Les 5 peurs qui vous empêchent de vous reconvertir

Vous avez très envie d’entreprendre une reconversion professionnelle, mais voilà, de nombreuses peurs vous empêchent de passer à l’action. Vous avez peur de vous tromper, d’être jugé par votre entourage, de décevoir vos proches, de vous sentir en insécurité ou encore d’échouer. Dans cet article, je vous présente ces 5 peurs qui vous empêchent de vous reconvertir et vous explique comment les dépasser.


Article invité rédigé par Clarence Mirkovic


1. La peur de vous tromper

Vous êtes paralysé à l’idée de vous tromper, de faire à nouveau un mauvais choix comme si vous n’aviez plus le droit à l’erreur. Alors comment être sûr que l’idée que vous avez est la bonne ? Surtout qu’hier, vous en aviez une autre et que demain, une nouvelle viendra peut-être. Vous avez l’impression que vous n’arrivez à vous fixer sur aucune, que plein de métiers pourraient vous convenir. Je sais ce que c’est, j’ai connu ça aussi. J’ai songé à devenir naturopathe, diététicienne, blogueuse, Coach en rangement et même à faire un CAP boulangerie pour m’installer au Japon. Ces idées me semblaient à chaque fois être LA bonne idée, mais le soufflé retombait aussi vite qu’il était monté et je me retrouvais de nouveau à chercher ma voie. 

Comment dépasser cette peur ?

Avant de réfléchir à ce que pourriez faire, prenez le temps d’explorer votre personnalité, ce que vous aimez et ce  dans quoi vous êtes doué. C’est ainsi que vous pourrez définir un véritable projet professionnel qui a du sens et qui vous corresponde. Il sera ensuite important de le valider sur le terrain en faisant des enquêtes métier et de vérifier sa faisabilité. Le bilan de compétences peut être une solution pour mener ce travail à l’aide d’un coach.

2. La peur du jugement des autres 

Que va penser votre entourage de votre décision ? Certains vont peut-être vous soutenir, mais d’autres vont vous juger et vous critiquer, projetant sur vous leurs propres peurs. Vous entendez déjà leur voix et cela vous empêche d’aller plus loin. Je les entendais aussi quand j’étais enseignante et que je n’osais pas sauter le pas de ce qui allait être ma troisième démission. Je ne savais pas ce je voulais. Je changeais tout le temps d’avis. J’allais être, c’est sûr, irrémédiablement affublée du mot de « girouette ». La vérité est que j’étais celle qui me jugeait le plus durement. 

Comment dépasser cette peur ?

Fermez les écoutilles. Vous ne pourrez jamais plaire à tout le monde. Prenez conscience également que les peurs de votre entourage ne vous appartiennent pas. Les vôtres sont déjà bien suffisantes 🙂 Rendez-leur et avancez vers votre épanouissement. Vous êtes le seul à vivre votre vie !

3. La peur de décevoir

Vous avez suivi le chemin tracé pour vous par vos parents. Vous avez fait de grandes études ou réalisé le parcours que votre père ou votre mère aurait adoré avoir. Ils avaient des attentes fortes et vous craignez de les décevoir si vous changez de voie. Vous avez peur de perdre leur estime, de lire du mépris dans leur regard, de ne plus être l’enfant « parfait ».  La loyauté familiale que vous ressentez peut être très forte et il est difficile de s’en dégager. Mais là aussi, vous êtes le seul acteur de votre vie.

Comment dépasser cette peur ?

Ils vous ont élevé en pensant faire les meilleurs choix possibles, mais vous êtes adulte à présent. Remerciez-les pour tout ce qu’ils vous ont transmis. Choisissez les éléments de votre éducation auxquels vous souhaitez rester fidèle et construisez vos propres repères pour les autres. Surtout, posez-vous cette question : qui avez-vous envie d’avoir le moins déçu à la fin de votre vie ? De mon côté, ma réponse était claire, c’était moi !

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 10000 futurs démissionnaires qui lisent mes conseils concrets et inspirants pour inventer leur vie professionnelle !

4. La peur de l’insécurité

Vous avez un CDI, un salaire qui tombe tous les mois, une place plus ou moins tranquille. Comment être sûr de retrouver ce confort ? Les scénarios catastrophes se bousculent dans votre tête. Et si vous vous faisiez virer pendant la période d’essai ? Et si l’entreprise que vous souhaitez créer ne devenait jamais rentable ?… Vous seriez alors obligé de repartir à zéro. Tout ça pour ça. 

