Zakaria : Après des années dans le BTP, il s’est reconverti dans le web

Après plusieurs années dans le domaine du BTP, Zakaria nous raconte comment il s’est reconverti dans le web avec son agence web Baleez ! Il nous explique ses motivations et pourquoi avoir opté pour la voie de l’entrepreneuriat.


Bonjour Zakaria, raconte-nous ton parcours en toute transparence !

Je m’appelle Zakaria, j’ai 29 ans et je suis originaire de Lille, ville qui n’est plus à présenter ! 🙂

Concernant mon cursus scolaire, je suis sorti de BTS en 2012 (FEE option B, certains se reconnaîtront peut-être).

J’ai ensuite directement été embauché par ma première entreprise à peine sortie de mes études en juin de cette même année.

Brièvement, mon travail consistait à m’occuper de la conception d’installations de Génie climatique (chauffage, ventilation, climatisation, plomberie, etc.).

J’ai donc travaillé pendant 7 ans en bureau d’études BTP où j’ai eu l’occasion de collaborer avec différents corps de métier comme :

  • Maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage
  • Architectes
  • Bureaux d’études et bureaux de contrôle
  • Fabricants et fournisseurs
  • Personnel de chantier
  • Autre corps de métiers

Pendant ces 7 années passées en bureau d’études (de 2012 à 2019), j’ai pu intégrer 3 entreprises spécialisées dans le secteur d’activité du G.C.

C’est donc en 2019 que je décide de changer complètement de cap, je me suis reconverti dans le web pour devenir développeur web en freelance en lançant mon agence web Baleez (oui, ça n’a plus rien avoir je vous l’accorde).

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 10000 futurs démissionnaires qui lisent mes conseils concrets et inspirants pour inventer leur vie professionnelle !

Avant ce changement, j’avais déjà posé ma démission en 2018 auprès de la seconde entreprise qui m’avait embauché lors de mon parcours en bureau d’études.

Ce n’est que moins d’un an plus tard (en 2019, à ma troisième et dernière entreprise donc) que je décide définitivement de me mettre à mon compte.

Le besoin de changement était devenu primordial pour moi et je voulais quitter définitivement le salariat. C’est pour cette raison que je me suis reconverti dans le web.

Comment t’est venue l’idée d’une reconversion professionnelle dans le web ?

Alors pour répondre à cette question, je dirais d’abord que c’est une succession d’éléments.

C’est ce qui m’a fait réfléchir sérieusement à la voie de l’entrepreneuriat au fur et à mesure du temps.

Je ne peux pas généraliser, ni même dire que le salariat est une mauvaise chose pour tout le monde, c’est faux.

Beaucoup de gens se plaisent dans ce mode de travail, cela leur convient très bien et c’est tant mieux pour eux.

Comme on ne le dit jamais assez : le principal est d’aimer son travail.

Pour la petite citation, je pourrais dire : aimez votre travail, vous aurez l’impression de ne jamais travailler 🙂

Pour entrer dans le vif du sujet, je me suis rendu compte assez rapidement que d’avoir un patron, un boss, un décideur était pour moi quelque chose d’assez frustrant.

Pourquoi cela ?

Car je trouve personnellement que c’était une limite à la construction de ma carrière professionnelle ainsi qu’à mon évolution.

Qu’est-ce qui t’a déplu dans le monde de l’entreprise ?

Il était en fait assez compliqué de :

  • pouvoir prendre son envol
  • prendre des décisions importantes ou stratégiques
  • d’évoluer dans les tâches et missions à réaliser
  • de se diversifier (et donc ne pas toujours faire la même chose)

Voilà quelques points pour le côté purement professionnel.

Quel était ton quotidien ?

Pour ce qui concerne l’aspect quotidien de la vie en entreprise, beaucoup de choses étaient également compliquées à vivre pour moi, par exemple :

  • toujours dépendre du bon vouloir de son employeur (congés, absences importantes & justifiées, etc.)
  • la fameuse routine métro – boulot – dodo
  • être dépendant financièrement et géographiquement
  • avoir des horaires et des journées inflexibles
  • les journées qui passent et se ressemblent
  • ne pas toujours être accepté ou être mal compris par l’entourage professionnel
  • les temps de déplacement maison – entreprise (jusqu’à 4h/jour à ma première expérience)
  • l’impression finalement de travailler pour les rêves de quelqu’un d’autre

Bon après ces quelques détails du ressenti que j’avais en tant que salarié, vous devez maintenant probablement mieux comprendre mon état d’esprit.

D’une part, le salariat n’était pas fait pour moi pour les raisons que j’ai évoquées, mais d’autre part ce qui m’a poussé à franchir le cap de l’entrepreneuriat ce sont les avantages qu’on y trouve !

Pourquoi as-tu décidé de te reconvertir dans le web en devenant entrepreneur ?

Si je devais résumer en un seul mot, c’est : LIBERTÉ.

Je vais quand même cependant nuancer un peu les choses ici.

L’entrepreneuriat n’est pas synonyme uniquement d’avantages (car il y a également des aspects moins sympas).

En revanche et globalement dans ma situation, le fait d’être devenu freelance m’a fait gagner grandement en liberté.

Contrairement à ce qu’on peut penser, je ne fais pas forcément allusion ici qu’à l’argent

Je pense notamment à de nombreux autres aspects de la liberté comme :

  • Prendre des décisions
  • Évoluer professionnellement et de découvrir de nouvelles choses
  • Avoir de véritables responsabilités
  • Choisir ses temps de travail et de repos et également son lieu d’exercice
  • Moins de stress

Bien évidemment, je conclus par la liberté financière et donc ne pas dépendre du bon vouloir d’autrui pour une augmentation ou autre.

Pour venir enrichir mes propos et afin d’être le plus sincère possible vis-à-vis de vous, je dois quand même vous partager des aspects un peu moins sympas de l’entrepreneuriat (rien de méchant, ne vous inquiétiez pas).

Qu’est-ce qu’une personne intéressée par une reconversion professionnelle en tant que freelance doit anticiper ?

Principalement : garder la tête sur les épaules.

Je trouve qu’un entrepreneur doit disposer avant tout de qualités indispensables telles que :

  • Patience
  • Persévérance
  • Optimisme
  • Ouverture d’esprit
  • Apprendre de ses échecs
  • Toujours chercher à évoluer
  • Etc.

Je dis cela, car il y a en effet des aspects un peu moins plaisants à anticiper et auxquels il faut se préparer :

  • Se débrouiller seul et prendre seul des décisions
  • Se donner un mode de vie sain et rigoureux pour être productif
  • Gérer l’administratif de son activité
  • Trouver ses clients
  • Se construire un réseau
  • Des frais financiers

En fait, quand on devient entrepreneur, on doit prendre d’un coup plusieurs casquettes et ont doit savoir gérer beaucoup plus de choses : comptabilité, gestion, marketing et j’en passe.

Mais personnellement, je trouve que c’est vraiment une expérience de vie.

Ça pousse en effet à apprendre, à se débrouiller, à découvrir de nouvelles choses et surtout à sortir de sa zone de confort.

Franchement, malgré ces quelques points « négatifs » pour certains, voire « positifs » pour d’autres, je trouve qu’ils ne sont pas grand-chose par rapport à tous les avantages que peut apporter l’entrepreneuriat.

Je trouve que c’est avant tout un mode de vie, un choix de comment on souhaite vivre sa vie !

On peut avoir tendance à l’oublier, mais c’est au travail qu’on passe une grande partie de notre vie, autant donc faire de cette grande partie un moment plaisant à vivre.

Je préfère personnellement de loin gagner moins financièrement et vivre ma vie professionnelle comme bon me semble et donc être épanoui, que de devoir me forcer à faire quelque chose qui au fond ne me plaît pas.

Que conseillerais-tu à quelqu’un qui souhaite se lancer, mais n’a pas encore osé franchir le pas ?

Je lui conseillerais de monter un projet solide, organisé, bien réfléchi et logiquement s’il est bien préparé en amont, il n’y a pas de raisons d’aller droit vers l’échec.

Un entourage qui motive et aide à aller de l’avant est également très important.

Également, soyez toujours optimiste et je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire…

Enfin, n’ayez pas peur de l’échec, car en réalité c’est à partir d’échecs qu’on peut construire de très belles choses dans la vie.


Vous pouvez retrouver Zakaria, qui s’est reconverti dans le web, sur le site de son agence web Baleez.


Commentaires