5 conseils pour garder le cap quand on est entrepreneur

Connaître ses valeurs et les intégrer dans son projet d’entreprise permet de partir sur de bonnes bases. C’est aussi l’un des piliers nécessaires pour tenir sur le long terme, surmonter les moments difficiles, vendre son projet et en parler autour de soi. Comment rester “droit dans ses bottes” face à toutes les prises de décisions, les imprévus, qui ponctuent notre vie d’entrepreneur ? Voici justement mes 5 conseils pour garder le cap quand on est entrepreneur !


Article invité rédigé par Marie Jagu


J’adore voyager. Ce que je préfère dans le voyage, c’est le sentiment de liberté qu’il procure. Quel bonheur de pouvoir se laisser porter et sentir que tout est possible!

C’est notamment pour retrouver cette liberté dans le milieu professionnel que je me suis lancée dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Mon envie d’indépendance était trop forte. Et je ne suis pas déçue du voyage !

J’ai donc créé Escappa en avril 2021. Je propose un service de conseil aux particuliers pour la préparation de leurs voyages en Italie où je vis depuis maintenant 3 ans.

J’ai deux offres :

  • Un service “léger” sous la forme d’une visio de 30 minutes
  • Un accompagnement plus poussé avec la construction d’itinéraires personnalisés, la sélection des logements, transports et activités…

J’ai choisi de me lancer dans le secteur du tourisme, une folie me direz-vous vu la conjoncture actuelle !

Sauf que 9 mois après je suis encore là. Et je suis convaincue que ce ne serait pas le cas si j’avais choisi un autre secteur plus lucratif mais pour lequel je n’ai aucun attrait.

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 10000 futurs démissionnaires qui lisent mes conseils concrets et inspirants pour inventer leur vie professionnelle !

A mon avis, il est très compliqué de passer toutes les étapes des débuts de l’entrepreneuriat si on n’est pas en accord avec ses valeurs, ses envies profondes.

Pour réussir un voyage comme une entreprise, il faut donc se connaître, connaître ses propres envies et ses propres besoins. Il est essentiel aussi de ne pas se laisser influencer par les autres!

Voici cinq conseils pour concilier valeurs et entrepreneuriat. Ils vous permettront de rester alignés tout au long du voyage entrepreneurial !

Conseil n°1 pour garder le cap : créer une entreprise qui colle à ses valeurs

Comment bien se connaître ? Demandez aux autres comment ils vous perçoivent !

Pour créer une entreprise qui colle à ses valeurs, la première chose, évidemment, est de connaître ses valeurs.

Quelles sont les manières d’être, de penser, de faire qui vous caractérisent ? Qu’est-ce que vous faites différemment des autres ?

Un bon exercice consiste à demander à 5 personnes de votre entourage comment ils vous voient. Variez les profils (famille, amis, collègues,…)

Exemples de questions :

  • Quel est le mot qui me décrit le mieux ?
  • Pourquoi tu ferais appel à moi, quels conseils me demanderais-tu ?
  • Quelle est ma plus grande qualité ?

Compilez les réponses et voyez ce qui en ressort. Vous pouvez demander à plus de personnes mais souvent avec 5 vous verrez déjà que les réponses se recoupent.

Garder le cap quand on est entrepreneur, c’est avoir toujours en tête son “pourquoi”

Ecrivez noir sur blanc ces éléments, ce qui est important pour vous, pourquoi vous voulez créer votre entreprise,… Revenez-y tout au long de votre processus de création. Mais aussi ensuite, lorsque votre entreprise est lancée, à chaque prise de décision.

Monter un projet d’entreprise c’est un peu comme préparer un voyage. Quelqu’un qui déteste la montagne n’aurait pas l’idée d’organiser un séjour dans les Dolomites. De même que quelqu’un qui souhaite déconnecter de la vie citadine n’aurait pas l’idée de prévoir un week-end à Milan.

Il faut que vous soyez profondément en phase avec votre projet, qu’il vous tienne véritablement à cœur.

L’entrepreneuriat comme réponse à ma recherche de liberté

Personnellement si j’ai créé mon entreprise c’est pour pouvoir travailler comme je l’entends. Trop souvent dans mon expérience de salariée j’ai dû suivre des règles, adopter des comportements, qui ne correspondaient pas à ma façon de voir les choses.

Quand tu es entrepreneur, tu es décisionnaire, c’est à la fois une grande responsabilité et une grande liberté.

Conseil n°2 pour garder le cap : savoir dire non

Là on parle d’un sujet compliqué ! Souvent lorsque l’on débute dans l’entrepreneuriat, on ne veut pas passer à côté d’opportunités. On a donc tendance à dire oui à tout.

Rapporter toute prise de décision à ses valeurs

Quand on se trouve devant un dilemme, il faut toujours se rapporter à son cœur de projet, le fameux “pourquoi”.

  • Est-ce que dire oui va m’aider à avancer dans mon projet ?
  • Est-ce que cette décision est en accord avec mes valeurs, ma vision, ma mission ?
  • Quelles sont les conséquences si je dis non ?

Il faut toujours se donner le temps de la réflexion et ne pas dire oui pour les mauvaises raisons. Parfois un non peut se transformer en un oui plus tard. Ce n’est pas parce qu’on débute que l’on doit tout accepter.

Dire non pour éviter de se trouver en difficulté

Si tu dis oui à des choses avec lesquelles tu n’es pas aligné, tu te mets en difficulté. En effet, contrairement à quand tu es salarié, en tant qu’entrepreneur tu es le seul décisionnaire dans ta boîte. Impossible donc de te “cacher” en disant que tu n’es pas responsable de la décision.

Si tu n’es pas à l’aise avec une situation, mieux vaut couper court tout de suite. Cela t’évitera de t’engager dans un projet auquel tu n’es pas sûr de croire.

D’où la nécessité d’être toujours bien en phase avec soi-même à tout moment. Tu dois réussir à dire non (même un nom provisoire) à des choses que tu ne sens pas !

L’entrepreneuriat est un marathon, pas un sprint, un voyage de plusieurs années, pas un petit week-end à l’étranger.

Refuser des propositions : mon plus gros challenge

Je suis toujours prête à tenter les expériences pour voir ce que ça donne. Mais je me suis rendue compte que je ne peux pas me dédoubler. Dire oui à tout peut te mettre en situation d’échec.

Par peur de manquer une opportunité et par volonté de tout faire pour développer mon entreprise, j’ai dû faire un gros travail sur moi-même. Décliner certaines propositions de collaboration pour lesquelles je n’étais pas prête, ou pas en accord, n’a pas été simple.

Prenons un exemple concret. J’ai dû refuser de monter un package pour une agence de voyage. En effet, je veux proposer un service personnalisé et connaître mes clients. Vendre à tout le monde le même voyage n’est donc pas dans mon ADN.

Cela ne veut pourtant pas dire que ce non est définitif. Si je sens à un moment donné que je suis prête à travailler avec une agence qui partage mes valeurs, dont la cible est proche de la mienne et avec laquelle je peux monter un partenariat de confiance, alors je fonce !

Conseil n°3 pour garder le cap : Faire des points et ajustements réguliers

Pas toujours facile de rester aligné avec ses valeurs lorsqu’on a la tête dans le guidon ! Il est donc important de prévoir des points régulièrement. Par exemple tous les mois, reprendre chaque pan de son projet et s’assurer de la cohérence. C’est comme ça que l’on garde le cap.

Faire preuve de flexibilité dans l’entrepreneuriat comme dans le voyage

Lorsque l’on entreprend, il y a ce qu’on peut “maîtriser” sa vision, sa mission, ses objectifs,… et les opportunités qui se présentent qui, confrontées à son système de valeurs, méritent d’être suivies ou non.

Comme un voyage, on prépare, on a des objectifs, des choses à voir. Mais il faut être assez ouvert d’esprit pour “se perdre” et se laisser porter. On vit ainsi une superbe aventure qui nous laisse des souvenirs incroyables et nous change durablement dans le temps.

Au fur et à mesure de l’avancée du projet, on adapte, on remet en question et on ajuste pour rester en phase avec son objectif ultime.

Valeurs : la cohérence est synonyme de clarté

Prendre soin de rester cohérent avec soi-même c’est la clé. Suivre une même ligne directrice c’est être clair auprès de ses prospects et clients. C’est aussi être rassurant auprès de ses partenaires. C’est donc tout benef pour tout le monde !

Votre message est clair. On sait ce que l’on attend de vous et ce que l’on n’attend pas. On évite ainsi les mauvaises surprises et les incompréhensions.

Réajuster mon projet quand je me rends compte que financièrement ça ne tient pas la route

Voici le plus bel exemple de réajustement que j’ai eu dans ma courte vie d’entrepreneure. Après quelques mois d’activité, je me suis rendu compte que l’aspect financier avait beaucoup plus d’importance que ce que je voulais lui donner. Ainsi si je voulais continuer à développer Escappa, il allait falloir pour le moment trouver des sous ailleurs…

Pas question pour autant de mettre de côté ma liberté d’indépendante et le secteur du tourisme !

Ma réflexion a donc été la suivante. “Bon, je ne gagne pas encore ma vie avec Escappa. La situation Covid semble se prolonger puisqu’on a l’impression que tant qu’il reste des lettres dans l’alphabet grec on n’en sortira pas (alpha, delta, omicron,…). L’idée de prendre un autre job qui reste dans le tourisme en Italie me servira aussi pour développer Escappa”.

C’est comme ça que je travaille maintenant en indépendante pour le Petit Futé sur les destinations italiennes. Je n’y aurais jamais pensé au début. Cependant cette double casquette est exactement ce qu’il me faut aujourd’hui. Cela me permet à la fois une meilleure situation financière et une aide pour développer Escappa.

Conseil n°4 pour garder le cap : se créer un réseau multisectoriel en phase avec ses valeurs

Comme dit l’adage “mieux vaut être seul que mal accompagné”. Or un entrepreneur seul a très peu de chance de réussir, pas d’autre choix donc que d’être bien accompagné ! CQFD

Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin

Comment faire pour tenir sur le long terme, se nourrir d’autres expériences, dialoguer,…? Facile, il faut se créer un réseau multisectoriel de personnes qui partagent les mêmes valeurs que vous. C’est aussi sympa pour décompresser de temps en temps.

Cela permet de dynamiser son quotidien, d’envisager des solutions auxquelles vous n’auriez pas pensé,… Bref vous mettez toutes les chances de votre côté pour réussir ! C’est toujours sympa de pouvoir échanger avec des personnes qui partagent votre vision des choses, même sur des sujets différents. Quel bonheur de se dire “ah ça existe en fait les gens qui pensent comme moi!”

Entrepreneuriat : quelques exemples pour vous entourer et vous nourrir d’autres expériences

De mon côté j’ai toujours gagné à :

  • Être curieuse sur d’autres secteurs que les miens
  • Participer à des événements professionnels et publics, des salons
  • Aller dans des espaces de coworking travailler
  • Contacter les entreprises ou entrepreneurs dont j’aime le projet pour échanger avec eux

Le coworking, ma solution pour rester motivée

Travailler chez soi c’est sympa. Par contre quand tu commences à parler avec les meubles il est temps de faire quelque chose ! Chacun doit trouver le rythme qui lui correspond, il n’y a pas de règles.

Personnellement je vais dans un espace de coworking à Milan 1 fois par semaine. Cela me permet de :

  • Faire du sport et de m’aérer car j’y vais à vélo. Beaucoup d’idées naissent sur mon vélo ou quand je marche d’ailleurs,…
  • Couper ma semaine à la maison et donc d’être motivée tous les jours
  • Rencontrer et d’échanger avec des personnes qui font un autre travail. Des personnes qui sont à leur compte ou non et qui viennent de tout horizon

Conseil n°5 pour garder le cap : Vérifier son alignement en demandant à ses clients et partenaires

Monter une entreprise en se basant sur ses valeurs c’est bien. Que celles-ci soient bien perçues par ses clients et partenaires c’est mieux !

Gardez en tête que l’on attire à nous des personnes qui se reconnaissent dans ce que l’on dégage. Alors autant passer le bon message pour attirer les bonnes personnes non ? Mieux vaut créer un cercle vertueux plutôt que de se forcer à suivre des choses qui ne nous correspondent pas.

Interroger ses clients en fin de vente, une bonne habitude à adopter

Vous voulez être sûrs de passer les messages que vous voulez porter via votre entreprise ? La meilleure option est de demander comment vous êtes perçus par vos clients et partenaires.

Les questionnaires après-vente et les demandes d’avis sont de très bons outils. Vous pouvez ainsi vérifier l’alignement entre ce que vous voulez transmettre et ce qui est effectivement perçu par votre entourage.

La validation de mon alignement par les autres, ma plus grande fierté d’entrepreneure

Les plus belles phrases qu’on ait pu me dire depuis que j’ai lancé Escappa ?

  • Une cliente : “Tu es faite pour ça, ça se voit”
  • Une amie : “Mais c’est tellement toi”
  • Un partenaire : “Vous avez raison de poser vos conditions dès le début. Le marché devrait fonctionner comme cela. J’espère que ça va changer”

Je pense souvent à toutes ces petites phrases car c’est ce qui me rend le plus fière. Arriver à transmettre avec mon entreprise ma vision du monde, ce que je suis et le message que je veux porter est une grande satisfaction. Etre alignée quoi tout simplement !

Voici donc mes petits secrets pour réussir à faire évoluer mon entreprise en fonction des sollicitations extérieures tout en pouvant me dire tous les jours que je suis fière de mon projet car il me correspond. Concilier valeurs et entrepreneuriat est un challenge de longue haleine.

La voyage entrepreneurial n’est pas une longue ballade tranquille. Il y a des moments de doute, des situations d’isolement, des échecs, des déceptions et des pertes de motivation. Pourtant, créer un projet en accord avec ses valeurs profondes nous donne la force de surmonter tout cela, de s’épanouir au quotidien et de grandir.

Tout en étant conscient que l’entrepreneuriat comme le voyage est une expérience qui nous change et nous fait évoluer. L’idée est que l’entreprise se développe et grandit en même temps que son créateur. On n’est pas le même au début et à la fin d’un voyage !

Pour résumer donc, voici mes 5 conseils pour concilier valeurs et entrepreneuriat. Ils s’appliquent peu importe le stade de votre projet :

  • Créer une entreprise qui colle à ses valeurs
  • Savoir dire non
  • Faire des points et ajustements réguliers
  • Se créer un réseau multisectoriel en phase avec ses valeurs
  • Vérifier son alignement en demandant à ses clients et partenaires

Si vous avez des remarques, objections, questions sur cet article et ce sujet, n’hésitez surtout pas à me contacter. Je serai ravie d’en parler ensemble !

Bon voyage entrepreneurial à tous !


Vous pouvez retrouver Marie, qui nous explique comment concilier valeurs et entrepreneuriat grâce à ses 5 conseils pour garder le cap, sur son site Internet, sur Facebook est ur Instagram.


 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez les programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires