Je me prépare

3 stratégies pour vivre de sa passion

Vous êtes passionné par un sujet et vous aimeriez en faire votre métier au quotidien, mais vous ne savez pas comment y parvenir ? Il existe 3 stratégies pour vivre de sa passion, les voici !

Je ne vous vends pas une vie de rêve sur un hamac sous un cocotier. Enfin, ce n’est pas exclus (je vous le souhaite… et je me le souhaite aussi !) mais il y a quelques étapes avant d’en arriver là. Aujourd’hui mon objectif est de vous montrer qu’il existe plusieurs chemins possibles pour faire ce que l’on aime au quotidien.

Pour commencer, qu’est-ce que j’entends par passion ? Vous m’avez peut-être entendue dire ailleurs qu’il ne fallait pas « chercher sa passion ». Mais cela ne veut pas dire que personne n’a de passion. Si c’est votre cas, banco, vous faites partie des 20% qui en ont une. 

Si vous n’avez « pas de passion », aucune inquiétude, vous faites partie de la majorité, et cet article est quand même pour vous. Mon conseil dans ce cas : remplacez « passion » par « fort intérêt », et retenez qu’une passion se construit. En étant attentif aux articles qui attirent votre attention dans les magazines, aux discussions entre amis qui vous animent le plus, aux sites sur lesquels vous passez des heures le weekend… petit à petit, vous parviendrez à identifier un sujet qui se démarque. Je vous assure qu’en faisant ce travail, tous mes clients finissent par trouver au moins un sujet qui les séduit ! Une fois le sujet trouvé, lisez, formez-vous, rencontrez des professionnels de ce domaine. 

Alors maintenant que vous êtes briefé, voici 3 stratégies pour vivre de sa passion de différentes manières !


Stratégie #1 : En étant salarié

La première stratégie pour vivre de sa passion est de décrocher un emploi dans le domaine qui vous passionne, même s’il est éloigné de votre activité actuelle.

# Dans votre entreprise actuelle

Au sein de votre propre entreprise, identifiez les pistes d’évolution. Plusieurs possibilités :

  • Rejoindre un service ou un projet existant qui vous attire
  • Créer votre propre job en interne en préparant une proposition de projet à présenter à votre direction
  • Rejoindre un programme d’intrapreneuriat en interne

Exemple : Admettons que vous soyez actuellement dans le marketing dans une entreprise qui commercialise des produits ménagers, et que votre passion soit… l’écologie. Vendre des produits toxiques, ce n’est plus possible pour vous. Mais il y a peut-être un service qui s’occupe de développer une nouvelle gamme de produits éco-responsables. S’il n’y en a pas, vous pourriez porter ce projet si votre entreprise est assez mûre pour l’entendre.

Et s’il n’y a aucun espoir, alors allez voir ailleurs…

# Dans une autre entreprise

Si le secteur ou le métier qui vous attire vous semble inaccessible aujourd’hui, j’ai UN conseil : adoptez l’état d’esprit d’un entrepreneur… sans en être un. Je m’explique : les salariés qui se démarquent sont ceux qui ont une démarche d’entrepreneur. Ils savent développer un réseau, communiquer sur eux, exprimer leurs idées et se créer une « marque personnelle ».

Exemple : Vous pouvez utiliser LinkedIn pour parler de votre passion. Ecrivez un ou plusieurs articles sur le sujet, communiquez… et vous aurez déjà fait 10 fois plus que la plupart des salariés à l’écoute d’opportunités ! Autre exemple : rencontrez des professionnels de ce domaine grâce à LinkedIn ou à l’application Shapr, dans une démarche d’enrichissement mutuel. Ces contacts s’avéreront précieux pour basculer de secteur d’activité. Si le networking n’est pas votre tasse de thé, lisez mon article sur le sujet, ça devrait aller mieux ensuite !

Pour en savoir plus sur les stratégies possibles, lisez aussi mon article : 4 stratégies pour décrocher un job dans un nouveau domaine.

(Pour réussir à mettre ces stratégies en oeuvre efficacement, et être préparé personnellement à décrocher le job de vos rêves, mon programme d’accompagnement est fait pour vous. Je ne vous en dis pas plus ici, cliquez sur le lien !)


Stratégie #2 : En étant freelance

Etre freelance vous permet de créer votre propre activité-passion pour répondre aux besoins des entreprises que vous ciblez. Vous pouvez vous spécialiser dans un métier ou dans un secteur. Ou dans les deux, mais avant de tenter l’hyperspécialisation, assurez-vous de bien connaître les besoins de votre cible. Et pour bien les connaître, il faut déjà avoir réalisé quelques missions (ou avoir une expertise issue de votre activité salariée précédente).

