Devenir entrepreneur : 6 enseignements à retenir du parcours d’Aline Bartoli

Après plusieurs années de salariat, tu aspires à plus de liberté ? Tu rêves de devenir ton propre patron ? Peut-être même que ton cerveau déborde d’idées de projets qui n’ont jamais vu le jour ? Pourtant, créer ta boîte ne te semble pas une option envisageable. Pour le podcast Pose ta Dem’, Charlotte Appietto a échangé avec Aline Bartoli, web entrepreneuse à succès. Grâce à The BBoost, elle a inspiré et formé des milliers d’apprentis chefs d’entreprise. Que faut-il savoir pour se lancer dans l’entrepreneuriat ? 👉 Découvre sans attendre 6 enseignements à garder en tête pour entreprendre sereinement.

Tu préfères écouter la discussion entre les deux entrepreneuses ? L’épisode est disponible juste ici ⏬. 

Enseignement no 1 : l’entrepreneuriat est une option pour tous

Depuis l’enfance jusqu’aux études supérieures, l’orientation professionnelle se résume à un mot : salariat. Obtenir un diplôme, trouver un emploi, éventuellement commencer par un CDD puis, avec un peu de réussite, décrocher le Graal, autrement dit le CDI, voilà la seule voie concevable. Pourtant, comme le souligne la fondatrice de The BBoost, un chemin différent existe : celui de l’entrepreneuriat. Ni mieux, ni moins bien que le salariat, il constitue simplement une autre option envisageable. 

Or, dans les familles où personne n’évolue dans l’entrepreneuriat, les futurs travailleurs ignorent tout de ce monde, voire en ont une perception négative. Aline a la chance d’avoir reçu cette information à travers son éducation personnelle. Aujourd’hui, son objectif consiste à permettre à chacun de connaître toutes ses possibilités. Pour faire le meilleur choix pour toi, tu dois avoir conscience de toutes tes alternatives !

« Je veux dédramatiser et démocratiser l’entrepreneuriat pour que ça devienne, au même titre que le salariat, une option pour tous. »

🗽 Aline a découvert que son besoin de liberté primait sur tout le reste quand une agence pour laquelle elle travaillait régulièrement comme graphiste indépendante lui a proposé un contrat salarié. Elle aimait tellement l’ambiance et l’équipe que, après avoir tergiversé pendant une journée, elle a accepté l’offre d’emploi. Sauf que, alors qu’elle se rendait au bureau pour signer son CDI, elle a pris conscience qu’elle ne voulait pas de cet engagement. Elle avait pourtant arpenté ce chemin des dizaines de fois en tant que freelance au cours des 6 mois précédents ! Mais là, elle ne se voyait plus le parcourir encore et encore, pendant des années. Aucun doute possible : elle devait demeurer indépendante.

👉 Créer ton entreprise, travailler en freelance ou rester salarié ? À toi de déterminer l’option qui te conviendra le mieux, en fonction de ta personnalité, de tes envies, de tes aspirations. Inspire-toi du témoignage d’Aurélie, qui a quitté le salariat pour devenir consultante en freelance.

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 10000 futurs démissionnaires qui lisent mes conseils concrets et inspirants pour inventer leur vie professionnelle !

Enseignement no 2 : l’alignement guide tes choix professionnels

Charlotte le constate dans la communauté Pose ta Dem’ : de nombreuses personnes arrêtent leur activité par manque de sens, par désalignement avec les valeurs de l’entreprise dans laquelle elles travaillent. Après plusieurs années comme graphiste indépendante, Aline a, elle aussi, commencé à se sentir mal à l’aise avec ses missions. Elle était spécialisée dans le domaine du luxe, de la beauté et de la mode. Une partie de son métier consistait à retoucher des photos, intervenir sur des peaux, des silhouettes. Éthiquement, contribuer à ces images modifiées du corps de la femme est devenu impossible pour elle. 

