Je me prépare

5 solutions pour s’épanouir au travail sans poser sa dem’

S’épanouir au travail sans poser sa dem’, c’est possible ! Quitter son entreprise n’est pas forcément la meilleure solution. Voici 5 pistes pour redonner du sens à son travail et être plus heureux… en interne.

« Tu n’aimes plus ton job ? Pose ta dem’ ! ». Alors… oui et non. Avant de fuir, il faut bien comprendre les causes de l’insatisfaction et s’assurer que la solution ne se trouve pas tout simplement en interne. Je suis favorable au changement et j’incite toujours à faire la démarche nécessaire pour davantage s’épanouir. Mais je crois que parfois, cet épanouissement passe par une amélioration de la situation actuelle. L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs ! Si beaucoup de choses vous conviennent encore dans votre entreprise, mais que certains aspects ne vous plaisent plus, alors tentez de changer cela de l’intérieur grâce à ces 5 solutions.


Avant de démarrer il y a 4 pré-requis à intégrer, sans quoi les solutions ci-dessous ne fonctionneront pas.

  • Savoir ce que vous voulez (plus de liberté, d’autonomie, de tâches intéressantes, de bonnes relations…?) et ce qui cloche actuellement
  • Oser exprimer clairement une demande à votre hiérarchie
  • Arrêter la critique systématique et adopter un état d’esprit positif vis-à-vis de votre entreprise
  • Ne JAMAIS partir vaincu d’avance (« non mais ça ne sera jamais accepté » -> on arrête !)

1/ Faire évoluer son poste

Vous êtes en poste depuis quelques années et avez l’impression de tourner en rond ? Vous pouvez faire évoluer votre job de plusieurs façons :

  • Le contenu de votre poste
  • Votre périmètre
  • Votre localisation géographique
  • Votre rattachement hiérarchique

Une réorganisation, le départ ou l’arrivée d’un autre collaborateur, le démarrage d’un projet… peuvent être de bons points de départ. Identifiez ce qui peut être amélioré dans l’organisation, ce que vous aimeriez changer pour être plus épanoui, et faites votre demande.

Voici deux exemples :

  • Un chargé de recrutement avait le sentiment de tourner en rond. Il a développé une stratégie marque-employeur pour son entreprise et s’est formé au recrutement digital afin d’ajouter une corde à son arc.
  • Une chargée de communication a obtenu une mobilité géographique dans le sud de la France. Comme il n’y avait pas de service communication dans cette unité, elle a pu le développer en partant de zéro. Il aurait été dommage de démissionner !

2/ Se former pour élargir son périmètre

En vous format, vous développez de nouvelles compétences qui permettent d’évoluer plus facilement.

  • Identifiez la formation qui vous fait envie, préparez vos arguments et faire votre demande à votre RH ou manager. Cela peut être une formation de quelques jours, ou une formation plus longue, selon l’ampleur de votre envie de changement
  • Si cela n’est pas accepté, proposez de passer quelques jours avec un opérationnel d’un autre service pour découvrir son métier et voir si des synergies sont possibles
  • Si le sujet que vous visez vous tient vraiment à coeur, investissez du temps en dehors de votre travail. Lisez des articles dans les transports, suivez un MOOC… et présentez à votre manager ce que vous avez appris et comment vous pourriez réutiliser ces compétences dans votre travail.

3/ Devenir intrapreneur

Si l’entrepreneuriat vous attire, que vous avez l’état d’esprit d’un entrepreneur mais que vous ne vous sentez pas de vous lancer seul dans l’aventure, l’intrapreneuriat peut être une très bonne solution. Cette approche de l’entrepreneuriat a le vent en poupe ces temps-ci et de plus en plus d’entreprises y ont recours.

Les avantages pour vous ?

  • Vous entreprenez tout en ne prenant aucun risque puisque vous restez salarié de votre entreprise
  • Vous disposez des moyens de votre entreprise qui sont bien supérieurs à ceux que vous auriez seul

En revanche, vous restez contraint par l’organisation et les négociations internes peuvent être démotivantes. Concrètement, comment vous y prendre ?

  • Préparer votre dossier pour présenter votre projet. Au-delà de votre épanouissement personnel, vous devez démontrer les bénéfices pour l’entreprise
  • Convaincre votre direction de vous soutenir mais aussi les autres collaborateurs impliqués

Voici quelques exemples de programmes d’intrapreneuriat dans de grandes entreprises.

4/ S’investir en interne

  • Aller voir l’équipe RH et demander à vous investir dans le recrutement des nouveaux collaborateurs
  • Prendre en charge un alternant ou un stagiaire et l’accompagner dans sa montée en compétence
  • Animer des formations en interne : capitalisez sur votre expertise et transmettez-la aux collaborateurs. La formation est une activité valorisante et enrichissante qui peut être réalisée par des opérationnels sur leur temps de travail. Alors pourquoi pas vous ?
  • Participer aux projets de votre entreprise : organisation d’un événement, communication sur les réseaux sociaux, séminaires de développement personnel, projets humanitaires…
  • Initier une politique développement durable au sein de votre organisation
  • Et toutes les opportunités que vous détectez !

5/ Remettre du sens dans son travail au quotidien

Parfois, il suffit de quelques petits changements dont on a la maîtrise pour que les choses s’améliorent. Voici quelques exemples.

  • Vous investir davantage dans les missions qui ont du sens pour vous. Dans votre métier, qu’est-ce qui vous réjouit le plus ? A quel moment vous sentez-vous utile ? Notez vos réponses et accordez plus de temps dans votre agenda sur ces tâches, ou faites-les différemment. Par exemple si vous aimez la relation client, prenez le temps d’organiser davantage de rendez-vous et revoyez votre méthode pour sortir de la routine.
  • Identifier les tâches qui vous plombent le moral et celles qui vous font plaisir. Pour les premières, groupez-les toutes d’un coup à un moment de la semaine. Je vous assure que ces 3 points angoissants de votre « to-do » seront mieux digérés si vous les pliez en une journée que s’ils traînent sur la semaine. Et vous passerez ainsi du temps de meilleure qualité sur les tâches que vous aimez.
  • Négocier une ou deux journées de télétravail par semaine. Vous gagnerez en énergie et en concentration. Et si travailler de chez vous ne vous enthousiasme pas, travaillez dans un tiers-lieu. Cela vous fera changer d’air et vous vous sentirez plus libre !
  • Si la négociation échoue, mettre officiellement en place un moment sans interruption. Concrètement, annoncez la couleur à vos collègues : le mardi, vous n’êtes pas disponible pour répondre aux sollicitations car vous êtes pleinement concentré sur vos dossiers de fond. Au début ça leur fera bizarre mais… à vous regarder ils s’habitueront 😉
  • Passer plus de temps avec les collègues qui vous boostent. Et si vous n’en pouvez plus de voir toujours les mêmes têtes, allez à la rencontre de nouvelles personnes ! Il y a une vie en dehors de votre couloir et faire un pas vers l’inconnu peut vous changer la vie.
  • Réaménager votre espace de travail. Rangez ces mugs sales qui traînent, videz vos tiroirs, mettez quelques objets de décoration qui vous procurent de la joie… Et vous serez déjà plus heureux de vous remettre à votre bureau !
  • Réorganiser vos journées en vous accordant du temps pour vous. Prenez le temps de déjeuner avec un ami le midi. Partez plus tôt une ou deux fois par semaine pour faire quelque chose qui vous fait plaisir (famille, sport…). Prenez du temps pour vous et ne faites plus passer l’entreprise avant votre bien-être. Vous n’en serez pas moins investi et productif, bien au contraire !

Conclusion ? Pour mieux s’épanouir au travail, il faut identifier les causes du problème pour bien les traiter. Se connaître et connaître ses aspirations est le premier pas vers l’épanouissement. Votre travail au quotidien dépend en partie de vous. Mais si la situation est inextricable alors… Posez votre dem’ 😉

Commentaires

Vous allez aussi aimer