Comment gagner en confiance en soi pour oser se lancer ?

La confiance en soi nous permet d’oser ! Dans cet article, Fanny explique comment gagner en confiance en soi pour oser passer à l’action, prendre des décisions qui nous font peur dans le but d’entreprendre des nouvelles choses comme changer de métier, se mettre à son compte ou encore poser sa démission.


Article invité rédigé par Fanny Lesprit


« Lorsque tu sous-estimes ce que tu fais, le monde sous-estimera qui tu es. »

Oprah Winfrey

Avoir confiance en soi, c’est en quelque sorte se sentir capable de réaliser cette chose que l’on veut obtenir, et c’est aussi l’assurance que l’on a en ses propres possibilités, c’est croire en soi et en ses capacités.

Que ce soit pour un nouveau métier, commencer un nouveau loisir, une nouvelle activité, faire une nouvelle rencontre, qu’elle soit personnelle ou professionnelle, on a tous besoin de gagner en confiance en soi, surtout au début quand on n’a pas l’habitude de le faire naturellement ou que l’on est de nature timide ou introvertie.

Dans cet article, nous allons développer le sujet de la confiance nécessaire à avoir quand on veut se lancer, comme, par exemple, faire le grand saut et se mettre à son compte, soit entreprendre professionnellement de nouveaux projets ou encore changer de métier !

Pourquoi travailler sur sa confiance en soi avant de se lancer ?

Il est important de travailler sur vous, surtout au début, quand vous êtes prêt à vous lancer et au moment où vous vous lancez.

Si vous ne vous sentez pas prêt, plusieurs problématiques vont apparaître, des problématiques que vous n’aviez pas forcément envisagées, car vous étiez trop la tête dans le guidon avec votre business plan, plan de communication, comptabilité, stratégie digitale, acquérir vos premiers clients, etc.

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 10000 futurs démissionnaires qui lisent mes conseils concrets et inspirants pour inventer leur vie professionnelle !

Les problématiques liées à un manque de confiance en soi dès le début d’une nouvelle activité peuvent être les suivantes :

  • Manque de légitimité et syndrome de l’imposteur : petite voix qui parfois peut ressortir et vous souffler : « qui suis-je pour oser me lancer dans cette branche ? », « je n’ai pas encore toutes les compétences pour vendre ceci ou cela », « je ne suis pas assez expert », « je dois afficher des petits prix car je viens de commencer » bref ! Toutes ces phrases et ces croyances qui vont vous faire croire que vous êtes le pire imposteur du marché.
  • La comparaison aux autres : certes vous allez étudier votre concurrence mais attention à ne pas trop vous comparer : « un tel a plus de compétences que moi », « son site internet est beaucoup mieux que le mien », « je n’ai pas autant de connexions que lui ou elle dans mes réseaux …. » ; ces petites phrases que votre gentil cerveau va vous souffler de temps en temps si vous manquez de confiance en vous.
  • Manque de motivation : ici je vous invite à vous construire « un pourquoi vous vous lancez » fort et puissant, si vous savez pourquoi vous faites les choses et pourquoi vous voulez entreprendre alors votre confiance en vous ne sera qu’une broutille quotidienne, vous serez tellement « driver » par ce que vous voulez entreprendre que rien ne vous arrêtera et vous arriverez à dépasser toutes vos peurs. Par exemple, vous êtes timide mais vous avez un pourquoi tellement fort que l’idée de devoir parler de votre produit ou service à l’oral devant un groupe de personnes ne sera certes, pas forcément l’exercice le plus agréable du monde, mais vous le ferez quand même car vous êtes déterminé et motivé. Vous laisserez donc votre peur de côté. Au contraire, vous perdez la motivation si vous n’avez pas travaillé votre pourquoi. Selon moi, l’addition catastrophe se résume à : Un pourquoi « vous faites ce que vous faites » pas assez fort + un manque de confiance en soi = un échec assuré. A l’inverse, si vous connaissez votre pourquoi et qu’il résonne fort en vous, vous augmenterez votre confiance en vous.
  • Les peurs : quand on manque de confiance en soi et que l’on se lance quand même, voilà toutes les peurs qui peuvent surgir : peur de l’échec, peur de manquer (d’argent surtout), peur de la solitude (pour les solo-preneurs, auto-entrepreneurs)… Peur de réussir (oui oui, ça existe, par exemple : « si je réussis je n’aurais plus le temps de m’occuper de mes enfants, de voir ma famille, de partir en vacances », etc.).

Chaque fois que je parle à un client en coaching et qu’il me dit qu’il n’a pas confiance en lui, je sais qu’au fond, il y a quelque chose d’autre, de la peur, des croyances, des doutes ou un manque d’estime de soi.

La raison pour laquelle on souhaite aussi développer notre confiance en nous c’est que si on ose faire quelque chose, que l’on pense ne pas être capable de faire et qu’on finit par passer à l’action, on ressentira de grandes et puissantes émotions comme la fierté ou la joie de l’avoir fait.

N’est-ce pas satisfaisant de ressentir du bonheur, de la joie et de la fierté d’avoir réalisé quelque chose que l’on ne pensait jamais être capable de réaliser ?

Et puis, on a tendance parfois à associer confiance en soi et « déborder de charisme ». On pense à ceux qui entreprennent, qui leadent, qui n’ont peur de rien, qui prennent les choses en main, qui savent ce qu’ils veulent. Inconsciemment, on veut suivre ces personnes, on les admire et on pourrait même vouloir devenir comme elles, mais en vérité ces personnes-là ont également eu des doutes et des peurs avant de se lancer. Il y a des fortes chances qu’elles aient travaillé sur elles pour dépasser certains blocages. Le temps, la persévérance et parfois plusieurs échecs leur ont permis de rebondir, de gagner confiance en elles. Des petites choses qui pouvaient leur paraître être une montagne à escalader auparavant, sont devenues des simples habitudes, comme prendre la parole en public, par exemple.

Y a-t-il quelque chose que vous craigniez de faire auparavant et que vous faites aujourd’hui naturellement sans vous poser de questions ?

La confiance en soi est comme un muscle : il faut l’habituer, l’entraîner et la chouchouter.

La première question à vous poser c’est : vous voulez avoir confiance en vous mais dans quel but, qu’est-ce que vous voulez réaliser ? Qu’est-ce que vous voulez atteindre ?

La deuxième question à vous poser ensuite est : qu’ai-je besoin de faire pour me sentir pleinement confiant et pour réaliser ce que je veux réaliser ?

Vous voulez vous fixer un objectif important dans votre vie mais vous pensez que n’avez pas encore la capacité de le faire et vous attendez juste d’avoir les compétences ou la confiance nécessaire en vous pour passer à l’action.

N’attendez pas d’avoir les connaissances, les compétences ou de tout savoir maîtriser pour passer l’action, car cela n’arrivera jamais. Faites comme si vous maîtrisiez déjà, cela vous donnera de l’énergie, de la confiance pour passer à l’action.

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. »

Mark Twain

Si vous avez la confiance nécessaire en vous, vous trouverez un moyen de réaliser ce que vous voulez vraiment.

Je voudrais ajouter que quand on a un manque de confiance en soi, c’est aussi parce que l’on pense trop, et on ne « se force » pas à passer à l’action. Je le vois beaucoup dans des coachings, en prise de parole en public.

Quand on voit un élève qui n’ose pas vraiment se lâcher, c’est qu’avant de passer à l’oral il se pose un milliard de questions, « qu’est-ce que je vais dire pour commencer ? », « et si j’oublie mon texte ? », « cela ne va pas être intéressant ». Du coup il anticipe, il ne voit que le négatif, le pire scénario et c’est parce qu’il pense à comment il va être dans sa propre projection qu’il n’est pas en confiance et se juge.

Quelle définition avez-vous de la confiance en soi ?

Vous vous privez d’avoir confiance en vous parce que vous vous projetez, vous imaginez ce qui va se produire ou comment vous allez le faire, cela vous procure une émotion trop forte de stress ou d’angoisse et c’est à ce moment-là que vous vous dites que vous n’en êtes pas capable.

Rappelez-vous, la confiance est juste, « Je crois en mes capacités d’obtenir ce que je souhaite. Je crois en mes qualités. ».

Pour ma part, j’ai osé passer à l’action pour me lancer en tant que coach, juste après avoir lu ce livre : « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une ».

Cette phrase qui résonne tellement en moi. Plus rien n’a jamais été comme avant à la seconde qui a suivi la lecture de cette phrase.

Quand j’ai vraiment réalisé que l’on a qu’une vie, qu’elle est unique et que j’avais assez perdu de temps (à faire des choses qui ne me correspondaient pas, par exemple, la façon dont j’ai utilisé mon temps libre pendant plusieurs années ou être dans un domaine professionnel qui ne m’apportait pas de sens, etc.), cela a eu impact profond.

Quand j’ai réalisé que cette vie unique était précieuse, j’ai immédiatement eu envie de passer la deuxième. Je me suis posé les bonnes questions, je me suis demandé ce que je voulais vraiment faire de ma vie.

  • Quelle personne ai-je envie de devenir ?
  • Quel impact ai-je envie d’avoir dans la société ?
  • Qu’est-ce qui me permettrait de me sentir utile ?

Quand j’ai répondu à toutes ces questions, j’ai eu une vision, des objectifs sur qui je voulais devenir, j’avais pleinement confiance en moi et en mes capacités actuelles, et celles que j’allais acquérir et finalement je suis passée à l’action. J’ai procrastiné pendant deux ans parce que je ne pensais pas que ça aurait été aussi facile de me faire confiance.

Quand on souhaite devenir entrepreneur, développer son activité, on peut avoir des doutes, des peurs, un manque de légitimité, croiser la route du syndrome de l’imposteur, se comparer aux autres et se dire que l’on ne va pas y arriver.

Alors il faut se préparer et il faut s’armer.

