Je me prépare

Comment le sport m’a aidée dans ma reconversion professionnelle : témoignage

Anna qui a écrit l'article "le sport m'a aidée dans ma reconversion professionnelle"

Lorsque j’ai pris la décision de me reconvertir, je me suis également inscrite à mon premier marathon. J’ai finalement écrit un livre de cette double aventure. Dans cet article, je vous explique pourquoi et comment le sport m’a aidée dans ma reconversion professionnelle, une période particulière où je remettais ma vie professionnelle en question, et je vous livre de précieux conseils. Bonne lecture !


Article invité rédigé par Anna Coutton


Pourquoi avoir décidé de courir un marathon ?

Lorsque j’ai pris la décision de me reconvertir, je savais que les prochains mois s’annonçaient challengeants. En 5 ans, j’avais travaillé dans 5 entreprises différentes avec ce même sentiment de mal-être qui revenait en permanence et que je n’avais pas pris soin de questionner. J’avais essayé d’échapper à la question mais la vie, elle, me la présentait sans cesse. Pour la première fois de ma vie, j’allais me demander ce que je souhaitais en faire.

Pratiquant la course à pied depuis presque 6 ans et ayant déjà quelques semi-marathons à mon actif, je réfléchissais déjà depuis quelques mois à courir un marathon (42,195km) et le début de cette nouvelle vie professionnelle m’a semblé être le moment propice pour m’y inscrire ! J’ai ressenti le besoin de me fixer un objectif en parallèle de ma reconversion qui me semblait atteignable car je ne savais pas exactement dans quoi je m’aventurais.

Intégrer le sport dans sa reconversion 

Je savais que la course à pied serait une bouffée d’air frais et que j’allais en avoir besoin, je ne me suis pas trompée ! Le sport m’a aidée dans ma reconversion professionnelle, il a même été indispensable. J’ai commencé par une période d’introspection avec l’aide de la formation Nouveau départ de Charlotte. Lorsqu’on n’a jamais pris le temps de se questionner sur sa vie, on peut rencontrer des petits passages à vide (stress, doutes, remises en question) et c’est pourquoi le running m’a été vital !

Concrètement, j’avais des plages horaires dédiées au sport et n’y dérogeais pas (2 soirs par semaine dans un club d’athlétisme et une sortie le weekend puis une 4ème sortie lorsque j’ai commencé la prépa marathon). Parfois, lorsque je me posais des questions et que mon cerveau bouillonnait, je ne trouvais pas les réponses. Il me fallait faire une pause. Sur la piste, étant donné l’effort qui m’était demandé, je peux vous garantir que mes préoccupations professionnelles s’envolaient ! Nous étions tous habillés en tenue de sport et ne connaissant pas le métier des autres, j’appréciais ces moments où j’étais seulement une adepte du running et pas une personne qui se reconvertit. Lorsque je revenais de mes séances, outre les bienfaits qu’elles me procuraient, mon esprit était apaisé et j’y voyais plus clair !

En m’inscrivant au marathon, j’entamais une préparation sportive spécifique mais je me devais aussi d’avoir l’hygiène de vie nécessaire pour courir plus de 40 kilomètres. « Un esprit sain dans un corps sain », tel est mon mantra. Alimentation, hydratation, sommeil, écoute de mon corps, tel était le parfait cocktail dont j’avais besoin pour mener également à bien le second marathon : celui de ma reconversion ! J’ai pu transposer la rigueur de la préparation sportive à ma reconversion. J’ai adopté de nouvelles habitudes comme la pratique de la méditation. Je me suis également créée un climat de reconversion, des temps dédiés à mon inspiration (podcasts, TedX, newsletters, soirées réseau). D’ailleurs, la pratique sportive m’a aidée à mieux me connaître !

J’en ai écrit un livre

Après 3 mois de préparation intense et des dizaines de kilomètres courus, j’ai couru mon premier marathon en avril 2019 et franchi la ligne d’arrivée avec une immense émotion (et aussi avec de grosses douleurs dans les jambes !). En parallèle, après une longue période d’introspection, des formations, des essais, des expériences, j’ai découvert ma passion pour l’écriture.

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 7000 futurs démissionnaires qui lisent la newsletter chaque mardi matin !

A la suite du dernier coaching avec Charlotte en septembre dernier, j’ai eu l’idée d’écrire le témoignage de ma reconversion que je décide de mettre en parallèle avec le marathon. Mon livre, « Dites non à une voie toute tracée – Le marathon de la reconversion » est paru le 9 juillet 2020 aux Editions Kiwi. Je n’aurais jamais cru qu’en m’engageant dans cette double course, j’en aurais écrit un livre !

