Comment apprendre à lâcher prise ?

De temps en temps, une coach de l’équipe Pose ta Dem’ vous propose sa « pépite » dans le groupe privé Pose ta Dem’ : ce petit moment de réflexion, précieux et magique, pour vous aider à dépasser vos doutes, vous encourager et vous inspirer sur le chemin de la reconversion. Curieux ? C’est parti !


Hello tout le monde !

Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour cette nouvelle pépite de coach !

Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis Manon, coach & mentor de la formation Side Project chez Pose ta Dem’ (l’une de mes casquettes 😜#slashing).

Dans les tout premiers jours de janvier, j’étais clouée au lit par une grosse crève. Je scrollais alors sur Instagram quand je suis tombée sur une vidéo dans laquelle différentes intentions pour 2021 défilaient très vite. Pour découvrir sous quelle intention allait être placée mon année 2021, je devais faire une capture d’écran sur mon téléphone. Amusée, je me suis prêtée au jeu.

Résultat ? « Cette année, ma mission : je lâche prise et me libère du contrôle ». Ah. Je crois que l’univers m’envoie un message pas du tout subliminal. Parce qu’en termes de lâcher prise, j’ai fait des progrès, mais je peux encore mieux faire.

Et apprendre à lâcher prise, c’est tout un concept pour nombre d’entre nous. On a souvent tendance à vouloir tout maîtriser, garder les choses (et les gens !) sous contrôle. On veut tout anticiper pour se prémunir du moindre accroc, pour ne pas être pris de court et ne pas savoir comment réagir, pour ne pas s’exposer non plus parfois.

Si 2020 nous a bien montré quelque chose, c’est qu’on ne peut pas tout contrôler. Et qu’un excès de contrôle nous étouffe, étouffe notre créativité, étouffe toute opportunité qui voudrait se présenter à nous, mais que nous nous serons pas capables de voir. Un excès de contrôle nous épuise, épuise notre corps et notre esprit, épuise notre précieuse énergie.

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 10000 futurs démissionnaires qui lisent mes conseils concrets et inspirants pour inventer leur vie professionnelle !

Au départ, cette histoire d’intention de l’année m’a amusée. Puis je l’ai prise vraiment au sérieux. Ce n’est pas anodin que j’ai été malade pendant cette semaine durant laquelle je n’ai absolument pas travaillé. Justement, mon corps m’a rappelé à l’ordre. Et il a bien fait ! À force de vouloir tout maîtriser, tout contrôler, ne pas suffisamment m’autoriser le repos et à dire « non », je me suis fatiguée toute seule. 

C’est décidé donc. Je lâche prise. Je lâche prise en cultivant ma bienveillance envers moi-même. Je lâche prise sur ce que je ne peux pas maîtriser : l’environnement, le contexte, les comportements des gens. Sur ce qui m’est extérieur, je ne peux avoir de prise. Mais sur ce qui se passe à l’intérieur, oui. 

Avant de passer à une petite mise en pratique, je vous partage ces petites habitudes que je vais cultiver toute l’année pour apprendre à lâcher prise :

  • Méditer au moins 5 à 6 fois par semaine et y intégrer systématiquement un mantra, une pensée positive, une intention pour ma journée ou ma semaine. 
  • Prendre du recul sur les événements inattendus en me demandant : m’empêchent-ils d’atteindre à mes objectifs ? Que peuvent-ils m’apporter ?
  • Me demander systématiquement, quand je me fais une montagne de quelque chose que j’ai (mal) fait, dit : m’en rappelerai-je dans 5 ans ? Et les autres ? Si la réponse est non, ce n’était donc pas si grave !

Alors, maintenant, c’est à votre tour ! Je vous invite à lâcher prise. Et à réfléchir aux sujets sur lesquels vous devez apprendre à lâcher prise. Sur votre projet d’entreprise ? Sur votre envie de reconversion ? Sur votre gestion de vos émotions ? Dans vos rapports aux autres ?

1/ Sur une feuille vierge, dans votre carnet ou sur un document numérique, notez tous ces sujets sur lesquels vous êtes trop exigeant avec vous-mêmes, ce sur quoi vous voulez être plus positifs, ce sur quoi vous souhaitez arrêter de ruminer… Bref, identifiez ce qui vous fait du mal, ce qui vous fait peur. Il n’y a pas de bonne réponse ! 

Par exemple : votre projet de reconversion, vos rapports avec vos collègues, un événement passé ou à venir…

2/ Pour chacun de ces sujets, indiquez 2 à 3 petites actions que vous pouvez mener pour vous aider à lâcher prise. Lister / relire tous vos accomplissements depuis votre décision de changer de vie pro ? Faire 15 minutes de sport lorsque vous vous sentez d’humeur négative ? Parler à quelqu’un de vos ressentis ? Ce doit être concret et facile à mettre en place dans votre quotidien.

3/ Acceptez de ne pas être bien, de pleurer, d’exprimer de la colère. Accueillez ces émotions. Elles peuvent être violentes, mais ce sera encore plus violent de les laisser à l’intérieur. On n’est pas toujours au top de notre forme et c’est totalement OK ! 

4/ Accordez-vous ces temps d’ancrage et de calme que sont la méditation, une bonne douche / un bon bain, une balade dans la nature ✨

5/ Partagez-nous vos petits trucs et astuces pour lâcher prise au quotidien, ne pas vous laisser submerger ou calmer vos angoisses. Vous pouvez aussi simplement laisser un commentaire de gratitude, de bienveillance pour les autres membres. Inspirez les autres pour qu’à leur tour, ils lâchent prise ! 🌈

Je vous dis à très bientôt.

Manon 💐


Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez les programmes d’accompagnement individuelet les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires