Caroline : Une reconversion en plusieurs étapes après un burn-out

Après avoir été cadre bancaire pendant 10 ans, puis avoir tenté trois reconversions, Caroline vient de fonder son entreprise, l’Atelier du Père Noël. Elle propose aux parents plusieurs activités pour occuper leurs enfants en attendant la venue du Père Noël. Voici l’histoire de sa reconversion en plusieurs étapes.


Bonjour Caroline, raconte-nous ton parcours en toute transparence !

Je m’appelle Caroline, j’ai 35 ans, et je suis maman de deux enfants. J’ai eu un parcours scolaire absolument sans accroc. Après un bac économique et social, j’ai validé une licence en droit, puis j’ai bifurqué dans une école supérieure de commerce, cherchant des apprentissages plus concrets. J’ai eu la chance de suivre mes derniers dix-huit mois d’études en apprentissage au sein d’une grande banque nationale, et j’ai tout naturellement été embauchée à la fin de mon cursus scolaire. Après 10 années et une jolie évolution, une opportunité professionnelle dans l’entreprise familiale se présente. Pourtant de tempérament assez prudent, je prends ma décision très vite, et 6 mois après, après avoir posé ma dem’ sans regrets, je change de vie. Une envie de changement et d’indépendance. Mais il ne s’est rien passé comme prévu. Je vais de désillusion en désillusion et ne parviens pas à m’intégrer dans un univers très masculin. L’ennui est présent au quotidien, et un sentiment d’inutilité grandit. Des conflits apparaissent, et je perds totalement confiance en moi. J’arrive à enfouir tout ça pendant près de deux ans, puis un jour, tout s’arrête brusquement. Je suis incapable de retourner travailler, et vois ma vie professionnelle s’écrouler aussi vite qu’un château de cartes.

Peux-tu nous expliquer comment tu as vécu cette période ?

J’étais épuisée, tant moralement que physiquement, comme éteinte, incapable de réfléchir à mon avenir. J’ai passé quelques entretiens de recrutement, pour retrouver l’univers bancaire, mais je me suis sentie incapable d’aller plus loin. J’étais portée par une immense culpabilité : avoir fait déménager ma famille, ne pas être bien pour eux, ne plus gagner ma vie (je n’ai eu droit qu’à une toute petite indemnité chômage suite à mon départ), être partie du jour au lendemain… La liste est longue ! Je me suis malgré tout obstinée à trouver un nouvel objectif et je rejoins une formation en décoration d’intérieur. Mais je n’arrive pas à m’y mettre. Je suis restée à peu près 6 mois dans cet état, comme abasourdie. Avec le recul, je pense que ce temps m’était nécessaire.

Comment as-tu rebondi ?

Au détour d’une conversation entre amis, le métier d’agent commercial en immobilier me fait réagir. L’indépendance me fait rêver, et mon goût pour la déco associée à mes expériences en banque me poussent à tenter l’expérience. J’intègre un réseau de mandataires indépendants et me lance dans l’aventure avec beaucoup d’espoir. La réalité m’a vite rattrapée. Un manque cruel de confiance en moi associé à un métier très difficile me font comprendre que je ne suis toujours pas à ma place.

Quelles solutions as-tu mises en oeuvre à ce moment là ?

Il s’est écoulé un an depuis mon burn-out, mon activité dans l’immobilier ne m’épanouit pas et j’ai l’impression de m’enliser. Je réalise enfin que j’ai besoin d’aide. En plus d’une psychothérapie, je décide de franchir le cap de l’accompagnement Nouveau Départ de Pose ta Dem’. Pour moi, c’était le bon moment, et j’attaque en février 2021. Et tout a évolué depuis. J’ai choisi de suivre ce programme dans son format individuel, avec les séances de coaching, pour avoir un cadre, des points d’avancement et une aide extérieure. Aujourd’hui, je crois que c’est l’une des meilleures décisions de ma vie : investir sur moi et réfléchir à ce que je veux vraiment.

Peux-tu nous expliquer comment s’est déroulée ton expérience ?

Les coachings démarrent, et font remonter à la surface beaucoup d’émotions. La période d’introspection du programme me permet de réaliser que mes compétences professionnelles n’ont pas disparues, et qu’elles sont multiples. Le rappel des différents succès, tant personnels que professionnels m’aident à reprendre le cap. Alice, ma coach, me conseille la lecture de différents livres, dont « les Vertus de l’Echec », de Charles Pépin. Ce livre m’a aidée à réaliser qu’une vie ne peut être sans accroc, et que les échecs permettent d’avancer. Alice ne m’a jamais soufflé les réponses, mais m’a aidée à les trouver en me posant les bonnes questions. Au bout de 3 mois, je me sens toujours perdue quant au résultat. J’explore ma liste d’idées, avec l’impression de m’éparpiller. Le retour au salariat ne fait pas partie des options, je sais que veux rester indépendante.

Comment en es-tu arrivée à imaginer une activité autour de Noël ?

Je savais que ma place n’était pas dans l’immobilier, étant quelqu’un de très introvertie. J’y ai connu des succès, mais le quotidien de ce métier était trop éloignée de mes souhaits. J’explore toutes les idées sorties en coaching, mais je n’ai pas de déclic. Un soir, lors d’une discussion avec mon mari, nous reparlons d’une idée évoquée il y a quelques années, mais pas creusée : mettre en place une ligne téléphonique pour joindre le Père Noël. C’est ainsi que démarre l’aventure ! J’adore les fêtes de Noël, les maisons et les rues qui s’illuminent, les enfants avec les yeux qui brillent, le plaisir de se retrouver. Depuis la naissance de mes enfants, l’Avent est une période particulière. J’ai toujours eu envie de faire beaucoup de choses avec eux mais le temps m’a toujours manqué.

Je suis donc la méthode Pose ta Dem’ : étude de marché, exploration de la concurrence, réalisation d’un questionnaire. Je récolte près de 250 réponses ! Après avoir creusé l’idée de base, je me rends compte que de multiples choses sont possibles dans cet univers qui me passionne. Alice me pousse à réaliser des entretiens qualitatifs au téléphone. Je crois que ce sont ceux là qui m’ont le plus aidée à affiner mon projet. Je n’hésite pas longtemps à lancer le projet tant les différents volets du projet collent à mes souhaits identifiés lors de la phase d’introspection.

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 10000 futurs démissionnaires qui lisent mes conseils concrets et inspirants pour inventer leur vie professionnelle !

Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ta nouvelle activité ?

L’Atelier du Père Noël a deux volets. D’un côté, la possibilité d’appeler directement le Père Noël, et de l’autre, une boutique en ligne. Tout a été pensé et imaginé pour occuper les enfants de façon simple et ludique à l’approche des fêtes de fin d’année. Je propose une box créative composée entre autres choses d’un petit lutin farceur et de kits DIY, un calendrier de l’Avent. J’ai également préparé un courrier personnalisé du Père Noël, ainsi qu’une Aventure de Noël, qui est un échange de courriers où l’enfant aide le Père Noël à sauver Noël. Je tiens en parallèle un blog et suis présente sur les réseaux sociaux afin de proposer régulièrement de nouvelles activités à faire en famille, sans transformer son lieu d’habitation en magasin de loisirs créatifs.

Que conseillerais-tu à quelqu’un qui souhaite se lancer mais n’a pas encore osé franchir le pas ?

Mon premier conseil est de ne pas rester seul et de s’entourer. Je suis convaincue que le coaching que j’ai suivi a eu un rôle essentiel. Réfléchir sur soi, exprimer tout haut ses doutes et ses peurs à un tiers permet d’avancer mieux et plus vite. Je ne regrette pas d’avoir investi sur moi, et d’avoir réussi à prendre enfin du temps pour moi, pour réfléchir à ce que je voulais vraiment pour ma future vie professionnelle. Le soutien de mes proches a aussi été indispensable, ils ont su me faire réagir et m’apporter le soutien financier nécessaire. Parler de son projet, le confronter aux autres, inconnus ou non, permet de répondre à beaucoup de questions. Pour ce qui me concerne, j’ai su que j’étais sur la bonne voie en constatant à quel point j’étais à l’aise pour présenter mon projet.

Ensuite, je dirai qu’il faut avancer étape par étape. Je me répète aussi quasi quotidiennement une phrase entendue dans le programme, « mieux vaut fait que parfait ». Lorsque j’ai un doute, j’y repense, et cela m’aide à franchir le cap et à relativiser. Par moment, mon manque de confiance en moi ressort, car je suis confrontée tous les jours à des choses que je n’ai jamais faite. J’essaie d’avancer petit pas par petit pas, en me fixant des objectifs réalisables. La montagne me semble moins infranchissable ainsi !

Puis, je pense qu’il faut oser, et ne pas avoir peur de se tromper. Il faut parfois essayer pour se rendre compte de la réalité d’une activité, pour apprendre. J’ai tenté 3 expériences pour finalement bifurquer vers quelque chose de totalement différent, où je me sens à ma place. Chacune de ses expériences m’a apporté de nouvelles compétences qui me sont utiles aujourd’hui. Elles m’ont permis d’identifier clairement ce que je voulais et ce que je ne voulais plus.

Mon dernier conseil serait, après un burn-out, de prendre le temps de se reconstruire avant d’envisager un changement. Ce temps est nécessaire pour avoir les idées claires, et prendre les bonnes décisions.

Et voici donc la fin de l’histoire de ma reconversion en plusieurs étapes !


Que retenir de l’expérience de Caroline ?

  • Partager votre projet, échanger à ce sujet avec vos proches et n’hésitez pas à le présenter à des inconnus. C’est une bonne manière de s’entraîner et de le confronter, cela permet de répondre à beaucoup de questions.
  • Prenez le temps de penser votre projet, de vous en imprégner, allez-y pas à pas, étape par étape, de petite victoire à grand succès 🙂
  • Trouver sa voie n’est pas toujours un long fleuve tranquille, le chemin sera parfois fait de détours et d’impasses, cela ne signifie pas que la destination est inatteignable ! Une
  • Le parcours de Caroline l’a montré : vous pouvez toujours rebondir et mener votre reconversion en plusieurs étapes ! Ayez confiance en vous et ce dont vous êtes capable !

Vous pouvez retrouver Caroline, qui nous raconte sa reconversion en plusieurs étapes, sur son site Internet et sur son compte Instagram.


Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez les programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires