Comment devenir libre ? La méthode de l’expert pour vivre la vie de tes rêves

Ce matin, tu as lutté avec ton réveil. Encore. Tu as croisé les visages renfrognés de tes voisins de métro, ou collègues de boulot. Encore. Tu lis peut-être cet article discrètement au milieu de l’open-space, où tu te sens prisonnier. Tu te demandes ce que tu fais là. Toi, ce à quoi tu aspires, c’est de pouvoir faire ce que tu veux, quand tu veux. Il faut pourtant bien gagner sa vie comme on dit. Comment être libre ? Loin du questionnement philosophique, Charlotte Appietto a échangé avec Jean Laplace, démissionnaire en série qui désire aider chacun à vivre ses rêves grâce à une gestion financière adaptée. Découvre les 4 étapes qui te permettront de t’affranchir de tes chaînes et prendre ton avenir en main

Tu préfères écouter l’échange ? C’est ici que ça se passe ! 👇

1. Deviens acteur de ta vie

Changer est un véritable choix

La première étape relève du développement personnel et peut parfois sembler simpliste : elle consiste à endosser la pleine responsabilité de son existence. Jean en est convaincu, se sentir acteur de son quotidien est le facteur qui différencie les hommes et femmes épanouis, ceux qui vivent la vie qu’ils veulent, et les autres. « On devient adulte quand on prend l’entière responsabilité de sa vie » : l’expert a adopté cette maxime.

🤜 Pour que ta vie change, tu dois accepter l’idée que tu en demeures le seul responsable. Si tu souhaites évoluer, il t’appartient de mettre en place les actions nécessaires afin que cela se produise. Te complaire dans la plainte, t’arrêter sur ton manque de chance, sur ce à quoi tu n’as pas eu accès, ne te permettra jamais d’avancer. Jean en a conscience, s’il avait bénéficié d’informations opportunes à certains moments de sa vie, il aurait pu progresser plus vite. Ressasser ce constat s’avérerait contre-productif. Il préfère redoubler d’énergie pour gommer les conséquences de cette ignorance temporaire.

« Il faut bien comprendre que ce type de changement, c’est chiant à faire, il n’y a pas d’autre mot. C’est du travail. »

Évoluer demande des efforts. Se vautrer dans le canapé en rentrant le soir et allumer Netflix semble évidemment bien plus simple ! Mais ce sont les actions régulières, que tu t’astreins à mettre en place jour après jour, qui produiront des résultats. Selon le principe des effets cumulés, ces petits pas que tu t’imposes au quotidien marqueront une énorme différence dans 2, 3 ou 5 ans. Dans 20 ans ou 30 ans, l’écart avec la vie que tu aurais eue en restant spectateur apparaîtra colossal. 📈

Réfléchis à tes aspirations profondes

« Pourquoi tu dois passer ta vie à faire un truc que tu n’as pas envie de faire, alors qu’il y a plein de trucs que tu as envie de faire ? »

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 10000 futurs démissionnaires qui lisent mes conseils concrets et inspirants pour inventer leur vie professionnelle !

Cette question, presque une phrase d’ado comme il le dit lui-même, réside au cœur du chemin parcouru par Jean. Il se l’est posée lorsqu’il était encore salarié. Il a conclu que l’argent constituerait la clé d’une certaine liberté. Dégager plus de revenus lui offre plus de possibilités, lui permet de s’organiser pour vivre plus librement. Cette liberté ainsi acquise devient l’espace pour écrire son œuvre de vie, accomplir ses envies.

🤑 Souvent, quand on te demande ce que tu veux faire dans la vie, la question implicite est : qu’est-ce que tu veux faire pour gagner de l’argent, pour assumer tes charges ? Or, tes désirs profonds peuvent différer de cet objectif. Comme Jean, tu aspires peut-être à voyager, passer des instants avec ta famille et tes amis, bouquiner, pratiquer un sport, etc. Prends le temps d’identifier tes besoins réels.

Concrètement, pour te saisir de ta responsabilité sur ta vie, offre-toi un créneau d’une demi-heure, à la maison ou même dans la voiture. Supprime un épisode Netflix et remplace-le par un moment de réflexion. Écris ce que tu veux accomplir. Puis, traduis-le matériellement : à quel emploi du temps correspond ce projet ? Qu’est-ce qu’il implique comme revenus ? Quelles contraintes rencontreras-tu pour le mener à bien ? Quels avantages en retireras-tu quand tu l’auras atteint ? Tu auras alors défini ton objectif, ta vision.

👉 Tu peines à élaborer ta vision ? Suis les conseils de Charlotte Appietto pour être aligné.

2. Modifie ton rapport aux finances 

Pour Jean, l’argent s’est présenté comme un vecteur de liberté. Il a, en effet, pris conscience que sa vie ne dépendait pas des revenus de son travail. Se libérer du salariat lui offrirait donc du temps pour accomplir des actions ayant du sens pour lui. Si la tentation de refuser le système capitaliste est grande, Jean considère qu’elle s’avère surtout contre-productive pour atteindre tes objectifs majeurs. Il préfère utiliser le système existant. Prendre la responsabilité de ta stratégie financière se révèle primordial, au même titre que pratiquer un sport ou manger sainement par exemple. Toi seul peux décider de t’en saisir. Pour t’y aider, abordons quelques idées reçues que tu peux avoir sur l’argent.

