Je me lance

Où domicilier le siège social d’une future entreprise ?

Agathe nous explique où domicilier le siège social d'une future entreprise

Vous approchez du but, votre lettre de démission est quasi finalisée et vous êtes mentalement prêt.e à vous jeter dans le grand bain de l’entrepreneuriat. Vous vous êtes probablement déjà renseigné sur les différents statuts juridiques, vous avez réservé le nom de domaine de votre futur site Internet et vous avez déjà annoncé à tous vos proches que vous allez vous lancer (il ne reste plus que votre boss, courage). Mais il y a un petit détail auquel on ne pense généralement pas mais qui a pourtant son importance : Où domicilier le siège social d’une future entreprise ? J’en ai fait l’expérience et je vous raconte.


Article invité rédigé par Agathe Vezignol


Se domicilier chez soi, l’option facile

Effectivement, nous sommes de nombreux freelances à avoir le réflexe de domicilier nos entreprises chez nous. Créer son statut de micro-entrepreneur est tellement simple (et c’est une allergique à la paperasse qui vous le dit) que l’on a tendance à ne pas vraiment réfléchir au moment d’entrer l’adresse administrative de l’entreprise en remplissant le formulaire. On va avoir tendance à y mettre notre adresse personnelle, et voilà. C’est fait. Oui, mais… 

Pourquoi c’est une fausse bonne idée

Si effectivement c’est la méthode la plus simple et qui nécessite le moins de formalités, il y a pourtant un mais. 

Chez nous, c’est justement par définition notre lieu de vie personnel où on va certes installer notre bureau mais tout de même. Cela doit aussi rester notre espace pour nous détendre et nous couper du travail. 

En désignant notre adresse personnelle comme siège social, on divulgue cette adresse à qui veut la connaître. Vous êtes probablement déjà allé sur Société.com ou autres annuaires et vous avez donc sûrement constaté que les adresses des entreprises y étaient visibles. 

Si vous choisissez de domicilier votre future entreprise ou micro-entreprise chez vous, vous allez ainsi divulguer votre adresse personnelle sur Internet. 

Je ne sais pas vous, mais j’ai craint de voir apparaître un client ou un prospecteur sur le pas de ma porte au petit-déjeuner.

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 7000 futurs démissionnaires qui lisent la newsletter chaque mardi matin !

Autre chose, je ne sais pas si comme moi vous avez la bougeotte, mais j’ai tendance à déménager régulièrement. Résultat : j’ai dû modifier trois fois mon adresse auprès de l’Urssaf, ce qui n’est pas une partie de plaisir. Mais alors où domicilier le siège social d’une future entreprise ?

Ma solution : la domiciliation

C’est justement après cet énième déménagement que j’ai cherché une solution pour obtenir une adresse pérenne. J’ai donc recherché sur Google “Domiciliation entreprise Paris” et je suis tombée sur Digidom.

Le concept des sociétés de domiciliation est en fait assez simple : vous payez chaque mois un abonnement en échange de l’hébergement de votre siège social et d’une boîte aux lettres à leur adresse. Eux s’occupent de recevoir et de trier le courrier. Il est possible d’aller le récupérer directement sur place ou bien ils peuvent le réexpédier ou le “digitaliser” c’est-à-dire le scanner et le mettre dans un Cloud sécurisé. 

Pour ma part, j’ai pour le moment choisi la deuxième option. 

Quels avantages j’en tire ?

Suite à ma démission, j’en ai profité pour quitter Paris et rejoindre ma campagne pour faire des économies sur mon loyer. Sauf que ma nouvelle adresse n’était pas tellement crédible aux yeux de mes prospects qui n’étaient pas rassurés, allez savoir pourquoi, peut-être pensaient-ils qu’il n’y avait pas Internet… Alors déjà que je n’avais pas tellement de clients à mes débuts, je ne voulais pas m’ajouter des freins en plus. 

C’est pour ça que j’ai choisi une domiciliation à Paris : Paris tout le monde connaît, Paris rassure, Paris est l’épicentre de l’entrepreneuriat en France. J’ai même poussé le vice jusqu’à choisir une adresse dans le 8è arrondissement. Tant qu’à être à Paris, autant être dans le triangle d’Or. 

J’ai donc maintenant l’adresse de mon siège social rue de Penthièvre à Paris 8 ce qui m’a permis de lever ce frein à l’adresse et je prends mon petit-déjeuner tranquille.

La souscription de mon contrat

Ça a été très rapide et la plupart des sociétés de domiciliation (celles que j’ai vu tout du moins) proposent de souscrire directement en ligne et en quelques minutes en échange de quelques informations personnelles. Effectivement, pour ma part ça n’a pris que 3 minutes et j’ai pu obtenir une attestation de domiciliation

J’ai un statut de micro-entrepreneur mais c’est également possible pour tous les différents statuts (entrepreneur individuel, SASU, EIRL…). 

Concernant le prix, je paie 42 euros (35 € hors taxe) par mois mais le pack au prix d’appel commence à une petite vingtaine d’euros. C’est un petit budget quand on commence mais ce n’est rien comparé à un loyer dans ces quartiers.

Des réunions qui en jettent

C’est anecdotique mais la société de domiciliation dans laquelle j’ai souscrit mon contrat permet de louer à l’heure ou à la demi-journée des salles de réunion. J’ai donc pu organiser mon premier meeting au coeur du 8è arrondissement dans une salle design avec téléphone de conférence au centre de la table, dernière machine à café Nespresso, petite bouteille d’eau et tableau blanc. Mes clients ne s’attendaient pas à ça venant d’une néo-freelance et j’ai marqué des points grâce à cet accueil (Spoiler Alert : j’ai signé).

Mon futur projet : devenir Digital Nomad

Ce problème de domiciliation s’est justement posé au moment où j’ai commencé à me projeter comme Digital Nomad puisque cela impliquait que je n’aurai plus d’adresse fixe en France. Si vous aussi vous avez ce projet, les sociétés de domiciliation sont idéales pour pallier cette problématique d’adresse. 

Bien que mon projet soit remis à plus tard (😢) à cause des circonstances sanitaires, je n’ai aucun stress quant à la réception de courriers importants.

Si vous êtes sur le point de vous lancer, n’hésitez pas à considérer les différentes options qui s’offrent à vous pour domicilier votre siège social ! Si vous avez des questions, laissez un commentaire et je me ferai une joie d’y répondre ! 

Bonne chance et lancez-vous ça vaut le coup 😉


Vous pouvez retrouver Agathe, qui nous explique où domicilier le siège social d’une future entreprise, sur son site Internet et sur LinkedIn.


 👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

👉 Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez les programmes d’accompagnement individuelet les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires

Vous allez aussi aimer

🍪 En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. Plus d’infos

C'est quoi un cookie ?
En plus d'être un délicieux gâteau, un cookie est un fichier sur votre appareil qui contient des données. Vous pouvez à tout moment supprimer ou limiter le stockage de ces fichiers dans les paramètres de votre navigateur internet (voir plus bas).

À quoi ils servent ?
Les cookies de mesure d’audience nous permettent de connaître l’utilisation et les performances de notre site, d’établir des statistiques, des volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments de notre site (contenus visités, parcours) nous permettant d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services. Les données recueillies sont uniquement consultées et analysées par Pose ta Dem'.
Les cookies liés aux opérations relatives à la publicité ciblée nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes publicitaires et de limiter le nombre de fois où une publicité pour Pose ta Dem' vous est proposée.

Comment désactiver les cookies ?
Pour empêcher ou limiter le stockage des cookies sur votre Terminal, vous pouvez modifier les paramètres du navigateur que vous utilisez :

Pour Chrome :
Cliquez sur le menu Chrome à droite dans la barre d'outils du navigateur.
Sélectionnez Paramètres.
Cliquez sur Afficher les paramètres avancés.
Dans la section "Confidentialité", cliquez sur le bouton Paramètres de contenu.
Dans la section "Cookies", vous pouvez modifier les paramètres suivants :
Supprimer les cookies
Bloquer les cookies par défaut
Autoriser les cookies par défaut
Conserver les cookies et les données de site par défaut jusqu'à la fermeture du navigateur
Définir des exceptions pour les cookies de certains sites Web ou domaines
Pour Safari :
Choisissez Safari > "Préférences", puis cliquez sur l'onglet "Sécurité" (ou " Confidentialité").
Dans la section "Accepter les cookies", choisissez l'une des options proposées.
Pour Mozilla Firefox
En haut de la fenêtre de Firefox, cliquez sur le menu Outils, puis sélectionnez Options
Sélectionnez le panneau Vie privée.
Paramétrez Règles de conservation : à utiliser les paramètres personnalisés pour l'historique.
Décochez Accepter les cookies.
Cliquez sur OK pour fermer la fenêtre « Options »
Si votre navigateur ne figure pas dans la liste vous pouvez vous rendre directement sur le site de son éditeur.

Pour disposer d’informations complémentaires sur les Cookies, nous vous invitons à consulter la rubrique « Vos traces » du site de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/.

Fermer