Je me lance

Reconversion : 4 stratégies pour décrocher un job dans un nouveau domaine

Vous avez envie de changer d’emploi, mais vous visez un métier ou un secteur très éloigné de vos expériences précédentes ? Voici 4 stratégies pour décrocher un job dans un nouveau domaine.

On le sait : pour attirer l’oeil des recruteur dans une pile de CV, mieux vaut répondre à tous les critères exigés sur l’annonce. Les entreprises cherchent souvent le mouton à 5 pattes, qui possède déjà des expériences identiques au poste proposé. Répondre à des annonces peut être très décourageant lorsque l’on souhaite réinventer sa carrière et changer d’univers professionnel. Comment être invité en entretien lorsque l’on n’a pas le profil requis ? Voici 4 stratégies gagnantes !

Stratégie 1 : Ne pas postuler par la voie classique

Postuler à une offre d’emploi n’est pas la solution la plus stratégique quand on n’a objectivement pas le profil recherché. Les recruteurs reçoivent par ce biais des centaines de candidatures. Il vous faut donc trouver d’autres moyens.

Déjà dans les années 70, le sociologue Mark Granovetter a publié son étude “Getting a Job”. D’après son enquête, 56% des travailleurs interrogés avaient déniché leur poste grâce à un contact. Encore plus intéressant : 83% d’entre eux avaient obtenu leur emploi grâce à quelqu’un qu’ils voyaient rarement ou à l’occasion, et seulement 17% grâce à quelqu’un qu’ils fréquentaient souvent.

La leçon à en tirer ? Les chercheurs d’emploi obtiennent leur emploi par leurs contacts plus que par les moyens classiques (annonces, recruteurs), et via leurs connaissances plus que par leurs amis proches. C’est ce que Granovetter appelle la “force des liens faibles”, mais arrêtons-nous ici pour l’analyse sociologique. Que faire concrètement ?

Faites savoir à votre réseau de niveau 1 ce que vous recherchez, en expliquant votre situation et vos motivations. Identifiez les personnes que vous pouvez contacter parmi votre réseau existant : anciens collègues, anciens camarades d’école, personnes rencontrées à des événements professionnels… Choisissez avec soin les personnes avec qui vous entretenez des relations de confiance, et qui sont des “connecteurs” – des personnes qui ont un réseau étendu et mettent en relation facilement. Chacun de ces contacts possède son propre réseau, qui devient alors votre réseau de niveau 2. Mais attention, à ce stade, votre projet professionnel doit être suffisamment clair pour que votre réseau de niveau 1 accepte de vous recommander auprès de son propre réseau.

Vous pouvez aussi contacter directement des personnes que vous ne connaissez pas sur LinkedIn pour créer un échange. Dans ce cas, peaufinez bien votre message lors de la demande de contact en expliquant le sens de votre démarche. Mais attention, ne quémandez pas un emploi directement. Proposez un échange à visée informative dans un premier temps. Et évitez de contacter les RH directement car ils sont déjà très sollicités. Préférez les personnes du métier directement, qui pourront vous renseigner et vous rediriger éventuellement vers un recruteur sans passer par la case annonce.

En mobilisant votre réseau de cette manière, la sincérité et la détermination de votre démarche auront une valeur plus forte que votre CV.

(Une remarque : si vous décrochez un job grâce à votre réseau, n’arrêtez surtout pas le networking après cela – le réseau le plus solide se construit lorsque l’on donne sans attendre en retour)

Stratégie 2 : Personal branding et storytelling

Lorsque vous mobilisez votre réseau réel ou virtuel, votre réputation (à la fois réelle et virtuelle) est déterminante. Votre image en ligne est ce qu’il y a de plus important car ce sont les informations les plus accessibles à votre sujet pour un recruteur potentiel. Le personal branding, c’est votre marque personnelle. Comment la valoriser pour provoquer des opportunités ?

Tout d’abord, vous devez créer votre marque personnelle.

Comme vous êtes en phase de reconversion, vos expériences précédentes ne sont pas en lien direct avec votre recherche. C’est normal !

Commencez par établir les liens entre votre passé et votre recherche. Votre mission si vous l’acceptez, est d’identifier et de raconter le fil rouge de votre parcours. Trouvez les mots-clés et les verbes sous-jacents à tout votre parcours. Inspirez-vous de l’interview d’Alexandre, qui est passé du journalisme sportif au monde du conseil et de la formation. Son fil rouge est sa passion pour les échanges avec les autres et les interactions.

Notez les mots-clés qui sont au fondement de votre parcours sous forme de verbes : créer, échanger, enseigner, transmettre, fédérer, inventer, communiquer, organiser, analyser… Mettez des mots sur les points communs que vous trouvez entre chacune de vos expériences et le métier que vous visez aujourd’hui.

Ensuite, mettez ces mots en musique grâce au storytelling

C’est l’art de raconter une histoire. Ici, le héros, c’est vous ! Mettez en lumière la quête que vous menez et les étapes que vous avez franchies. Rendez votre histoire vivante et sortez du pitch traditionnel où vous récitez vos expériences sous format catalogue. Donnez de la vie à votre parcours, en faisant appel aux émotions – sans verser dans le pathos – et en vous appuyant sur une ou deux anecdotes concrètes. Entraînez-vous à pitcher de cette façon. N’hésitez pas à demander l’avis de vos proches !