Confiance en soi, mode d’emploi : Comment gagner en confiance en soi pour passer à l’action

1 – Apprenez à vous connaître

Je dirais que la toute première étape est, apprendre à vous connaître, comprendre où vous en êtes dans l’échelle de confiance, quelle est votre opinion de vous-même et de vos capacités ? Notez sur une échelle de 1 à 10 votre confiance en vous-même. Plus vous allez reconnaître ce qui se passe dans votre esprit, plus vous verrez comment les pensées dans votre esprit sont la création des résultats dans votre vie. Changez vos pensées, vous changerez vos actions.

Puis posez-vous les questions suivantes :

  • Quelles sont mes croyances sur mes capacités ?
  • Est-ce que je pense que je peux apprendre de nouvelles choses que je ne maitrise pas tout de suite pour me sentir pleinement capable de me lancer ?
  • Qu’est-ce qui me fait me sentir pleinement en confiance ?
  • A quoi dois-je penser pour me sentir pleinement confiant ?

2 – Dressez une liste des personnes que vous admirez

Dressez une liste des personnes que vous admirez et une fois que vous les avez identifiées, vous allez mettre petit à petit des étapes en place pour mettre ce que vous admirez chez elles en application chez vous, que ce soit au niveau de leur comportement, de leur organisation ou même de leur stratégie de communication.

Évidemment, on ne parle pas ici de copier mais de s’inspirer.

Choisissez 3 personnes qui vous inspirent, demandez-vous qu’est-ce qui vous inspire chez elles ? Notez également les qualités que vous reconnaissez en elles et justifiez. Et est-ce que c’est une qualité que vous aimeriez avoir en vous ? Puis, dernière chose : challengez-vous en adoptant les comportements/les qualités que vous avez mises en lumière juste au-dessus et sortez de votre zone de confort.

3 – Débarrassez-vous de vos peurs

Débarrassez-vous de vos peurs en faisant la liste de toutes les choses qui vous angoissent à l’idée de vous lancer, qui vous empêchent de passer la deuxième et qui justifient votre immobilisme et votre non-passage à l’action. Ces questions peuvent vous aider à réaliser tout ce que vous n’avez pas pu faire juste par peur.

Faites une liste de toutes les peurs que vous pourriez avoir et demandez-vous quelle est aujourd’hui la plus grande peur qui vous bloque ? Demandez-vous quelle émotion ressentez-vous associée à cette peur ? Quelle réaction avez-vous en y pensant ?

Quel choix voulez-vous entreprendre face à cette peur. Pour ça demandez-vous : Ok, là j’ai peur, là j’angoisse, si je ne fais rien pour dépasser cet état qu’est-ce qui va se passer ?

Et dernière question à vous poser : si vous dépassez cette peur comment allez-vous vous sentir ?

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde ».

Bouddha

4 – Garder une attitude positive au moment de vous lancer dans votre nouveau projet : vous pouvez utiliser les émotions positives

L’émotion positive est une réaction du corps à des pensées positives. Libérer vos émotions et les nourrir vous permettront d’aspirer à une vie positive. Ressentez les émotions positives comme la confiance, la gratitude, l’amour, la joie, l’admiration, la sérénité, la curiosité, la compassion, la fierté, l’amusement, l’enthousiasme, l’optimisme, la satisfaction, l’inspiration, la passion. 

La positivité, c’est comme un muscle, il faut l’entrainer ! Il faut aussi couper avec ses pensées négatives.  Pour cela, prenez conscience de la négativité que vous pourriez avoir et essayez de la transformer en positivité. Changez une phrase négative que vous venez de dire en une phrase positive et affirmative, par exemple.  

Notez aussi dans un petit carnet ou sur votre téléphone toutes les choses positives qui vous arrivent dans la journée, vous verrez, il vous arrive plein de belles choses et cela vous donnera confiance en vous. 

Plus vous apprendrez à voir du positif et plus vous inspirerez des choses positives, plus vous vous entourerez de personnes positives et plus vous serez positifs vous-même.

Voici les quelques clés qui vous aideront à gagner confiance en vous pour oser vous lancer, passer à l’action, arrêter de procrastiner et vous débarrasser de vos peurs.

Je vous conseille également de ne pas être seul dans l’aventure pour cela :

  • Faites-vous accompagner soit par un coach business ou un coach en développement personnel pour vous débarrasser de vos blocages.
  • Intégrez un groupe d’entrepreneurs ou de personnes qui tout comme vous se lancent.
  • Posez des questions dans des groupes Facebook, réseaux sociaux ; toutes les questions qui peuvent répondre à vos peurs.
  • Intégrez un espace de coworking, ne restez pas seul.
  • Challengez-vous, petit pas par petit pas, qu’est-ce vous allez faire cette semaine pour oser ?

Le destin vous emmènera toujours là où vous devez aller du moment que vous vous en donnez les moyens.

Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à les mettre dans les commentaires, je serais ravie d’y répondre.

Je vous souhaite d’avoir toute la confiance nécessaire en vous dont vous avez besoin pour vous lancer et avoir une vie épanouie et pleine de sens.


Vous pouvez retrouver Fanny, qui nous explique comment gagner en confiance en soi pour se lancer, sur son site Internet, sur Instagram, sur LinkedIn et sur Facebook.


Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez mes programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires