Partir au soleil donner des cours de plongée ?

// Chaque dimanche, j’envoie un texte sorti tout droit de mes pensées à mes abonnés… comme celui-ci ! Pour recevoir mes textes directement par mail le dimanche + les meilleurs contenus de Pose ta Dem’ le mardi, l’inscription est ici //


Pour écrire cette chronique, j’ai pioché une phrase au hasard dans mon livre.

Je suis tombée sur cette phrase :

« Partir au soleil donner des cours de plongée »

(Et comme je reviens d’une pause sur la plage, ce sujet tombe à pic ?)

Cette phrase illustre un problème majeur qui bloque la reconversion.

Ce problème est comme une maladie :

Je l’ai nommée la « ouimaisnite aiguë » !

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 10000 futurs démissionnaires qui lisent mes conseils concrets et inspirants pour inventer leur vie professionnelle !

La Ouimaisnite consiste à répondre « Oui mais » à la moindre idée, inspiration, conseil qui te parvient. 

C’est la tendance à s’opposer d’office aux possibilités.

Dès que ta petite voix te glisse une idée dans l’oreille, tu la fais taire immédiatement à coups de :

  • ce n’est pas possible
  • c’est trop tard maintenant
  • ce n’est pas un vrai métier
  • personne ne comprendrait autour de moi
  • ça marche pour les autres mais pas pour moi 

Tu vois de quoi je parle ? ?

Quelle est la conséquence de la Ouimaisnite aiguë ?

Elle t’empêche d’entrevoir de nouveaux horizons professionnels.

Parce que tu reste bloqué sur ce que tu connais déjà.

Résultat, tu tournes en rond…

Et tu as l’impression de ne jamais avancer (et ce n’est pas qu’une impression)

C’est l’exemple que je donne dans le livre : 

Un ami t’envoie un article à lire racontant l’histoire d’un homme parti au soleil donner des cours de plongée, en te disant : 

« Tiens, une idée pour toi qui te plains de ta vie parisienne : pars au soleil donner des cours de plongée ! »

Spontanément, tu réponds : 

« – Oui c’est une idée, mais j’en aurais vite marre de répéter les mêmes consignes toute la journée.

– Bon, ben pas de la plongée alors, mais au moins partir au soleil. »

Et c’est reparti : 

« – Oui, mais je ferais quoi là-bas ? Le marché de l’emploi n’est pas le même et les salaires sont plus bas. 

– Bon ben reste ici alors, mais change de job. 

– Oui , mais j’en ai marre de Paris. »

Et voilà : retour à la case départ ! ?

Alors, comment ça se soigne ?

Déjà, en prenant conscience de cette habitude.

Tu peux même demander à tes proches de te le faire remarquer !

Ensuite, en remplaçant la formule « oui mais… » par « oui, et si ? »

« Partir au soleil donner des cours de plongée ? Oui, et si… j’y allais un week-end pour essayer ? »

Car voici toutes les choses chouettes qui vont t’arriver si tu guéris de ce mal :

  • Tu auras plus d’idées et de pistes pour ta reconversion
  • Tu développeras ta créativité
  • Tu auras des discussions plus riches 
  • Tu te sentiras dans une meilleure énergie
  • Tu feras des petits pas (au lieu de rester dans ta situation)

Pas mal non ? ?
Dans le livre, tu trouveras une multitude d’autres conseils et exercices pour mener ta reconversion.

Que tu en sois au tout début du chemin (« qu’est-ce que je vais faire de ma vie ? »)

Ou à une étape plus avancée (« comment lancer mon projet ? ou décrocher ce job ? »)

Si tu veux avancer sérieusement dans ta reconversion :

Je t’invite à commander le livre Pose ta Dem’ ?

(Il est disponible sur EyrollesAmazonChez mon Libraire…)

Bonne lecture !

Charlotte


Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

? Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez les programmes d’accompagnement individuelet les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires