Je me prépare

Comment je m’organise au quotidien pour gérer une reconversion professionnelle en parallèle d’un job salarié

J’ai toujours considéré que l’organisation était le meilleur moyen pour moi d’accomplir mes rêves et d’atteindre mes objectifs. Et cela est d’autant plus vrai aujourd’hui puisque je cumule deux casquettes au quotidien : celle de salariée à temps plein en cabinet d’audit, et celle d’auto-entrepreneure en devenir. Et parce que nous sommes très nombreux dans cette situation, j’ai envie de t’accompagner pour que tu puisses toi aussi gérer ces projets sereinement. Voici comment je m’organise au quotidien pour gérer une reconversion professionnelle en parallèle d’un job salarié !


Article invité rédigé par Mathilde Beaurain


Pourquoi j’ai décidé de me reconvertir ?

Mon histoire

Tu te demandes sans doute pourquoi je te parle de mon envie de reconversion. Après tout, c’est le plus souvent un cheminement très personnel. Mais après plusieurs années en tant que salariée, j’ai compris que je pouvais allier deux choses :

  • mon envie d’accompagner les autres,
  • mes facilités à m’organiser rapidement au quotidien.

Et à partir du moment où j’ai pris la décision de me lancer dans ce projet, je me suis posé une question primordiale :

Pourquoi vais-je avoir besoin de m’organiser ?

Je savais pertinemment que j’allais devoir avoir une organisation hyper efficace pour tout gérer une reconversion professionnelle en parallèle d’un job salarié. Mais je savais aussi que la base d’une bonne organisation, c’est de savoir pourquoi on en a besoin

Alors pour t’expliquer le chemin que j’ai parcouru, je te propose de revenir en arrière. Et de te raconter le début de ma vie professionnelle.

Depuis que j’ai eu mon diplôme d’école de commerce, je travaille en cabinet d’audit. Et j’ai donc très rapidement dû faire face à 3 impératifs : 

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 10000 futurs démissionnaires qui lisent mes conseils concrets et inspirants pour inventer leur vie professionnelle !

  • Un rythme de travail de dingue, avec des semaines de 50h très régulièrement ; 
  • Un besoin de jongler au quotidien entre deux dossiers, trois équipes et quatre deadlines différentes ; 
  • Et mon envie (besoin ?) de continuer à trouver du temps pour moi. 

Mon questionnement

Mais au fur et à mesure de ma carrière, j’ai ressenti de manière de plus en plus forte le fait de ne pas être à ma place. Et mon envie d’entreprendre est devenu de plus en plus présente. Je ne me retrouvais plus dans le mode de fonctionnement de mon entreprise, et dans le même temps, de plus en plus de collègues faisaient appel à moi pour les aider à gérer leurs dossiers au quotidien. 

C’est à ce moment-là que j’ai découvert Charlotte, et j’ai commencé à réfléchir de plus en plus sérieusement à une reconversion professionnelle. 

Mais forcément, un début de carrière prometteur, une vie de famille qui se construit progressivement, tout cela entraîne un rythme de vie et des contraintes qu’il est difficile de mettre de côté pour réaliser ses rêves. Et c’est à ce moment-là que j’ai compris que ma force – mon organisation – et mon projet de reconversion pouvaient être un véritable atout pour gérer mon nouveau quotidien. 

Comment je change de casquette au quotidien

Aujourd’hui, dans les coachings que je développe, la première question que je pose est la suivante : pourquoi souhaites-tu t’organiser ?

Comme je te le disais plus haut, il est important que tu saches pourquoi tu souhaites t’organiser. Car sinon, tu verras au quotidien que tu ne peux pas tenir sur le long terme. Un peu comme une nouvelle habitude que tu souhaites développer, l’organisation que tu vas mettre en place ne doit pas être vécue comme une contrainte. C’est au contraire comme un moyen de t’épanouir et de te réaliser à 100%. Et comme toute nouvelle habitude, les premiers instants sont les plus difficiles. Garder en tête la raison pour laquelle tu fais cela est le meilleur moyen d’avancer. Le meilleur moyen de passer de la contrainte à l’automatisme. 

