Je me prépare

6 conseils pour trouver une idée de projet professionnel… quand on ne sait pas quoi faire

Vous voulez quitter votre job mais vous n’avez aucune idée de quoi faire ensuite ? Si certaines personnes hésitent entre une multitude de projets, d’autres n’entrevoient aucune piste. Si c’est votre cas, pas d’inquiétude ! Voici 6 conseils pour trouver une idée de projet professionnel.

« Ca ne va pas dans mon job mais je ne sais pas quoi faire d’autre, je n’ai pas d’idée, comment faire ?« . La question revient souvent. Le sujet est vaste mais j’ai condensé en 6 conseils ce que vous pouvez faire pour y voir plus clair et enfin trouver une idée de projet professionnel qui vous fait vibrer !

1/ Comprendre ce qu’il se cache derrière le manque d’idées

Première étape : arrêter de s’auto-critiquer et de se mettre la pression inutilement. D’une car vous êtes loin d’être seul dans ce cas, et de deux, parce que ça ne sert à rien. Arrêtez de vous comparer aux personnes qui fourmillent en permanence d’idées (qu’en font-elles d’ailleurs de ces idées ?), ou à votre ami d’enfance qui rêvait d’être journaliste à 6 ans et qui est maintenant un grand reporter passionné.

Demandez-vous plutôt ce que cache votre manque d’idées quant à votre avenir professionnel :

  • Une envie cachée, inavouée, que vous ne voulez pas voir en face car « ce n’est pas un métier » ou parce que vous pensez ne pas en être capable ?
  • La fatigue, physique et psychologique, qui vous empêche d’avoir les idées claires ? Si votre job actuel vous épuise ou vous ennuie, il est normal que vous n’ayez pas toute votre tête ni toute votre énergie.
  • Une exigence trop forte à votre égard ? Vous voulez le projet parfait, l’idée sensationnelle, sinon rien ? Vous voulez être le meilleur, sinon rien ?

En mettant des mots sur ce qui vous empêche de concevoir votre projet, vous aurez déjà fait un grand pas !

2/ Oser rêver

Je pourrais vous en parler pendant des heures, mais il y a 3 questions que j’aimerais vous poser :

  • Que feriez-vous si vous gagniez 10 millions d’euros ? La question semble bateau, on vous l’a déjà posée en soirée, et il y a 90% de probabilité que vous ayez répondu « faire le tour du monde et profiter de la vie ». Certes, mais après ? Quel sens donneriez-vous à votre existence ? Quels projets ou activités vous porteraient au quotidien ? Visualisez-vous avec vos 10 millions, prenez un stylo et répondez très sérieusement à cette question.
  • Que feriez-vous cette année si vous n’aviez pas peur ? Là, dans les prochains mois, concrètement, que feriez-vous si vous n’aviez pas peur de manquer d’argent / ne pas être à la hauteur / échouer / être critiqué par votre entourage ? Monter votre boîte, devenir freelance, voyager, écrire un livre, créer une chaîne Youtube, aider une association…?
  • Si vous pouviez vivre la vie de quelqu’un d’autre pendant une journée, qui choisiriez-vous ? Ca peut être un ami entrepreneur, un médecin de Médecins Sans Frontières, une star du rock, un blogueur voyage, un écrivain connu, un guide touristique dans une belle région, un prof de yoga à New York… Vous pouvez même choisir plusieurs personnes qui vous inspirent ! Et pour finir, demandez-vous pourquoi elles vous inspirent.

Si vous faites l’exercice sérieusement, vous avez de grandes chances d’avoir des réponses à ce qui vous fait envie, même si ça vous semble inatteignable (pour l’instant) !

3/ Faire le bilan

Maintenant, faites le bilan sur votre vie (professionnelle, mais pas que) :

  • Qu’est-ce qui vous a fait vibrer ces dernières années ? Un projet, une idée, un événement, une formation…?
  • Qu’avez-vous préféré dans vos expériences professionnelles ?
  • Qu’avez-vous détesté et ne voulez plus refaire / revoir à l’avenir ?
  • Quels sont les talents que vous avez développés ? Un talent est plus global qu’une compétence professionnelle au sens strict. Quelques idées : Créer de beaux supports de présentation, donner des conseils à des étudiants, présenter un projet en public, créer une formation en ligne, re-décorer un appartement, écrire des articles, filmer un événement, cuisiner pour des invités, mener un entretien d’embauche, vendre une solution à un client… Ne vous limitez pas !

