Je me prépare

L’auto-apprentissage : les clés pour apprendre tout au long de sa vie

« Apprendre, c’est s’accroître ; apprendre, c’est agrandir sa vie. » – Antoine Albalat. Dans cet article Clara nous explique l’importance de l’auto-apprentissage et donne de précieux conseils pour ne jamais cesser d’apprendre ! Bonne lecture !


Article invité rédigé par Clara Le Henaff


Cela fait quelques mois maintenant que j’ai terminé mon parcours de formation initiale après avoir passé plus de 20 ans sur les bancs de l’école. Au cours de mes études, j’ai très souvent entendu que notre génération n’allait pas faire le même métier toute sa vie et que nous allions très souvent changer d’entreprise. Malgré que je sois partagée quant aux théories des générations XYZ, j’ai toujours eu conscience que le marché du travail évoluait en permanence et que mon apprentissage ne faisait que commencer. Une fois arrivée en entreprise, j’ai cependant constaté que pour beaucoup de personnes, l’apprentissage était quelque chose qu’ils considéraient comme acquis. Et parmi les phrases que j’ai le plus entendu, voici mon top 3 :

« À mon âge, on ne m’apprend plus rien. »

« Je n’ai pas le temps de me former. »

« J’ai l’impression de ne plus du tout être à la page. »

Pourtant, l’apprentissage est fondamental pour s’adapter aux mutations et aux évolutions de notre société où le savoir devient rapidement obsolète. Nous sommes toutes et tous concernés par cette réalité, que vous soyez étudiant.e, employé.e, en recherche d’emploi, en reconversion professionnelle, etc.

Plus que jamais, nous devons faire de notre développement personnel et professionnel, une priorité !

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 7000 futurs démissionnaires qui lisent la newsletter chaque mardi matin !

Et si on devenait acteur de son propre apprentissage et que l’on arrêtait de croire qu’il doit toujours venir de l’extérieur ?

Découvrons ensemble une méthode qui vous aidera à vous développer tout au long de la vie et de devenir la meilleure version de vous-même !

Qu’est-ce que c’est l’auto-apprentissage ?

L’auto-apprentissage (ou Self-learning) est une méthode d’apprentissage par laquelle l’apprenant développe ses compétences de façon autonome et structurée. Elle se différencie donc des méthodes d’apprentissage dites « traditionnelles » : école, formation en entreprise, etc.

Pourquoi s’y mettre ?

Grâce à l’auto-apprentissage, vous allez maximiser votre apprentissage mais vous allez aussi développer des compétences connexes :

  • Sortir de sa zone de confort en passant d’une posture de « sachant » à une posture d’« apprenant ».
  • Améliorer son autodiscipline en se fixant des objectifs ambitieux et en respectant un planning structuré.
  • S’adapter au changement et développer sa curiosité en découvrant de nouveaux sujets.
  • Stimuler vos facultés intellectuelles en pratiquant régulièrement une gymnastique cérébrale.

Cette méthodologie est redoutablement efficace et présente quatre principaux avantages :

  • Liberté et flexibilité : vous choisissez le contenu, le format et le planning.
  • Sérénité : vous apprenez par choix et non par dépit, pas de stress, pas d’examens.
  • Personnalisé : vous définissez les sujets et les objectifs qui vous sont propres.
  • Fierté : vous apprenez par vous-même (sentiment d’accomplissement).

Alors ? Vous êtes convaincu.e ? Je le savais ! Découvrez désormais mes 5 conseils pour débuter.

Mes conseils pour débuter

1- Définir son style d’apprentissage

Nous sommes toutes et tous différents. Par conséquent, nous ne réfléchissons et n’apprenons pas de la même façon. Pour maximiser votre apprentissage, je vous conseille de (re)découvrir votre style d’apprentissage. Votre style d’apprentissage définit la façon dont vous apprenez le mieux. Il existe de nombreuses théories sur les styles d’apprentissage. Aussi, la plus simple et la plus concrète est celle qui découle directement de nos 5 canaux sensoriels :

  • Le profil visuel (la vue)
  • Le profil auditif (le toucher)
  • Le profil kinesthésique (l’odorat, l’ouïe et le goût)

Il existe de nombreux sites qui proposent des tests pour identifier quel est votre profil cognitif. Je vous encourage à en faire un pour découvrir quel est votre profil à l’instant « T » car il est évolutif ! Vous pouviez être visuel étant enfant et être un profil auditif désormais. Connaître votre profil cognitif vous permettra de savoir quels outils sont les plus appropriés pour votre développement et quel(s) profil(s) vous devriez développer.