Moi aussi, je suis passée par là. Quand j’ai commencé la formation Side Project de Charlotte, j’ai dû repenser totalement mon organisation quotidienne, qui fonctionnait pourtant parfaitement. 

J’ai toujours eu une organisation qui fonctionnait, qui me convenait. J’arrivais à gérer mon job à plein temps, mes passions (la lecture, les loisirs créatifs, le football, …), ma famille et mes amis. Mais mon emploi du temps était bien chargé, voire même un peu trop. Et j’ai longtemps réfléchi avant de démarrer ma formation. 

Mais je ressentais sincèrement le besoin de faire autre chose, de prendre mon destin en main. De construire la vie dont je rêvais et qui me permettrait de m’épanouir en somme. Et j’ai donc pris la décision de tout reprendre de zéro et de mettre à plat une organisation qui fonctionnait pour moi depuis plus de 5 ans. Pour cela, j’ai avancé en trois étapes. 

Une analyse de mon quotidien

Pour pouvoir tirer le maximum de ma formation, il était important que je puisse y consacrer le temps nécessaire. Et pour cela, je devais donc être en mesure de me libérer assez de temps chaque semaine. 

Alors, bien évidemment, j’ai commencé par faire le point sur les temps incompressibles. Et construire mon nouvel emploi autour :

  • Mes journées de travail : j’ai un métier avec des horaires aléatoires, car avec de nombreux déplacements ; il était donc difficile pour moi de prévoir un horaire type, comme par exemple du 9h-18h au quotidien ; 
  • Mon envie de conserver quelques temps pour moi, notamment le dimanche matin qui est un moment important dans ma semaine pour me ressourcer. 

J’ai très vite compris qu’il ne serait pas possible pour moi de tout quitter pour développer mon activité. Ni de chambouler mon quotidien. Je devais être en mesure d’en faire plus, dans un même laps de temps. Ou en tant cas, de faire différemment. 

Et donc, au-delà d’une analyse de mes contraintes, j’ai fait le point sur les temps morts de ma journée. Les temps morts, ce sont les temps qui ne sont pas utilisés pour créer de la valeur ajoutée. Les temps de transport, les pauses déjeuner à rallonge ou encore les soirées passées à scroller sur les réseaux sociaux …

Et j’ai donc fait le choix de faire quelques sacrifices, sur la base de ces temps morts, pour m’organiser différemment. 

Une nouvelle routine quotidienne

Je connaissais désormais les temps à optimiser pour pouvoir avancer sur ma formation et mon Side Project, tout en restant professionnelle et en remplissant mes objectifs. 

Pour mon quotidien, j’ai donc décidé de travailler sur deux axes :

  • Optimiser les temps morts ; 
  • Réorganiser ce qui fonctionnait déjà chez moi, à savoir ma routine matinale. 

Optimiser les temps morts

Optimiser les temps morts, c’est profiter de ces moments où tu ne fais rien de vraiment important. Alors que ce sont des moments « obligatoires ». L’un des plus importants, c’est le temps de transport au quotidien. Dans mon métier, on se déplace très régulièrement, et je passe donc souvent plus d’une heure dans ma voiture. Rien que pour aller au bureau le matin, et rentrer chez moi le soir, je suis déjà à 40 minutes. 

Alors j’ai décidé de profiter de ces moments pour continuer à me former.  Plutôt que la radio, j’écoute désormais des podcasts : organisation, développement personnel, création d’entreprise; les sujets sont très variés. Mais ils sont toujours orientés vers le développement et l’amélioration de mon projet. Et je ne rate d’ailleurs jamais un épisode du podcast « Pose ta Dem’ »

Toi aussi tu peux facilement profiter des temps morts qui, invariablement, se présentent dans ta journée : temps de transport, course à pied, même la préparation du repas. Tu pourras facilement te libérer 30 minutes par jour pour travailler sur ce qui compte pour toi.

Pour aller un peu plus loin, et me dégager plus de temps, j’ai décidé de réorganiser ma routine matinale. 

Une nouvelle routine matinale

Je suis une adepte du miracle morning, et je suis convaincue des bienfaits qu’il peut procurer. 