Toutes ces pistes vont vous aider à y voir plus clair sur ce que vous savez faire et aimez faire. Recoupez vos idées et réfléchissez à un projet qui mobilise ces talents.

4/ Comprendre le processus de construction d’un projet professionnel

Pour savoir comment on fait pour trouver une idée, c’est simple : allez demander à ceux qui sont passés par là ! Allez voir des personnes qui ont changé de métier et demandez-leur comment elles ont fait, ce qui les a animées et comment elles l’ont mis en oeuvre. Comprenez le processus qui leur a permis de trouver leur ikigai, autrement dit, leur raison de se lever le matin. Et (re)lisez cet article pour trouver votre ikigai ! 

5/ Utiliser une méthode radicale pour trouver le but de votre vie

Si vous n’avez pas d’idée, c’est que vous n’avez pas trouvé votre « pourquoi », votre « mission de vie ». Je ne vous vends pas une méthode miracle pour trouver le sens de votre vie et résoudre tous vos problèmes, mais voici un exercice puissant pour entrevoir la mission qui vous fait vibrer. Comment procéder ?

  • Prenez une grande feuille blanche et un stylo, et coupez-vous de toutes vos distractions (pas de portable à côté ni de musique)
  • Inscrivez en haut : « Quelle est ma mission de vie ? »
  • Ecrivez la première réponse qui vous vient en tête. Pas besoin d’écrire une réponse sophistiquée, une phrase courte suffit.
  • Répétez l’exercice jusqu’à avoir une phrase qui vous fait pleinement vibrer, voire qui vous fait pleurer d’émotion en l’écrivant. Vous écrirez peut-être 10, 50, 100, 200 phrases avant d’arriver à celle-ci. Quand vous l’aurez trouvée, vous sentirez que c’est la bonne, et pas celle imposée par la société ou par vos fausses croyances.

Prêt à essayer ? Deux conseils supplémentaires :

  • Si vous n’y arrivez pas, que vous bloquez, que vous avez envie de faire autre chose, restez sur votre chaise et persévérez.
  • Si définitivement rien n’arrive, laissez reposer et réessayez plus tard. Quoiqu’il arrive, ne voyez pas cela comme un échec, mais comme le signe que vous avez encore besoin de mieux vous connaître, et que vous avez encore des blocages à lever. Ce n’est pas un échec, c’est un processus.

Et pour compléter, je vous conseille vivement l’interview de Ludovic Bréant, auteur de « J’ai perdu 40 millions d’euros et j’ai découvert une vie pleine de sens« , car on y parle mission de vie.

6/ Tester le challenge une semaine = un sujet

Dressez une liste de sujets qui éveillent votre curiosité. Pas besoin que ces sujets soient votre « passion », un simple intérêt prononcé suffit. Et peu importe que ce soit un « vrai métier » ou pas, on s’en fiche à ce stade. Soyez exhaustifs, choisissez 5, 10, 15 sujets, et faites un focus sur un sujet par semaine : lecture, rencontre, événement… Stimulez votre curiosité, profitez de la nouveauté. Voici un exemple d’actions à réaliser pendant 3 semaines :

  • Semaine 1 : l’ESS. Participer à des événements, se renseigner sur des programmes comme celui de Ticket For Change, s’abonner à la newsletter d’Orientation Durable…
  • Semaine 2 : la naturopathie. Se renseigner sur le métier de naturopathe, lire La naturopathie pour les nuls et rencontrer un naturopathe.
  • Semaine 3 : le yoga. Tester 3 différents cours de yoga, lire des blogs de yoga, rencontrer un prof de yoga.

A la fin de ces quelques semaines, faites le bilan : quelle a été votre meilleure semaine ? Pourquoi ? Qu’avez-vous appris sur vous ? Par exemple, peut-être que la semaine sur le yoga a été votre préférée, mais que le métier de prof de yoga ne vous attire pas. En revanche, en échangeant avec le prof de yoga, vous avez réalisé que vous pouviez l’aider dans sa communication… Vous tenez une piste, non ? 😉


J’espère que ces 6 conseils vous aideront à trouver une idée de projet professionnel. N’oubliez pas : les lire c’est bien, les appliquer c’est mieux ! Mais ça ne fait pas tout. C’est pourquoi j’accompagne personnellement mes clients dans leur réflexion et la concrétisation de leur projet. Si vous stagnez, que vous n’arrivez plus à prendre de recul et que vous vous sentez perdu, c’est qu’un accompagnement est nécessaire.

Découvrez ici mon programme d’accompagnement Nouveau Départ


 

Commentaires

Vous allez aussi aimer