Idée reçue n° 1 : on s’enrichit grâce à notre travail

💸 Les seuls revenus du travail épargnés sur un livret A ne permettent mathématiquement pas de rapporter plus d’argent. Pour l’expert, tu dois comprendre que ta rémunération peut revêtir deux formes :

  • Soit tu as la chance d’exercer une activité qui te plaît, tu connais une vocation, comme de nombreux infirmiers par exemple. Alors, ton salaire provient d’un métier passion. Pour autant, rien ne t’empêche de générer des revenus complémentaires, pour acquérir plus de liberté.
  • Soit ces revenus sont simplement un outil pour te permettre d’épargner, de bénéficier du principe des intérêts composés et de l’effet de levier grâce au crédit. On en parle dans la suite de l’article.

Dans un cas comme dans l’autre, la rémunération de ton travail doit te servir à produire des revenus financiers. 

Idée reçue n° 2 : investir financièrement est dangereux

Mener des stratégies économiques s’apparente, dans l’imaginaire collectif, à jouer au casino. Les discours de personnes qui ont investi avec succès semblent trop beaux pour être réels. À l’école, on n’apprend pas à faire prospérer son patrimoine, quel qu’il soit. Quand on pense investissement financier, on projette souvent la bourse, la volatilité, l’effondrement des cours. C’est vrai, cette façon d’investir, appelée gestion active, n’est pas accessible à tous. En revanche, la gestion passive est bien plus sécurisée. Des mécanismes financiers, tels que le portefeuille permanent, s’avèrent extrêmement simples, sains, et à la portée de tout le monde, même d’un adolescent. 

« Ça paraît soit être faux, soit être trop merveilleux. Et la réalité, c’est que c’est juste que les gens qui le savent l’ont gardé pour eux. »

Idée reçue n° 3 : la gestion du patrimoine et la stratégie financière concernent uniquement les hauts revenus

Quiconque a la capacité d’épargner un minimum peut placer son argent sur des supports tels que le portefeuille permanent qu’on vient d’évoquer. En alliant la rentabilité du portefeuille permanent et le principe des intérêts composés, une personne de 20 ou 30 ans, qui investit quelques centaines d’euros par mois, sera millionnaire à sa retraite. Ce système, prouvé et éprouvé, est notamment utilisé par les universités, comme Harvard, pour faire travailler leur capital. 

💰 Tu n’aspires pas à devenir millionnaire ? Tu ne disposes pas de quelques centaines d’euros pour investir ? Les intérêts composés produiront des résultats, même si tu as des capacités d’épargne réduites ou que tu poursuis des objectifs plus modestes. Dans tous les cas, c’est un cercle vertueux : plus ton patrimoine grossit, plus les activités que tu peux lancer s’avèrent profitables.

3. Construis ta stratégie pour déterminer comment être libre

Choisis tes difficultés

Tu connaîtras des difficultés, c’est inévitable. Le jeu consiste à choisir lesquelles. Tu décides des obstacles auxquels tu vas te confronter au moment où tu définis ton projet de vie. Si tu préfères la facilité, tu rencontreras les difficultés de la facilité. Tu n’auras pas les moyens financiers de tes ambitions, la liberté d’emploi du temps à laquelle tu aspires, ou le niveau d’épanouissement personnel que tu vises. Vivre avec la frustration que tu ressens peut-être aujourd’hui deviendra ton défi. Si tu choisis de mener la vie de tes rêves, de t’accomplir pleinement, tu feras face aux difficultés associées. Tu devras te battre au quotidien pour atteindre cet objectif, pour maintenir ta qualité de vie.

Là encore, prendre tes responsabilités te revient. Jean utilise la métaphore de la carte du restaurant. Les différentes stratégies financières envisageables correspondent à toutes les possibilités de repas qui s’offrent à toi. Tu optes pour celle qui te convient, en fonction de ton appétit — autrement dit de ton appétence pour l’argent —, et de ton mode de vie. De cette façon, un jeune célibataire de 22 ans peut devenir multimillionnaire avec l’immobilier en deux ans, quand une infirmière cinquantenaire, qui adore son métier, investira raisonnablement pour prévoir la suite. Ce qui importe, c’est de prendre la responsabilité de tes stratégies financières selon tes projets.

Décline ta vision en objectifs stratégiques

🎯 Quels que soient ton projet de vie et le niveau de tes ambitions, tu vas devoir les réévaluer régulièrement. Jean s’y attelle tous les trimestres. Il réécrit alors sa vision personnelle et, surtout, la décline en objectifs à trois ans, à un an, à un mois, puis hebdomadaires. Il sait ainsi quelles actions mettre en œuvre au quotidien pour accomplir sa vision.