Et puis, vous connaissez votre équipe. Vous vous sentez en sécurité dans ce cocon. Ok, vous n’appréciez pas tout le monde, mais ailleurs qui vous dit que ce ne sera pas pire ? Et comme l’affirme l’adage: « On sait ce qu’on perd, on ne sait pas ce qu’on gagne ».

Comment dépasser cette peur ?

Le confort, qu’il soit financier ou émotionnel, peut être un piège quand il s’agit de reconversion professionnelle.

Néanmoins, valider la réalité de votre projet est essentiel. Que vous souhaitiez changer pour un poste de salarié ou de créateur d’entreprise, cela se prépare. (Ecoutez les 5 étapes indispensables pour réussir sa reconversion.)

Renseignez-vous sur la réalité économique du secteur que vous aimeriez intégrer, sur les salaires pratiqués et leurs évolutions, faites une étude de marché solide si vous montez votre boîte. Certains métiers du bien-être comme la sophrologie, le coaching ou la naturopathie font rêver, mais il faut parfois quelques années pour parvenir à en vivre. Est-ce que cela est compatible avec vos besoins ?

Une fois que vous êtes au clair sur cet aspect, je vous encourage à réfléchir également à un plan B. Que ferez-vous si votre projet ne fonctionne pas comme le souhaitez ? De quelles ressources disposez-vous ? Sur qui ou sur quoi pourrez-vous compter ? Comment pourrez-vous vous retourner ? Ce filet de sécurité vous rassurera et vous permettra de passer à l’action.

En ce qui concerne l’insécurité émotionnelle, rappelez-vous vos premiers jours, quand vous êtes arrivé et que vous ne connaissiez personne. Combien de temps cela vous a-t-il pris avant de créer de nouveaux liens ? Comment pourriez-vous faire pour maintenir le contact avec vos anciens collègues ? Changer d’entreprise est aussi l’occasion d’enrichir son réseau et/ou de se faire de nouveaux amis.

5. La peur d’échouer  

Pas facile de redevenir débutant quand on a acquis une véritable expertise dans son métier. La peur d’échouer peut vous paralyser. Êtes-vous toujours capable d’apprendre ? Votre mémoire fonctionne-t-elle encore ? Ce sont les peurs que certains de mes clients me partagent. Et puis, si vous retournez en formation, vous allez vous retrouver avec des petits jeunes 🙂 Que vont-ils penser de vous ? 

Comment dépasser cette peur ? 

En réalité, chaque nouvel apprentissage comporte quatre phases :

  1. Je suis inconsciemment incompétent : je ne sais pas que je ne sais pas. Avant d’avoir l’idée de devenir paysagiste, vous n’aviez pas conscience qu’il y avait autant de variété de plantes et cela ne vous empêchait pas de dormir.
  2. Je suis consciemment incompétent : c’est là que ça se corse. Vous prenez conscience que vous êtes débutant et qu’il va falloir apprendre toutes ces variétés. L’immensité de la tâche peut vous faire reculer. 
  3. Je suis consciemment compétent : vous vous êtes formé et vous savez que vous savez.
  4. Je suis inconsciemment compétent : c’est sans doute là où vous en êtes dans votre poste actuel. Vous maitrisez vos tâches et vous ne savez même plus comment vous avez appris à les faire. 

Vous ne pourrez pas sauter d’un statut d’expert à un autre. Vous allez devoir vous confronter à ce cycle naturel d’apprentissage. Et tout comme votre précédent métier, vous allez y parvenir. Ce que j’ai remarqué de mon propre parcours, c’est que le cerveau ne fonctionne pas moins vite avec l’âge. Au contraire. Les compétences et les connaissances que vous avez accumulées au cours de vos expériences professionnelles, vous permettront d’aller plus vite et d’être à l’aise dans votre nouveau poste, plus rapidement.

Alors quelle est la peur qui vous paralyse le plus ?


Vous pouvez retrouver Clarence, qui expliquent quelles sont les 5 peurs qui vous empêchent de vous reconvertir, sur son site Internet.


Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez mes programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires