Je me lance

En poste ? 6 étapes pour trouver le temps de chercher un nouveau job

L’une des principales raisons pour lesquelles nous mettons du temps avant de changer de job est le temps et l’organisation nécessaires pour mener ses recherches. Alors, voici nos 6 conseils pour enfin trouver le temps de chercher un nouveau job en parallèle de votre emploi.

La recherche d’emploi est longue : commencer par savoir ce que l’on veut, éplucher les offres, contacter son réseau, refaire son CV, rédiger des lettres de motivation, passer des entretiens… Un rythme difficile à tenir si l’on est déjà en poste à temps plein. Cela peut facilement vous décourager ! Il n’y a pas de recette magique.

Le secret, c’est de prendre ce temps. Alors, comment faire pour arrêter de reporter la date fatidique de votre départ ?

1/ Se fixer une priorité et une échéance

Commencez par décider que votre recherche de job est votre priorité, et fixez-vous une deadline.

Lorsque que l’on est mal dans son quotidien au travail, il ne faut pas sous-estimer l’impact sur notre moral et notre énergie. Changer d’environnement doit alors devenir une priorité avant que les choses n’empirent. Pour cela, signez un pacte avec vous-même : votre recherche de job est votre priorité pour les mois à venir.

Fixez une échéance, ni trop courte pour ne pas vous stresser, ni trop longue pour ne pas procrastiner. Pour un job, une recherche comprise entre 3 et 6 mois est une durée raisonnable. Mais cette durée dépend de votre stade de réflexion : si vous savez ce que vous voulez, vous pouvez attaquer dès demain. Si au contraire vous ressentez le besoin de mieux vous connaître, d’explorer de nouveaux secteurs… alors acceptez de vous laisser un temps plus long.

N’hésitez pas à écrire votre objectif et à l’avoir sous les yeux chaque jour. Cela peut être une phrase comme “En mai 2018 je démarre un nouveau job qui m’épanouit”. Relisez-la chaque matin pour vous motiver !

2/ Identifier les tâches à effectuer pour mener à bien sa recherche

Pour cadrer votre temps de recherche, faites la liste des tâches à réaliser, et estimez au plus juste le temps nécessaire. Un exemple :

Mettre à jour mon CV 2 heures
Identifier les entreprises où postuler en priorité 3 heures
Construire un tableau de suivi de mes candidatures 30 minutes
Trouver les meilleurs sites emploi 30 minutes
Consulter les offres 2 heures par semaine
Répondre aux offres 3 heures par semaine
Envoyer des candidatures spontanées 2 heures par semaine
Contacter mon réseau 1 heure par semaine
Rédiger une lettre de motivation type 2 heures
Mettre à jour mon profil LinkedIn 1 heure

Attention à ne pas sous-estimer le temps total pris par une tâche. Votre CV peut vous prendre 1h à actualiser, puis quelques jours pour avoir l’avis d’un ami, puis 2h pour le refaire en 2 ou 3 versions pour chaque type de candidature… 

3/ Faire le ménage dans son agenda

Tout le monde n’a que 24 heures dans sa journée. Pourtant, nous côtoyons tous des gens qui semblent en faire deux fois plus que nous ! En réalité, notre emploi du temps est bourré de tâches chronophages et peu utiles.

Il existe 4 types de tâches selon leur longueur et leur utilité :

  • Courtes et utiles : faire la vaisselle, appeler sa famille, gérer l’administratif (banque, sécurité sociale…)
  • Courtes et inutiles : jouer à un jeu sur son smartphone, checker les réseaux sociaux toutes les 10 minutes
  • Longues et utiles : lire un livre, faire le ménage à fond dans son appartement
  • Longues et inutiles : regarder une série, passer sa pause déjeuner sur Facebook

Prenez 5 minutes pour réfléchir à vos propres occupations sur une semaine type. A quelle catégorie appartiennent-elles ?

Maintenant, comment mieux les gérer ?

  • Conservez les tâches courtes et utiles, mais essayez de les optimiser dans la semaine. Par exemple, fixez un créneau hebdomadaire qui est dédié aux tâches administratives. Cela vous évitera de vous éparpiller et vous gagnerez en efficacité
  • Conservez les tâches longues et utiles, surtout celles qui sont enrichissantes pour vous
  • Éliminez au maximum les tâches inutiles

Le ménage de votre emploi du temps peut aller très vite. Un exemple du temps pris par les occupations inutiles : 5 épisodes de série par semaine (3h30), un téléfilm peu passionnant le soir (1h30), les réseaux sociaux (1h par jour soit 7h par semaine). Voici déjà 12h que vous pouvez gagner facilement, en éliminant l’inutile !

Mais rassurez-vous, nous ne sommes pas non plus des robots. Garder des moments pour ce type d’activités n’est pas grave ! Simplement, ayez en tête que cela est chronophage mis bout à bout.

4/ Repenser sa journée et sa semaine

Votre emploi du temps est à présent allégé. Malgré cela, il est souvent difficile de se motiver après une longue journée de travail, surtout si une deuxième vous attend derrière avec des enfants. Voici quelques solutions :

Solution n°1 : Le matin

Le matin avant d’aller travailler est le meilleur moment pour vous concentrer sur votre recherche. Vous n’avez pas encore accumulé la fatigue et le stress de la journée. Mettez votre réveil 30 minutes plus tôt le matin et consacrez un temps exclusif à votre recherche : dernières offres publiées, envoi de mails à votre réseau…Vous commencerez la journée reboosté !

Pour compenser le manque de sommeil, couchez-vous un peu plus tôt, en évitant les écrans juste avant de dormir. Essayez au moins une fois et vous verrez !

Solution n°2 : La pause déjeuner

Plutôt que de gober un sandwich en regardant Youtube, prenez un temps dédié durant la pause déjeuner… De préférence à un endroit où votre écran n’est pas visible 😉

Si vous avez l’habitude de déjeuner en équipe, évitez de le faire chaque midi (ce serait louche !) mais n’hésitez pas à prendre un ou deux déjeuners seul(e) chaque semaine.

Solution n°3 : Le soir

Vous rentrez exténué(e) à 20h chez vous. Le temps de cuisiner, de vous affaler sur votre canapé, de ranger, d’appeler un ami… La soirée est terminée. Alors, comment faire ?

  • Essayez de partir du travail plus tôt. Pas forcément tous les jours, mais le plus souvent possible. Rien ne vous empêche de trouver une excuse : désormais, vous avez “piscine” le mardi à 19h, donc vous devez être parti à 18h30.
  • En arrivant chez vous, plutôt que de vous mettre devant Netflix, prenez une courte pause de 15 minutes pour vous reposer en silence. Ce sera bien plus réparateur qu’une distraction sur écran. Si vous êtes déjà adepte de la méditation, c’est le moment !
  • Avancez sur votre recherche où moment où vous êtes le plus productif (avant ou après manger). Consacrez-y le temps prévu dans vos bonnes résolutions, sans vous laisser distraire.
  • Évitez de finir votre recherche trop tard, et d’aller vous coucher directement après, car vous aurez du mal à trouver le sommeil. Profitez de la fin de soirée avec vos proches, ou prenez du temps pour vous.

Solution n°4 : Le weekend

L’avantage du weekend est que vous êtes en meilleure forme et moins stressé que la semaine. Là aussi, fixez-vous un créneau stable, dédié à votre recherche. Le temps étant moins limité le weekend, profitez-en pour réaliser les tâches plus longues et délicates : rédaction de lettres de motivation, recherches sur un nouveau secteur…

Vous pouvez bien sûr combiner les solutions. Mais quel que soit votre choix, imposez vous de respecter votre agenda. Fixez-vous des créneaux entièrement dédiés à votre recherche, et ne les ratez pas. Ce sont des INCONDITIONNELS de votre agenda désormais.

5/ Préparer un plan d’action

Comme pour tout projet, la recherche de job se planifie et s’organise ! Maintenant que vous avez estimé votre charge de travail et votre temps disponible, construisez votre plan d’action. Pour chaque étape de votre recherche, fixez-vous des objectifs précis cadrés dans le temps. Exemples :

  • Dans 1 mois, j’aurai mis à jour mon CV et contacté tout mon réseau pertinent
  • Dans 2 mois, j’aurai postulé à 20 offres intéressantes
  • Dans 3 mois, j’aurai décroché 3 entretiens

Il s’agit bien sûr d’une estimation. Mais elle vous sera très utile pour vous auto-discipliner, et savoir si vous avez pris du retard.

N’hésitez pas à construire vos propres outils de suivi, vous gagnerez beaucoup de temps. Exemples :

  • Un tableau Excel de suivi des candidatures, à remplir dès qu’il y a du nouveau dans votre recherche (nouvelle candidature, réponse d’un recruteur…)
  • Un tableau de suivi des contacts de votre réseau, pour vous souvenir qui vous avez contacté et quand, suivre qui vous a répondu, et vous assurer que vous n’avez oublié personne !

6/ Vaincre la procrastination

Ce plan d’action parfait peut être difficile à mettre en application… A cause de notre ennemi n°1 : la procrastination ! Comment lui faire la peau une bonne fois pour toutes ? 

  • Comprendre sa cause pour mieux la traiter
    • Le stress ? Respirez à fond ou méditez 5 minutes avant de vous y mettre
    • Le manque de confiance en vous ? Rappelez-vous toutes vos réussites professionnelles précédentes, même celles qui vous semblent minimes
    • Le perfectionnisme ? Acceptez de faire de votre mieux, et montrez ce qui vous pose souci à un ami qui sera objectif sur la qualité de votre travail.
  • Se créer un environnement propice. Trouvez un endroit calme, où vous ne serez pas dérangé, et coupez toute source de distraction (téléphone, réseaux sociaux…)
  • Décomposer les tâches effrayantes en plus petites tâches. Ainsi, “contacter mon réseau” peut devenir : 1. Faire une liste de 10 personnes, 2. Préparer un mail type, 3. Ecrire à une personne par jour
  • S’engager auprès de quelqu’un de confiance, qui aura pour rôle de vous fliquer, pardon, de vous motiver dans votre recherche. Proposez à un ami de lui envoyer votre plan d’action et de lui rendre compte chaque semaine de votre avancement.

 Le récap’ pour les plus pressés

Si vous ne trouvez jamais le temps d’avancer votre recherche d’emploi, voici nos 6 conseils :

  1. Décider que votre recherche est votre priorité et fixer une deadline non-négociable avec vous-même
  2. Faire la liste des tâches à accomplir (mise à jour du CV, mails à son réseau, réponse aux offres LinkedIn…) et estimer le temps nécessaire, pour les planifier dans votre agenda
  3. Faire du ménage dans votre emploi du temps, en éliminant les occupations superflues (séries, réseaux sociaux…). Les remplacer par votre recherche.
  4. Mieux exploiter les différents temps de votre journée : le matin en se levant un peu plus tôt, le midi pendant la pause déjeuner, le soir en organisant mieux sa soirée, le weekend en bloquant un créneau dédié
  5. Préparer un plan d’action détaillé avec des échéances, et optimiser sa recherche avec des outils, comme un tableau de suivi des candidatures
  6. Vaincre la procrastination, en travaillant dans un environnement propice et en s’engageant auprès d’un ami qui surveillera votre avancement

Commentaires

Vous allez aussi aimer