La clé de la réussite en tant que freelance réside dans la spécialisation. Un freelance qui fait tout pour tout le monde… finit par ne rien faire du tout. Au départ, il est rassurant de se dire que l’on est couteau-suisse et d’accepter n’importe quelle mission proposée. Mais le risque est de s’éparpiller, et de renvoyer une image peu claire. Si vous avez envie de manger une bonne pizza ce soir, allez-vous dîner dans un restaurant classique qui propose des pizzas mais aussi des burgers, des salades et des pâtes ? Ou allez-vous chercher la meilleure pizzeria du quartier ? Bien entendu, vous choisirez la pizzeria ! Il en sera de même pour vos futurs prospects. Donc profitez d’avoir une passion pour vous spécialiser dans celle-ci.

Quelques exemples :

  • Vous réalisez des vidéos et êtes passionné par l’univers food. Spécialisez-vous dans ce secteur ! Focalisez toute votre communication et vos rencontres sur cet univers. Si vous créez votre portfolio, ne mélangez pas des vidéos food et des vidéos de mariage !
  • Vous êtes passionné de RH et souhaitez faire du consulting en indépendant pour des entreprises. Mais cette offre de services est large, alors si votre « truc » à vous c’est la RSE, spécialisez-vous sur ce sujet et créez votre personal branding autour de cette thématique spécifique.
  • Vous êtes passionné de marketing, mais vous voyez déjà beaucoup de freelances dans ce domaine. Votre spécialisation peut être de vous focaliser uniquement sur les conversions !

Si vous songez à devenir freelance, voici les 8 questions à vous poser pour bien vous lancer. 


Stratégie #3 : En créant votre business

C’est la stratégie la plus évidente puisque vous créez tout de A à Z. Vous pouvez donc choisir de construire une activité qui vous ressemble. Mais malgré cette liberté d’action, je rencontre trop d’aspirants-entrepreneurs qui bloquent. « Je ne vois pas comment je pourrais gagner ma vie grâce à ma passion », « Ca n’intéresserait personne sauf moi ». Je ne leur réponds pas que c’est facile. Je leurs réponds que c’est possible !

Pour créer votre business, vous avez le choix entre vendre un produit ou un service. Prenons l’exemple suivant : vous êtes passionné de guitare, et vous ne voyez pas comment en vivre car vous n’êtes pas un musicien reconnu. Il y a d’autres manières de faire de cette passion votre quotidien ! Créer une marque de t-shirts à l’effigie de guitaristes célèbres, ouvrir un site e-commerce d’accessoire de guitares, créer une plateforme de cours de guitare en ligne… A vous de plancher sur le sujet (ma connaissance des possibilités avec la guitare n’est pas suffisante) mais vous verrez qu’une passion se décline de différentes manières avec un peu de créativité. Et attention : que ce soit la guitare, l’équitation, le judo, le développement personnel, l’écologie… Il n’y a pas de passions rentables versus des passions vouées à vivre tel un artiste maudit. Tout dépend de ce que vous en faites.

Par ailleurs, on lit partout qu’il faut « écouter les besoins des clients » et créer un produit pour s’y adapter. Et si c’étaient vos clients qui s’adaptaient à vous et à votre univers ?

«  Si j’avais demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils auraient répondu des chevaux plus rapides » – Henry Ford

Créez un produit ou un service à partir de votre passion et de vos talents, et créez l’envie du côté des clients. Attention, je ne dis pas d’aller leur vendre « encore un truc dont ils n’ont pas besoin ». Mais de créer un univers qui les attire, qui répond à leurs problématiques, qui leur fait voir la vie autrement, redécouvrir un domaine…

Je ne dis pas non plus de foncer tête baissée et de faire un produit qui ne plairait qu’à vous. Ca me rappelle un entrepreneur qui a créé un media sur Facebook. Au départ, il avait construit un outil de veille d’idées créatives… qui n’intéressait en réalité que lui. Echec ? Pas du tout ! Il s’en est servi à son propre compte, et l’a utilisé pour partager les idées créatives qu’il détectait. Et ça fait un carton.

Retenez que c’est ce subtil mélange de passion, d’intuition et d’écoute qui vous aidera à créer le produit ou le service qui vous fera vivre. Je pense que l’on sous-estime l’intuition dans l’entrepreneuriat. N’allez pas vous embêter avec une étude de marché de 50 pages. Si vous connaissez votre marché, vos clients potentiels… vous saurez ce qui peut fonctionner ou non. Pourquoi ? Car si c’est votre passion, vous connaissez par cœur cet univers. Vous savez ce qui se fait déjà chez la concurrence, vous savez ce que vous aimez en tant que consommateur, mais aussi ce qu’il vous manque sur le marché.

Pour plus d’idées pour vivre de sa passion, vous pouvez lire mon article : 8 conseils pour trouver une idée de création d’entreprise

(Si vous êtes déterminés à lancer une activité rentable qui vous ressemble, mais que vous vous sentez perdu face à l’ampleur de la tâche, j’ai quelque chose pour vous… )


Envie de travailler avec moi sur votre projet ? Tous mes programmes d’accompagnement sont ici.

 

Commentaires

Vous allez aussi aimer