Donne-toi rendez-vous 1 h tous les dimanches, ou une demi-heure chaque jour, selon ce qui te convient le mieux, pour réfléchir à ta stratégie en vue d’atteindre ton objectif principal. Définis les moyens nécessaires pour y parvenir et fixe les objectifs de ta journée ou de ta semaine. Libre à toi de réaliser, ou non, les actions que tu auras identifiées. Cet état d’esprit, cette volonté de prendre ta vie en main, prime sur les connaissances et compétences financières que tu peux acquérir. Jean le constate parmi les élèves de ses formations.

« Je peux donner toutes les clés du succès de stratégies financières, il y a des gens qui y arrivent, il y a des gens qui n’y arrivent pas. Et ceux qui n’y arrivent pas, ce n’est jamais parce que la technique ne marche pas. »

4. Ton plan d’action pour t’affranchir des limites financières

C’est bien beau tout ça, mais concrètement, comment on avance ? Jean Laplace te propose 5 étapes pour atteindre la liberté, même si tu n’y connais rien en finances.

Première étape : avoir des revenus 

Cela peut sembler bête, mais la première chose consiste à te dégager un revenu, idéalement le meilleur des revenus. Comme nous l’avons déjà évoqué, en dehors de toute considération philosophique ou politique, c’est un constat : nous vivons dans un monde capitaliste. Autrement dit, le système fonctionne sur le capital. Tu dois donc te concentrer sur cette idée et l’utiliser. Ce sont tes revenus, qu’ils proviennent d’un salaire ou d’une activité quelconque, qui te permettront de progresser.

Deuxième étape : connaître ton budget

🤓 Quand tu disposes de revenus, tu peux établir ton budget. Cela signifie que tu comprends d’où vient ton argent et où il part. Tu connais tes dépenses et tu te débrouilles pour être excédentaire et générer de l’épargne. Jean estime que moins de 5 % des Français savent exactement combien ils vont gagner, ou même ce qu’ils dépensent chaque mois de l’année. Pour passer à l’action, prends une feuille de papier ou un tableau Excel et liste toutes tes sorties d’argent, de janvier à décembre. Indique également tes différentes sources de revenus. Tu constateras que certaines dépenses peuvent être évitées. Cette analyse te permettra d’identifier des pistes d’économies, et donc d’épargne. 

⏩ Tu as récemment démissionné ? Découvre comment gérer ses finances quand on quitte son emploi.

Troisième étape : te constituer une épargne de sécurité

Avant de commencer à investir, veille à te préserver une épargne de survie. Tu gardes un montant que tu auras défini en fonction de tes propres besoins, sur un compte facilement mobilisable. Il s’agit de ton argent pour réagir en cas d’imprévu.

tirelire permettant de constituer une épargne de sécurité pour être libre

Quatrième étape : placer ton argent dans un portefeuille permanent et utiliser les intérêts composés

On en a parlé à plusieurs reprises dans cet article, avec un portefeuille permanent, tu déploies une stratégie de gestion passive. Le système capitaliste, basé sur un marché de croissance, se prête particulièrement à cette stratégie. Il suffit de suivre mensuellement les règles d’arbitrage du portefeuille permanent pour produire 10 % de profit par an. Une personne qui n’aime pas l’argent peut, en 10 minutes par mois, générer des revenus financiers bien supérieurs à ceux de ses livrets. 

➕ Le principe des intérêts composés consiste alors à réinjecter automatiquement dans ce portefeuille tous les intérêts dégagés par les revenus initiaux. Ainsi, à chaque fois que les sommes investies fructifient, tu augmentes le capital sur lequel les intérêts seront calculés à la prochaine échéance.

Cinquième étape : investir dans l’immobilier

Profite de tes revenus pour emprunter et engager des investissements immobiliers, comme l’investissement locatif. C’est l’effet levier. Cela signifie que tes revenus te permettent d’obtenir des prêts bancaires pour développer ton patrimoine. Tu peux financer un ou deux appartements, éventuellement trois ou quatre, dans toute ta vie. En achetant un bien d’environ 250 000 € tous les 5 ans, en 20 ans tu deviens millionnaire. Tu vois plus grand ? Tu peux aussi décider d’en acquérir 4 par an. Dans ce cas, tu te constitues un capital bien plus important, et tu génères beaucoup plus de rentes. En complément du portefeuille permanent et des intérêts composés, cette stratégie te donne accès à l’autonomie financière et, de fait, à la liberté.

🏢 L’immobilier t’intéresse ? Découvre comment atteindre la liberté financière avec l’immobilier.

Travail sur ton état d’esprit, modification de ton rapport à l’argent, conseils stratégiques et étapes pour réaliser ton objectif : tu sais désormais comment être libre. Tu l’as compris, tout dépend de toi. L’heure est venue de prendre ton destin en main !

🎙 Pour écouter les témoignages de tous les experts qui interviennent au micro de Charlotte, abonne-toi au podcast Pose ta Dem’. Et, pour recevoir toujours plus d’inspiration dans ta boîte mail, ça se passe dans la newsletter 👇.

Commentaires