Je m'inspire

Guylaine : Elle a commencé avec un Side Project et est devenue entrepreneure grâce à son blog

Guylaine est devenue entrepreneure grâce à son blog

Après un poste de Responsable Paie, Guylaine est devenue entrepreneure grâce à son blog Apprendre la Paie à 27 ans. Elle propose des formations paie à distance, des accompagnements en création d’entreprise et la gestion de la paie. Dans cette interview, elle nous raconte son parcours et comment elle concilie vie privée et vie professionnelle. Bonne lecture !


Bonjour Guylaine, raconte-nous ton parcours en toute transparence !

Mon parcours est assez banal. J’obtiens mon premier job dans une agence d’intérim pour faire un BTS Assistante de Gestion en alternance. Je ne sais pas encore ce que je souhaite faire mais j’ai un profil plutôt administratif. L’intérim ne me passionne pas mais me permet de découvrir le recrutement et l’environnement professionnel.

Je continue mes études sur une licence professionnelle en paie. Après analyse du marché du travail, je remarque que c’est un métier qui recrute. L’alternance est toujours ma condition : j’intègre l’industrie automobile pendant un an. Sur ce job j’ai beaucoup appris, ma tutrice est très pédagogue. Mais elle n’est pas gestionnaire de paie. Au final, je me retrouve à apprendre la paie à l’école et les ressources humaines en entreprise.

Je débarque donc sur le marché de l’emploi avec un diplôme en paie sans vraiment avoir pratiqué la paie. Je trouve tout de même très vite un CDD. L’enfer… j’ai dû tout apprendre sur le tas. La personne que je remplace m’a formé deux jours. Je termine mon contrat six mois plus tard et signe à la suite mon premier CDI. Un poste en PME où je concilie paie et ressources humaines. C’était très enrichissant car il s’agissait d’une création de poste. Je décide de me « poser » professionnellement et de privilégier ma vie privée. Je me marie et à la suite nous aurons notre première petite fille.

Pendant mon congé maternité, un poste me tape dans l’œil. Je postule et obtiens un entretien deux semaines après mon accouchement. Quelques semaines plus tard, je deviens Responsable paie dans une entreprise de plus de 300 salariés.

Comment est né ton blog ?

Apprendre la Paie voit le jour à peine un an après mon arrivée dans l’entreprise. J’ai toujours eu des postes autonomes et j’avais énormément de difficultés à trouver des informations pour m’aider quotidiennement. Autodidacte, j’apprends à dompter WordPress et commence à publier. Il devient une sorte de mémo où l’on peut consulter des informations en paie.

En 2018, le blog termine sa première année et contient une vingtaine d’articles. Je décide de le partager sur les réseaux. Je suis angoissée à l’idée d’être lue. J’ai 26 ans et je ne prétends pas être une experte en paie. Je souhaite seulement partager de l’information aussi claire que possible. La paie est un sujet complexe où les articles simples se font rares. Et c’est là que tout commence. Le blog rassemble une audience bienveillante. Je reçois des remerciements, des messages d’encouragements. Je suis portée par leur gentillesse. Il m’a permis de gagner confiance en moi et de me sentir utile.

Comment a commencé ton aventure d’entrepreneure ?

Le blog m’a apporté de la visibilité. Je suis de nature discrète. Je n’aime pas me mettre en avant. Mon entourage personnel et professionnel découvrait mon métier et mes compétences. Les opportunités ont ensuite suivies. Je me suis rendu compte qu’on voulait me confier des paies, des formations, des accompagnements. J’ai saisi ces opportunités. Pour moi rien n’arrive par hasard et j’avais envie de voir où ça pouvait me mener. J’ai donc créé mon activité d’entrepreneure en parallèle de mon emploi : un vrai Side Project !

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 7000 futurs démissionnaires qui lisent la newsletter chaque mardi matin !

Pourquoi as-tu quitté ton job ?

Je pense qu’à terme c’était une évidence. Je ne pouvais pas gérer un temps plein, ma vie personnelle et être entrepreneure. Il fallait faire un choix et j’avais besoin de vivre ça. J’ai demandé une rupture conventionnelle à ma direction qui l’a acceptée.