Par exemple :

  • Si vous êtes plutôt visuel, lisez des livres, consultez des infographies, regardez des vidéos, etc.
  • Si vous êtes plutôt auditif : écoutez des podcasts, lisez à haute voix, regardez des vidéos, etc.
  • Si vous êtes plutôt kinesthésique : prenez des notes, faites des jeux de rôles, matérialisez des concepts, etc.

2- Connaître ses points de développement

Maintenant que vous connaissez la façon dont vous apprenez le mieux, vous devez déterminer quelles sont les compétences que vous souhaitez développer. Cette phase introspective vous permet d’avoir une vision plus claire de vos objectifs et de votre plan d’action.  Que ce soit dans le cadre de votre développement personnel ou professionnel, vous devez sélectionner entre 2 et 4 points de développement maximum. Restreindre le nombre de points de développement vous garantit de rester concentré.e, motivé.e et efficace dans le temps. Si vous avez des difficultés à les identifier, questionnez-vous et questionnez également votre entourage.

Par exemple :

  • Quelle(s) compétences vous ont fait défaut pour atteindre vos objectifs ?
  • De quelle(s) compétence(s) avez-vous besoin pour atteindre vos objectifs ?
  • Quelle personne souhaitez vous devenir ? Que devez-vous développer pour la devenir ?
  • Quels sont vos points faibles, quels sont ceux qui vous gênent le plus ?

3- Se fixer des objectifs ambitieux mais réalistes

Après avoir défini votre style d’apprentissage et vos points de développement, vous devez vous fixer des objectifs. Cette étape est très importante car c’est à ce moment-là que vous vous engagez personnellement et que vous devenez acteur de votre propre développement. Je vous encourage à écrire vos objectifs dans un carnet, à vous les répéter tous les matins et/ou à les afficher à un endroit stratégique. Pour les définir, je vous conseille d’utiliser une méthode simple et efficace : la méthode SMART. Pour qu’un objectif soit « SMART », il faut qu’il soit :

  • Spécifique : l’objectif doit être formulé simplement et précisément.
  • Mesurable : l’objectif doit pouvoir être mesuré (indicateur).
  • Ambitieux : l’objectif doit vous motiver et vous faire sortir de votre zone de confort.
  • Réalisable : l’objectif doit être réaliste et atteignable.
  • Temporellement défini : l’objectif doit être limité dans le temps.

Par exemple : « Je souhaite lire 2 livres sur le développement personnel avant le 1er Août 2020 ».

4- Passer à l’action 

Créer une routine

Pour tenir ses objectifs, il faut que vous instauriez un rendez-vous quotidien dédié à votre développement. Vous manquez de temps et vous n’avez pas une minute pour vous ? Vous allez devoir trouver du temps disponible ou mieux utiliser votre temps ! La discipline crée le mode de vie.

Voici quelques conseils pour vous aider à trouver du temps :

  • Commencez la journée du bon pied : dans son livre « Miracle Morning », Hal Elrod recommande de se lever plus tôt pour décupler son potentiel. Selon lui, la façon de se réveiller conditionne le degré de succès de sa vie. Sa routine matinale est composée de 5 étapes dont la lecture. Il conseille de lire 10 pages au minimum mais libre à vous de choisir votre activité !
  • Utilisez le temps de trajet à bon escient : nous passons en moyenne 30 minutes dans les transports pour nous rendre à notre travail. Pourquoi ne pas profiter de ce temps pour écouter un podcast/lire un livre plutôt que de trainer sur les réseaux sociaux ou d’écouter la radio ?
  • Profitez de la pause déjeuner pour vous ressourcer : le temps du midi est le bon moment pour déconnecter de son travail et se recentrer sur soi. Si vous avez la possibilité de déjeuner au calme, prenez ce temps pour vous.
  • Relaxez-vous après une dure journée : avis à celles et ceux qui ont encore de l’énergie le soir, plutôt que de regarder Netflix ou un énième feuilleton sur TF1, privilégiez ce moment pour apprendre en douceur en écoutant un podcast, en lisant un article, etc.
  • Trackez le temps passé à des activités sans valeur ajoutée : combien de temps passez-vous sur les réseaux sociaux ? À regarder la télévision ? Réduisez le temps passé sur des activités improductives pour le mettre au service de votre développement.

« S’accorder du temps, c’est se donner de l’importance. »

Varier les supports

Nous avons la chance de vivre dans un monde où la connaissance est disponible en un « clic » et d’avoir accès à de nombreux supports matériels et numériques. Variez les supports pour rester motivé.e, adaptez-les à votre disponibilité et combinez plusieurs sources d’information !

Exemple de supports (liste non exhaustive) :

À lire

À écouter

Autres

Livres

Articles

Magazines

Newsletters

e-Books

Livrets blancs

Podcasts

Vidéos

Webinars

Conférences

 

Applications

Groupes

 

Rappel : assurez-vous que les informations/sources que vous consultez soient fiables !

Faire des pauses

N’oubliez pas de faire régulièrement des pauses lors de chaque session d’apprentissage, c’est la clé de la réussite pour ne pas se fatiguer et se disperser. L’être humain peut rester concentré entre 1h et 1h30 selon les individus. Pendant cette période, notre concentration est à son maximum la 1ère demi-heure. Je vous conseille donc de faire une pause de 5-10 minutes toutes les 30 minutes lorsque vous prévoyez des sessions d’auto-apprentissage supérieures à 1h.  Ces temps de pause maximisent la capacité de votre cerveau à absorber et consolider les nouvelles informations.

Mettre en application

Le meilleur moyen d’évaluer le niveau d’acquisition de vos connaissances, c’est encore de les mettre en application ! Voici deux pistes pour vous permettre de le faire :

  • Partagez vos nouvelles compétences

Exemple : écrivez un post sur vos réseaux sociaux ou sur un blog, initiez une discussion avec des proches/collègues, animez une conférence/webinar/séminaire, rencontrez des personnes reconnues dans le domaine…

  • Se mettre en situation

Exemple : vous développez vos compétences culinaires ? Simulez un service du midi avec des proches. Vous développez vos compétences en naturopathie ? Proposez à des amis de devenir vos cobayes. Bref, vous l’aurez compris : passez à l’action !

L’auto-apprentissage requiert de la motivation et de l’auto-discipline. Vous devez en faire une habitude – on dit qu’une nouvelle habitude prend 21 jours pour faire partie intégrante de notre quotidien. Cette méthode est la plus simple et la plus efficace dans le temps. Ne restez pas sur vos acquis et ne perdez pas de vue la personne que vous souhaitez devenir !

« Never stop learning cause life never stops teaching.”

(Ne cessez jamais d’apprendre car la vie ne cesse jamais d’enseigner.)


👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

👉 Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez les programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires

Vous allez aussi aimer

>

🍪 En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. Plus d’infos

C'est quoi un cookie ?
En plus d'être un délicieux gâteau, un cookie est un fichier sur votre appareil qui contient des données. Vous pouvez à tout moment supprimer ou limiter le stockage de ces fichiers dans les paramètres de votre navigateur internet (voir plus bas).

À quoi ils servent ?
Les cookies de mesure d’audience nous permettent de connaître l’utilisation et les performances de notre site, d’établir des statistiques, des volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments de notre site (contenus visités, parcours) nous permettant d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services. Les données recueillies sont uniquement consultées et analysées par Pose ta Dem'.
Les cookies liés aux opérations relatives à la publicité ciblée nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes publicitaires et de limiter le nombre de fois où une publicité pour Pose ta Dem' vous est proposée.

Comment désactiver les cookies ?
Pour empêcher ou limiter le stockage des cookies sur votre Terminal, vous pouvez modifier les paramètres du navigateur que vous utilisez :

Pour Chrome :
Cliquez sur le menu Chrome à droite dans la barre d'outils du navigateur.
Sélectionnez Paramètres.
Cliquez sur Afficher les paramètres avancés.
Dans la section "Confidentialité", cliquez sur le bouton Paramètres de contenu.
Dans la section "Cookies", vous pouvez modifier les paramètres suivants :
Supprimer les cookies
Bloquer les cookies par défaut
Autoriser les cookies par défaut
Conserver les cookies et les données de site par défaut jusqu'à la fermeture du navigateur
Définir des exceptions pour les cookies de certains sites Web ou domaines
Pour Safari :
Choisissez Safari > "Préférences", puis cliquez sur l'onglet "Sécurité" (ou " Confidentialité").
Dans la section "Accepter les cookies", choisissez l'une des options proposées.
Pour Mozilla Firefox
En haut de la fenêtre de Firefox, cliquez sur le menu Outils, puis sélectionnez Options
Sélectionnez le panneau Vie privée.
Paramétrez Règles de conservation : à utiliser les paramètres personnalisés pour l'historique.
Décochez Accepter les cookies.
Cliquez sur OK pour fermer la fenêtre « Options »
Si votre navigateur ne figure pas dans la liste vous pouvez vous rendre directement sur le site de son éditeur.

Pour disposer d’informations complémentaires sur les Cookies, nous vous invitons à consulter la rubrique « Vos traces » du site de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/.

Fermer