Les principales leçons que je tire de mes 2 marathons

Pour moi, la reconversion c’est un peu comme un marathon. Outre la ligne d’arrivée de ces deux marathons, le chemin de ces deux courses importe presque plus. J’ai osé, dans les deux cas, sortir de ma zone de confort et réaliser des choses que je n’avais jamais faites auparavant.

Le marathon et sa préparation ont été le reflet de ce que je pouvais vivre pendant ma reconversion. Qu’importe le temps qu’il faisait, j’allais courir. Qu’importe ce qu’il se passait autour de moi, je poursuivais ma quête pour trouver ma voie. Peu importe si je n’étais pas comprise dans cette démarche, si j’avais une expérience décevante, si j’étais critiquée, j’avançais vers mon objectif. Il m’a par exemple été dit qu’il fallait être fou pour courir un marathon tout comme n’a pas été comprise ma décision de reconversion. J’ai parfois été déçue de mes performances lors d’une séance d’entraînement tout comme je l’ai été lors de ma première expérience d’animation d’atelier. Il m’a fallu affronter l’inconnu tout comme je l’ai fait en décidant de changer de voie. Le marathon était un bel entraînement pour ma reconversion !

Avoir couru ce marathon dans la période de flou et d’incertitude de la reconversion m’a donné une grande énergie pour aller au bout de mon projet. Cette expérience m’a montré que j’étais capable de déployer une grande force pour avancer vers ce qui est important pour moi et le réaliser. J’avais besoin du marathon pour me montrer que je savais être assidue, avoir une discipline, gérer l’inconfort et que mon moral était aussi solide que l’acier. J’avais déjà tout cela en moi avant de faire le marathon mais je l’avais oublié. C’est comme ça que le sport m’a aidée dans ma reconversion professionnelle.

Mes conseils :

  • Trouvez une activité que vous pouvez mener en parallèle de votre reconversion (yoga, couture, danse, course à pied, rock, etc).
  • Prenez un rendez-vous hebdomadaire avec le sport (ou votre activité fétiche) : c’est votre moment rien qu’à vous, une bulle dans laquelle vous vous déconnectez de votre reconversion et vous aérez votre cerveau.
  • Osez passer à l’action, vous verrez, vous serez surpris des résultats !

Je précise, pas besoin de courir un marathon pour se reconvertir 😉 (même si je pense que tout le monde est capable de le faire) !


Vous pouvez retrouver Anna  sur son site internet, Facebook, Instagram ou Linkedin.


👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

👉 Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez les programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

 

Commentaires

Vous allez aussi aimer

>

🍪 En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. Plus d’infos

C'est quoi un cookie ?
En plus d'être un délicieux gâteau, un cookie est un fichier sur votre appareil qui contient des données. Vous pouvez à tout moment supprimer ou limiter le stockage de ces fichiers dans les paramètres de votre navigateur internet (voir plus bas).

À quoi ils servent ?
Les cookies de mesure d’audience nous permettent de connaître l’utilisation et les performances de notre site, d’établir des statistiques, des volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments de notre site (contenus visités, parcours) nous permettant d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services. Les données recueillies sont uniquement consultées et analysées par Pose ta Dem'.
Les cookies liés aux opérations relatives à la publicité ciblée nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes publicitaires et de limiter le nombre de fois où une publicité pour Pose ta Dem' vous est proposée.

Comment désactiver les cookies ?
Pour empêcher ou limiter le stockage des cookies sur votre Terminal, vous pouvez modifier les paramètres du navigateur que vous utilisez :

Pour Chrome :
Cliquez sur le menu Chrome à droite dans la barre d'outils du navigateur.
Sélectionnez Paramètres.
Cliquez sur Afficher les paramètres avancés.
Dans la section "Confidentialité", cliquez sur le bouton Paramètres de contenu.
Dans la section "Cookies", vous pouvez modifier les paramètres suivants :
Supprimer les cookies
Bloquer les cookies par défaut
Autoriser les cookies par défaut
Conserver les cookies et les données de site par défaut jusqu'à la fermeture du navigateur
Définir des exceptions pour les cookies de certains sites Web ou domaines
Pour Safari :
Choisissez Safari > "Préférences", puis cliquez sur l'onglet "Sécurité" (ou " Confidentialité").
Dans la section "Accepter les cookies", choisissez l'une des options proposées.
Pour Mozilla Firefox
En haut de la fenêtre de Firefox, cliquez sur le menu Outils, puis sélectionnez Options
Sélectionnez le panneau Vie privée.
Paramétrez Règles de conservation : à utiliser les paramètres personnalisés pour l'historique.
Décochez Accepter les cookies.
Cliquez sur OK pour fermer la fenêtre « Options »
Si votre navigateur ne figure pas dans la liste vous pouvez vous rendre directement sur le site de son éditeur.

Pour disposer d’informations complémentaires sur les Cookies, nous vous invitons à consulter la rubrique « Vos traces » du site de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/.

Fermer