape 1 : Conceptualiser le MVP sans le créer (2 heures)

Avant de commencer mon projet, j’avais depuis pas mal de temps en tête l’idée de créer une plateforme pour aider les Français à s’expatrier aux USA.

J’ai moi-même eu bien des difficultés à trouver un stage puis mon premier emploi à New York parce que je n’utilisais tout simplement pas les bonnes méthodes de recherche. Je rencontrais beaucoup de Français qui faisaient face aux mêmes problèmes.

Et puisque j’ai toujours souhaité être entrepreneur d’une façon ou d’une autre, je me suis dit que c’était le moment de me lancer !

Maintenant, je ne voulais pas tout quitter du jour au lendemain pour un projet qui n’était peut-être pas viable. Non seulement je pouvais perdre mon poste dans une startup canon, le confort du salaire mensuel et surtout mon visa américain qui m’aurait obligé à rentrer en France illico presto.

J’ai donc décidé de commencer mon projet en parallèle de mon emploi.

Mais travaillant à plein temps (voire plus), le temps que j’avais à dédié à ce projet était hyper limité : seulement quelques heures chaque weekend.

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 7000 futurs démissionnaires qui lisent la newsletter chaque mardi matin !

J’ai donc utilisé les méthodes du MVP pour avancer par petites étapes et valider mes hypothèses le plus rapidement possible.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un MVP ?

MVP signifie Minimum Viable Product. Il s’agit de créer un produit le plus simple possible en un minimum de temps, de le présenter à ses clients potentiels et de voir leur réaction.

Dans mon cas, j’avais 2 hypothèses à tester pour confirmer la viabilité de mon side-business : premièrement, les Français sont-ils intéressés par des conseils sur la recherche d’emploi aux Etats-Unis ? Deuxièmement, sont-ils prêts à payer pour ces services ?

Le MVP doit vous permettre de tester vos hypothèses le plus rapidement possible. En effet, je ne voulais pas passer des jours à créer des outils pour ensuite m’apercevoir que personne n’était intéressé.

Donc même si mon objectif final était de créer un programme premium payant, pour tester ma première hypothèse, j’ai imaginé un premier MVP : un cours gratuit par email sur la recherche d’emploi aux Etats-Unis.

D’autres exemples de MVP

En fonction de l’activité que vous voulez lancer, votre MVP sera différent. Si vous souhaitez :

  • Lancer votre activité de coaching : créez un ebook à télécharger depuis votre site.
  • Vendre un produit physique en ligne : créez une waitlist pour proposer aux personnes d’être informées lorsque vous commencez les ventes
  • Devenir freelance : proposez une première « consultation » gratuite par téléphone pour entrer en contact avec des clients potentiels

Etape 2 : Créer une landing page simple (5 heures)

A partir du moment où j’avais conceptualisé mon MVP, je voulais le mettre en face de clients potentiels le plus rapidement possible.

L’idée était donc de voir si des personnes s’inscrivaient à mon cours gratuit.

Et je voulais tester cette hypothèse avant même de créer le cours. Si l’expérience se révélait concluante, je prévoyais d’écrire le cours dans la foulée et d’envoyer le cours aux premiers inscrits dans les semaines suivantes.

J’ai donc créé une landing page avec un appel à l’action simple : l’inscription à mon cours gratuit.

Qu’est-ce qu’une landing page ?

Il s’agit de la première page que voient les internautes lorsqu’ils attérissent sur votre site web.

J’ai donc acheté un nom de domaine, créé un site web en utilisant WordPress et j’ai designé ma landing page. Voilà le haut de ma page :

Vous voyez que cette page était très simple : elle mettait en avant mon MVP et invitait les visiteurs à s’y inscrire. J’utilisais Mailchimp, un service d’emails, pour ensuite collecter les adresses email.

Sur cette page, j’ai mis :

  • Un gros titre et un sous-titre qui mettent clairement en valeur mon MVP
  • Un appel à l’action : l’inscription par email
  • Une petite histoire qui soulève le problème et comment mon cours apporte une solution
  • Un petit paragraphe sur qui je suis
  • Ce qu’il y a dans mon cours
  • Un dernier appel à l’action en bas de la page

Je ne cherchais pas la perfection du design mais le bon compromis entre la qualité de la page et la rapidité de la mise en ligne.

D’autres exemples de landing page

  • Vous lancez votre activité de coaching : une page unique qui invite les visiteurs à s’inscrire pour télécharger votre ebook
  • Vous vendez un produit physique en ligne : une page simple qui présente votre produit et permet aux personnes de s’inscrire à la waitlist avec leur adresse email
  • Vous êtes freelance : Une landing page qui explique quelles solutions vous apportez et permet aux personnes de prévoir un entretien téléphonique gratuit de 20 min avec vous

WordPress nécessite quelques compétences techniques pour créer un site web. Si vous êtes moins à l’aise, vous pouvez utiliser des services comme Wix, Squarespace ou Shopify (pour du ecommerce) qui proposent des solutions hyper simples à utiliser.

Etape 3 : Générer des inscriptions (2 heures)

J’avais maintenant la landing page pour tester mon MVP.

Le but était désormais de générer des inscriptions. En utilisant les réseaux sociaux, j’ai alors commencé à recevoir des inscriptions.

Ca n’a l’air de rien, mais la 1ère fois que j’ai partagé mon projet à des inconnus, je n’étais pas hyper serein !

J’ai par exemple posté ce genre de publication sur Facebook :

Josselin donne un exemple pour tester une idée de side-business

Finalement, ça s’est bien passé et j’ai rapidement atteint l’objectif de 1000 inscriptions que je m’étais fixé.

Bien sûr, en fonction de votre activité, vous ne devez pas promouvoir votre landing page au même endroit. La question que vous devez vous poser est : où sont mes potentiels clients sur le web ?

Par exemple :

  • Pour les coachs : y a-t-il un forum de discussion sur votre spécialité ?
  • Pour vendre un produit physique en ligne : y a-t-il des sites qui parlent de sujets liés à votre produits (un blog par exemple) ?
  • Pour les freelances : vos potentiels clients sont-ils sur LinkedIn ?

Ce qui est important : fixez-vous un objectif chiffré et essayez de l’atteindre.

Conclusion

En suivant cette méthode, j’ai pu valider mon idée de side-business et continuer mon projet en étant davantage certain de sa viabilité. Par contre, si mon test n’avait pas généré suffisamment d’inscriptions, j’aurais aussi pu arrêter ce projet assez tôt et économiser du temps précieux (pour tester une autre idée par exemple).

J’espère que cet article vous donne des idées pour votre projet !


Vous pouvez retrouver Josselin, qui nous explique comment tester une idée de side-business,  sur son site Internet et sur ses réseaux sociaux.


👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

👉 Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez les programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires

Vous allez aussi aimer

>

🍪 En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. Plus d’infos

C'est quoi un cookie ?
En plus d'être un délicieux gâteau, un cookie est un fichier sur votre appareil qui contient des données. Vous pouvez à tout moment supprimer ou limiter le stockage de ces fichiers dans les paramètres de votre navigateur internet (voir plus bas).

À quoi ils servent ?
Les cookies de mesure d’audience nous permettent de connaître l’utilisation et les performances de notre site, d’établir des statistiques, des volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments de notre site (contenus visités, parcours) nous permettant d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services. Les données recueillies sont uniquement consultées et analysées par Pose ta Dem'.
Les cookies liés aux opérations relatives à la publicité ciblée nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes publicitaires et de limiter le nombre de fois où une publicité pour Pose ta Dem' vous est proposée.

Comment désactiver les cookies ?
Pour empêcher ou limiter le stockage des cookies sur votre Terminal, vous pouvez modifier les paramètres du navigateur que vous utilisez :

Pour Chrome :
Cliquez sur le menu Chrome à droite dans la barre d'outils du navigateur.
Sélectionnez Paramètres.
Cliquez sur Afficher les paramètres avancés.
Dans la section "Confidentialité", cliquez sur le bouton Paramètres de contenu.
Dans la section "Cookies", vous pouvez modifier les paramètres suivants :
Supprimer les cookies
Bloquer les cookies par défaut
Autoriser les cookies par défaut
Conserver les cookies et les données de site par défaut jusqu'à la fermeture du navigateur
Définir des exceptions pour les cookies de certains sites Web ou domaines
Pour Safari :
Choisissez Safari > "Préférences", puis cliquez sur l'onglet "Sécurité" (ou " Confidentialité").
Dans la section "Accepter les cookies", choisissez l'une des options proposées.
Pour Mozilla Firefox
En haut de la fenêtre de Firefox, cliquez sur le menu Outils, puis sélectionnez Options
Sélectionnez le panneau Vie privée.
Paramétrez Règles de conservation : à utiliser les paramètres personnalisés pour l'historique.
Décochez Accepter les cookies.
Cliquez sur OK pour fermer la fenêtre « Options »
Si votre navigateur ne figure pas dans la liste vous pouvez vous rendre directement sur le site de son éditeur.

Pour disposer d’informations complémentaires sur les Cookies, nous vous invitons à consulter la rubrique « Vos traces » du site de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/.

Fermer