Comment ont réagi tes proches ?

A la création du blog, tout était abstrait pour eux. Quel pouvait bien être l’intérêt de passer autant de temps sur un site que personne ne visitait ? Ensuite quand le blog a eu de l’audience, ils m’ont soutenu dans mes décisions et beaucoup aider dans mon organisation. Je ne me serais pas lancée sans eux.

En quoi consistent tes activités aujourd’hui ?

Le blog atteint les 7 000 visiteurs par mois. Je me consacre à apporter du contenu à mes lecteurs et de leur proposer des solutions dans leur quotidien de payeurs. J’ai choisi de privilégier la formation et l’accompagnement pour rester dans l’esprit du blog : transmettre mes compétences et mon expérience. Mais la gestion de la paie reste ma première passion et la pratique me permet de rester connectée à cet univers.

Comment as-tu géré ton entreprise et ta vie de maman en parallèle ?

Il est vrai qu’il n’est pas évident d’entreprendre avec un enfant mais j’ai la chance d’avoir un mari très présent. Entreprendre est une décision qui impacte énormément la vie de famille il faut la prendre ensemble.

Nous avons choisi d’avoir un deuxième enfant dans cette aventure. Elle est née en janvier 2020. Elle m’a rappelé que tout est possible et qu’il ne faut pas trop se poser de questions.

Je ne vais pas le cacher tout n’est pas simple. Il faut travailler deux fois plus et tout gérer de front. Garder ses enfants et entreprendre relève du parcours du combattant. Il faut dès le début avoir une méthode de garde.

Le côté positif c’est qu’on peut choisir son temps de travail. J’ai le luxe d’aller chercher ma première fille à l’école et de passer du temps avec elle. Mais pour compenser je travaillerais encore quand les deux dormiront pour rattraper ce temps. Avec de la détermination et une bonne organisation vie entrepreneuriale et vie de famille c’est possible.

Quelles sont les difficultés de l’entrepreneuriat selon toi ?

J’ai dû apprendre un nouveau métier, celui d’entrepreneure. Et d’entrepreneure web surtout ! Il m’a fallu m’adapter, repartir à zéro, me former, repenser, me ré-inventer. Mais ces expériences nous poussent à sortir de notre zone de confort et j’aime les défis.

Concilier vie de famille et vie professionnelle n’est pas simple non plus. Il faut trouver l’équilibre surtout quand on travaille chez soi.

Se dépasser soi-même. Nous sommes tous bloqués par des préjugés, des croyances limitantes qui nous empêchent d’avancer. Surtout quand on a moins de 30 ans. J’apprends à les mettre de côté et à écouter mon instinct.

Que conseillerais-tu à quelqu’un qui souhaite se lancer mais qui n’a pas encore osé franchir le pas ?

De tenter l’expérience. C’est très dur de sortir de sa zone de confort. Surtout quand on a un poste stable. Mais vivre toute sa vie avec le « peut être que » c’est pire.

Je ne regretterai jamais d’être devenue entrepreneure même si tout s’arrêtait demain. J’aurai vécu l’aventure, j’aurai appris de nouvelles choses, fait de nouvelles rencontres… Vivre c’est prendre des risques. Il n’y a pas d’échec seulement des apprentissages. Il faut vivre ses rêves sans se laisser freiner par la peur.


Que retenir de l’expérience de Guylaine ?

  • Trouver l’équilibre vie privé/vie professionnelle n’est pas toujours facile lorsque l’on se lance dans l’entrepreneuriat mais c’est possible : tout est une question d’équilibre !
  • N’ayez pas peur de de devoir vous réinventer, c’est aussi ce qui fait le charme d’une reconversion : devenez qui vous aimeriez être, c’est l’occasion ou jamais !
  • Pour s’assurer un filet de sécurité, rien ne vaut un Side Project : c’est un formidable moyen de se lancer sans prendre de risques !

Vous pouvez retrouver Guylaine, devenue entrepreneure grâce à son blog, sur son site Internet.


👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

👉 Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez les programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires

Vous allez aussi aimer

>