Je me lance

Finance et comptabilité : L’essentiel à savoir pour créer son entreprise quand on n’y connaît rien !

Nicolas Piatkowski est le fondateur du site Les Geeks des Chiffres. Dans cette interview, il nous explique tout ce qu’il est important de connaître, en termes de chiffres et de comptabilité, lorsque l’on se lance dans l’entrepreneuriat (et non, ce n’est pas si terrible !).


Avant de démarrer, un petit mot : si vous voulez lancer votre projet en parallèle de votre emploi, j’ai créé une formation pour vous aider à lancer votre Side Project. Si vous voulez suivre la formation, inscrivez-vous en cliquant ici !


Les chiffres font peur à ceux qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat mais qui ne connaissent rien à la comptabilité. Quel est, selon toi, l’essentiel à connaître ?

D’abord, il faut connaître ses obligations, par exemple : Dois-je faire ma comptabilité ? Dois-je payer la TVA ? Faut-il cotiser à la sécurité sociale des indépendants ou à l’URSSAF ? Dois-je payer l’impôt sur le revenu ou l’impôt sur les sociétés ?

Un micro-entrepreneur n’est pas assujetti à la TVA tant qu’il n’a pas dépassé un certain montant de chiffre d’affaires (82 800€ pour les activités commerciales et d’hébergements, et 33 200€ pour les activités de prestations de services.). Naturellement, un entrepreneur doit faire sa comptabilité … ou engager un expert comptable pour l’aider dans ce domaine.

Concernant les cotisations : l’URSSAF est chargée de collecter les cotisations sociales calculées en fonction de votre chiffre d’affaires pour le compte du RSI. Il n’y a donc pas besoin de choisir entre ces deux organismes.

Ensuite, il faut être au courant de ses échéances fiscales et sociales : est-ce des échéances mensuelles, trimestrielles ou annuelles ?

Enfin, il est aussi important de comprendre le langage d’un expert comptable car la comptabilité, c’est un outil de gestion.

La comptabilité, c’est l’allié de l’entrepreneur, pas son ennemi.

Avec le statut micro-entrepreneur, les formalités comptables sont réduites… mais y’a-t-il des chiffres à gérer malgré tout ?

Avec se statut, il y a trois choses à connaître :

  • Les cotisations sociales : sont-elles mensuelles ou trimestrielles ?
  • Tenir un registre des ventes et des achats.
  • Et connaitre sa rentabilité : je gagne ou je perds ?

Conseilles-tu de gérer sa comptabilité soi-même ou de prendre un comptable ?

Je ne le répéterai jamais assez : PRENDRE UN COMPTABLE ! L’entrepreneur doit être un très bon gestionnaire mais pas un bon technicien de la comptabilité. Il doit se concentrer sur son business pour atteindre ses objectifs.

Personnellement, j’ai choisi de sous-traiter. Au début, je le faisais moi-même et je perdais un temps fou ! J’ai vite compris la valeur de mon temps, donc maintenant j’ai un expert comptable (EC) ultra compétent. Je le challenge beaucoup. En revanche sous-traiter nécessite de bosser avec un expert comptable au top.

Comment faire si l’on souhaite créer son activité en parallèle de son emploi salarié ? Y’a-t-il des choses à savoir en particulier ? 

J’ai commencé comme ça pour tester mon marché. J’étais responsable financier dans une société cotée en ingénierie informatique et j’ai déposé une annonce sur leboncoin. C’était en 2013….  Il faut être dans la légalité pour travailler. Il y a plusieurs moyens pour ça : micro-entreprise, portage salariale, couveuse.

Comment trouver des financements quand on se lance ?

Tu sais compter ? Alors compte sur toi-même ! C’est ma grand-mère qui m’a appris ça et ça marche très bien. Pour moi, c’est avant tout le client qui doit financer le projet. J’ai toujours fonctionné comme ça. Mais cela dépend aussi du projet d’entreprise. Certains demanderont des besoins de financements et d’autres non. Si je peux apporter une vision sur les financements, il en existe plusieurs :

  • Au stade 0 de l’entreprise, il y aura : la love money, le financement personnel, le crowdfunding, Pôle Emploi (ARE), des subventions ou des dotations si l’on remporte des concours.
  • Dès que le projet est lancé et qu’il démontre de la croissance ou des revenus, on peut prétendre à d’autres sources de financements comme les Business Angels, le capital risque ou le capital développement.
  • Pour clôturer, l’emprunt bancaire est une source de financement très répandue. Dans ce cas, il faut souvent apporter des garanties (apport personnel, caution)

Pour finir, que conseilles-tu aux entrepreneurs débutants pour partir sur des bases saines dans leur comptabilité ?

  • Trouver un expert comptable compétent qui comprend la situation et le business.
  • Tenir sa comptabilité tous les mois.
  • Trouver une organisation « carrée » pour transmettre toutes les pièces comptables à son comptable en temps et en heure. L’entrepreneur doit répondre à cette question : comment faire pour obtenir mes chiffres le plus rapidement possible ?
  • Maîtriser les fondamentaux de la finance pour agir tout de suite en stratège sur chacune de ses actions. L’objectif ? Maximiser le profit et limiter le risque.
  • Mettre en place tout de suite des KPIs très simples à suivre : CA (Chiffre d’affaires) minimum pour avoir un résultat = 0 et se payer xxx €. Faire un budget de trésorerie et noter les entrées et sorties d’argent.

Si vous êtes entrepreneur mais que vous n’avez aucune formation dans le domaine de la comptabilité, Nicolas propose justement une formation pour vous aider à gérer vos finances et créer une entreprise rentable. 


 

Commentaires

Vous allez aussi aimer