Cette manière de vous raconter sera présente à plusieurs endroits : dans votre lettre de motivation, dans votre bio Twitter, dans votre résumé LinkedIn… Si vous êtes en panne d’inspiration, parcourez les profils LinkedIn d’autres personnes de votre domaine et lisez les résumés. A force, vous aurez de bonnes idées pour rédiger le vôtre.

Exemple d’un excellent post de personal branding :

Donnez de la cohérence à votre image

Toutes vos communications doivent être cohérentes. Vos messages de fond doivent être les mêmes partout : CV et lettre de motivation, sites emploi et réseaux sociaux sur lesquels vous êtes inscrit. N’oubliez pas qu’il y a de grandes chances que vos contacts et les recruteurs cherchent votre nom sur Google, et ils risqueraient de mal juger des incohérences entre vos différents profils.

Si vous n’êtes pas présent sur les réseaux sociaux professionnels, alors vous devriez vous faire violence et créer au moins un profil LinkedIn. On vous prépare un article spécial LinkedIn pour vous guider pas à pas !

Tout en étant cohérent, ciblez bien les spécificités de chaque réseau. Par exemple, si vous êtes dans les domaines de la création, de l’art, du design… Mettez en avant vos oeuvres sur Instagram ou Pinterest. Sur Twitter, tweetez et re-tweetez des posts en lien avec le domaine que vous visez. Petit à petit votre profil sera à l’image de votre recherche.

Stratégie 3 : Enrichir son CV avant de postuler

Dans la plupart des cas, l’étape du CV reste nécessaire. Alors pour maximiser vos chances, enrichissez-le avant d’envoyer vos candidatures. Cela vous prendra un peu plus de temps, mais l’avantage est double : vous aurez un CV plus attractif, et vous aurez réellement testé des choses dans le domaine que vous visez pour vous assurer que cela vous plaît. Mais que faire concrètement ?

Suivre des formations en ligne

Les MOOCs sont une aubaine pour se former le soir et le weekend. Il en existe sur absolument tous les sujets : droit, finance, marketing digital, copywriting, développement web, design, gestion de projet… Pour la plupart, vous avez la possibilité d’obtenir une certification en fin de parcours si vous réussissez l’examen. Il n’y a pas de sélection pour participer à un MOOC donc vous êtes libre de choisir ce qui vous fait envie. Une fois le MOOC terminé, vous pouvez fièrement le faire figurer sur votre CV : cela atteste à la fois de vos nouvelles compétences, et de votre motivation à aller au bout d’une formation.

Vous pouvez trouver des formations en ligne sur FUN, OpenClassrooms ou encore Coursera et si vous parlez anglais. On recommande les formations LiveMentor pour le marketing digital et le copywriting.

Mener des “side projects”

Les side projects sont les projets que vous pouvez mener en parallèle de votre emploi. L’avantage est que vous n’avez pas besoin de décrocher un job pour commencer à travailler sur le sujet qui vous intéresse. Voici quelques idées :

  • Réaliser de petites missions en freelance
  • Aider un ami dans son projet d’entreprise
  • Organiser un événement pour une association
Se positionner comme expert

Pour vous positionner progressivement en expert (ou au moins, connaisseur) sur un sujet, la meilleure stratégie est de produire du contenu sur ce sujet. Au début, cela est très intimidant. Mais ne laissez pas vos peurs vous freiner, et lancez-vous en publiant un premier article.

Vous pouvez ouvrir un blog spécialisé sur votre nouveau domaine, et l’enrichir petit à petit. Si vous ne souhaitez pas créer de blog, vous pouvez tout à fait écrire des articles directement sur LinkedIn ou sur Medium afin de ne pas avoir à créer le site support.

Conclusion : mettez en avant toutes ces réalisations dans votre CV, votre lettre de motivation et sur les réseaux sociaux.

Stratégie 4 : Postuler dans des entreprises ouvertes d’esprit

L’originalité de votre profil ne sera pas perçue de la même manière dans toutes les entreprises. Certains milieux sont particulièrement fermés aux profils atypiques, et recrutent encore sur diplôme et conformité des expériences. Ne perdez pas de temps ! Ciblez en priorité les entreprises qui sont ouvertes à un profil comme le vôtre.

Comment savoir si une entreprise est ouverte à l’originalité ?

  • Consultez les profils LinkedIn des salariés qui y travaillent : qu’ont-ils fait avant d’être embauchés ici ?
  • Parcourez le site Carrières et les offres d’emploi, et analysez le ton employé : plutôt détendu ou très rigide ?
  • Renseignez-vous auprès de votre réseau sur la culture et les valeurs de l’entreprise
  • Rencontrez dès que possible cette entreprise, sur un salon, un événement… et échangez avec un collaborateur ou un RH !

Les étapes à franchir pour vous positionner dans votre nouveau domaine peuvent vous sembler insurmontables au départ. C’est tout à fait normal. Commencez petit, et progressivement vous parviendrez à créer votre nouvelle identité. Entourez-vous de personnes dans la même dynamique pour rester motivé !


Envie d’être accompagné dans ce changement de cap ? Parlons-en ! Réservez ici pour un premier échange téléphonique de 30 minutes.

Fin mars 2018 nous organiserons un atelier à Paris destiné à ceux qui souhaitent se reconvertir et décrocher un job dans un nouveau domaine : refaire son CV, parler de son nouveau projet ou encore réussir ses entretiens. Pour vous pré-inscrire, c’est par ici !

Commentaires

Vous allez aussi aimer