Le miracle morning est une méthode d’organisation développée par Hal ELROD. Elle te permet de mieux organiser ton début de journée. Pour atteindre un niveau de 10 sur 10 dans chaque aspect de ta vie, il faut t’en donner les moyens. Et donc, par le biais d’une routine matinale personnalisée, tu vas continuer ta journée, et tes succès.  

Je suis donc repartie de ma routine quotidienne et je l’ai modifiée pour correspondre à mes nouveaux objectifs. Alors qu’auparavant, je consacrais 30 minutes au sport chaque jour, j’ai décidé de faire des séances de 45 minutes deux fois par semaine, plus le weekend.

J’ai ainsi pu me libérer quasiment une heure chaque matin pour travailler sur la formation et sur mon Side Project. 

Et c’est aussi ce qui m’a permis d’avancer aussi vite dans mon projet. 

Me concentrer sur moi-même

J’ai toujours fait partie de la team « Je suis un imposteur ». Mes réussites, je les mets sur le dos de la chance. Quant à mes échecs, bien évidemment, c’est toujours de ma faute à 100%. Et j’ai donc pris la fâcheuse habitude de me dévaloriser systématiquement, et de ne pas croire en mes idées. 

Mais au fur et à mesure de mes lectures, de mes découvertes, et puis au travers des différents modules de ma formation, j’ai compris que la première chose pour avancer dans son projet, c’est d’y croire. Et j’ai décidé qu’il était temps d’enfin assumer mon projet, pour le porter le plus loin et le plus haut possible. 

Si on remonte un peu en arrière, il y a encore quelques semaines, à part mon mari et quelques amis, personne n’était au courant de mon projet. Je ne voulais pas communiquer dessus, et donc finalement je n’avançais pas vraiment sur le concret. 

Aujourd’hui, c’est totalement différent : j’ose en parler, je communique autour de moi, je présente facilement mon projet à mon entourage, à des connaissances. Je suis intimement convaincue que je peux aider les autres, et j’ai donc envie d’avancer dans cet objectif. 

Et cet état d’esprit, désormais, je le développe dans d’autres aspects de ma vie et de mon quotidien. Je sais que je ne serai jamais la plus extravertie du groupe, mais j’assume plus mes idées, mes envies, mes convictions. Comme le disait Charlotte au moment de la sortie de son livre « on ne peut pas plaire à tout le monde ». Et alors ? Aujourd’hui, je ne cherche plus l’approbation générale, mais j’ai plutôt envie de voir que grâce à moi, même un peu, les gens se sentent mieux. 

Mon bilan, 3 mois après le début de la formation … 

… et alors que je suis sur le point de lancer ma micro-entreprise. 

Le bilan est bien évidemment positif, et à un plus d’un niveau :

  • J’ai désormais un projet bien ancré en tête, auquel je crois, et qui me met dans un flow incroyable ;
  • J’ai fait un bilan de mon quotidien, et j’ai appris à me recentrer sur ce qui compte vraiment, pour mener une vie plus sereine ; 
  • Et surtout, j’ai envie d’accompagner d’autres femmes à faire le même cheminement. 

Cette formation m’aura également appris, si je n’étais pas déjà convaincue, qu’avec une bonne organisation on peut accomplir beaucoup. Et pour cela, pas besoin de supers outils hyper novateurs (sauf si bien sûr tu aimes ça) ; tu dois simplement te poser 3 questions très importantes :

  • Pourquoi ai-je besoin de m’organiser ?
  • Quelles sont mes contraintes ?
  • Quelles sont mes envies ? 

Un peu comme pour trouver ton Ikigai, cette réflexion te permettra d’identifier et de te créer une méthode sur-mesure, 100% adaptée. Et c’est cette méthode, et pas une autre, qui te permettra de vivre une vie plus sereine. 

Bien évidemment, comme tout changement, tout ne sera pas tout rose. Le changement ne se fera pas du jour au lendemain. Mais retiens une chose :

Le jeu en vaut la chandelle ! 


Vous pouvez retrouver Mathilde, qui explique comment gérer une reconversion professionnelle en parallèle d’un job salarié, sur son site Internet et sur Instagram.


👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

👉 Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez mes programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires

Vous allez aussi aimer