Que tu sois entrepreneur, freelance ou salarié, tu peux ressentir ce désalignement. Cela démontre à quel point ton « pourquoi » s’avère un moteur dans tes décisions de carrière. Opter pour une activité, ce n’est pas juste mettre en œuvre les compétences dont tu disposes, ce n’est pas uniquement adopter une routine quotidienne. Pour t’épanouir professionnellement, dans l’entrepreneuriat ou le salariat, le sens profond que tu y places prime.

🧐 Tu te demandes si tu es en phase avec tes choix professionnels ? Explore les conseils de Charlotte pour savoir comment te sentir aligné de façon concrète.

Enseignement no 3 : le side project permet de se lancer dans l’entrepreneuriat sereinement

👩‍💻 En parallèle de son travail de freelance, Aline entretenait ce qui n’était alors qu’un petit blog, une passion à laquelle elle se consacrait quand elle avait du temps : The BBoost. Sur ce site, elle partageait des conseils, basés sur sa vie d’indépendante. Elle a testé différentes stratégies pour le développer et se faire connaître, au point que The BBoost est devenu un véritable side project, c’est-à-dire une activité entrepreneuriale qu’elle menait en parallèle de son emploi principal. Ce blog ne présentait toutefois pas d’enjeu financier majeur pour elle, car elle se rémunérait parallèlement en tant que freelance. Elle en est convaincue, ce projet a grandi sereinement grâce à ce détachement.

Alors que sa flamme pour le graphisme et la retouche photo s’éteignait, elle a pris conscience que travailler sur ce blog l’épanouissait. Elle a décelé un réel potentiel dans ce side project et a décidé de quitter le freelancing pour démarrer dans l’entrepreneuriat en ligne. Presque du jour au lendemain, elle a informé ses clients qu’elle arrêtait son activité. Elle s’est ainsi consacrée pendant 3 mois à transformer ce side project en un véritable business. En septembre 2019, elle a fondé officiellement l’entreprise The BBoost, pour laquelle elle travaille, depuis lors, à temps plein. 

⏩ Tu aimerais te lancer dans l’entrepreneuriat en parallèle de ton job ? Découvre les 9 étapes pour créer ton side project.

Enseignement no 4 : rester soi-même est la clé du succès

« Je n’ai jamais essayé de me faire passer pour ce que je n’étais pas. »

Dès le lancement du blog, Aline est restée authentique. Au départ, ses articles s’adressent aux freelances, comme elle. Elle partage, en toute simplicité, ses apprentissages, son quotidien d’indépendante. Transparente sur son niveau d’expertise, et parfois d’inexpertise, elle adopte la posture de la bonne copine, qui délivre ses conseils. Son audience profite de ses expériences. Elle teste des stratégies et communique sur celles qui fonctionnent. À aucun moment, elle ne joue un rôle. 

Depuis, The BBoost a grandi. La société compte aujourd’hui parmi les références en matière d’entrepreneuriat. Avec son équipe, Aline accompagne les entrepreneurs à développer leur business, que ce soit à travers des formations en ligne, du coaching ou du contenu gratuit. La posture de la collègue sympa, qui bosse dans les tranchées avec ses lecteurs et clients, qui apprend au fur et à mesure, n’a plus de sens. Pourtant, rester proche de son audience demeure une priorité pour Aline. Elle met un point d’honneur à ne jamais se positionner, à travers The BBoost, comme une donneuse de leçons. 

👀 Comme Aline, transparence et authenticité deviendront tes atouts pour gagner la confiance de tes abonnés.

Enseignement no 5 : mieux vaut fait que parfait

Expression bien connue des personnes qui ont suivi un programme Pose ta Dem’, « Mieux vaut fait que parfait » résonne également comme un mantra pour Aline. Pour elle, quand tu commences, que tu trouves ton audience, tu peux te permettre de proposer des offres ou produits qui ne sont pas parfaits, car tes clients savent que tu débutes. D’ailleurs, souvent tes tarifs ne sont, à ce stade, pas très élevés. Tu disposes donc, en phase de lancement, d’une marge d’erreur acceptée par ta cible. 

😬 Elle le confesse, son premier programme, entre mauvais son et problèmes de cadrage, « c’était n’importe quoi ». Charlotte en témoigne également, lors de sa première formation, l’exécution demeurait largement perfectible. Elle ne savait, par exemple, pas couper les vidéos pour enlever les fragments inutiles. Pourtant, la plupart des acheteurs de ce premier produit font encore partie de la communauté Pose ta Dem’ aujourd’hui, voire même de l’équipe ! 

En revanche, plus le temps passe, plus tu dois te professionnaliser. À mesure que le chiffre d’affaires de ton entreprise augmente, que tu assois ton autorité dans ton domaine, la tolérance de ton audience à l’erreur diminue. 

Enseignement no 6 : ta vision pour ton entreprise évolue dans le temps

Aline et Charlotte ont toutes deux constaté que leur vision pour leur entreprise a évolué au fil du temps. Si Aline rêvait, dès ses débuts, de bâtir un business important, de créer une équipe, Charlotte s’imaginait plutôt solopreneure. Lorsqu’elle s’est lancée, travailler seule participait à sa conception de la liberté entrepreneuriale. Aujourd’hui pourtant, sa liberté repose sur la solidité de son organisation collective. 

Avec The BBoost, Aline a commencé par de l’accompagnement individuel. Construire sa communauté et coacher ses clients l’épanouissaient. Depuis, elle a délaissé le coaching personnalisé au profit de la formation en ligne. En plus d’interagir au quotidien avec ses abonnés, ce qui la met désormais dans le flow, c’est de développer et manager son équipe. Et demain ? Elle aspire à se lancer dans le business physique : investir dans des locaux, proposer des enseignements présentiels, imaginer un espace de co-working/co-living, des espaces de formation, de séminaires, etc. Mais, elle le dit elle-même, cette vision a le temps de changer. Peut-être que, 6 mois plus tard, ces idées ne seront plus d’actualité !

« Une vision, ça change régulièrement. »

Enseignement bonus : se lancer dans l’infopreneuriat

L’infopreneuriat, c’est la vente en ligne de produits d’information dématérialisés (formations, ebooks, webconférences, audios ou vidéos, etc.). Aline et Charlotte, toutes deux infopreneures, sont convaincues du potentiel de développement de ce domaine auprès de l’ensemble de la population. 

👩‍🏫 On l’a vu, passé le stade du lancement et du « mieux vaut fait que parfait », l’exigence de tes acheteurs augmente. Aline en est persuadée : à l’heure où les formations en ligne se multiplient, et où les clients s’y connaissent de plus en plus, le milieu se professionnalise. Plus question d’élaborer de petits programmes amateurs, mal conçus, sur tout et n’importe quoi ! Apprendre la posture de pédagogue devient, selon elle, indispensable. De même, introduire de la personnalisation et de la gamification dans les produits permet de se différencier. 

La fondatrice de The BBoost considère également que la distance imposée à tous pendant la crise sanitaire va produire des effets sur le marché de la formation en ligne. Sans passer à du 100 % présentiel, elle perçoit le retour à des rencontres physiques ponctuelles, comme des jalons dans un cursus.

📹 Tu aspires à entreprendre sur le web ? Découvre comment créer tes premières vidéos sur YouTube.

Te voilà convaincu que se lancer dans l’entrepreneuriat est une réelle option professionnelle pour toi ? Que tu t’y consacres à temps plein ou que tu commences en parallèle de ton emploi, alignement et authenticité deviendront tes moteurs dans ce projet. Quoi qu’il en soit, garde en tête que ta vision pour ton business peut, et va, évoluer. Prêt à plonger dans le grand bain ? Rejoins la communauté Pose ta Dem’ pour partager ton expérience. 

🎙 Rencontres avec des experts, témoignages de reconvertis, réponses à toutes les questions que tu te poses sur le changement de vie professionnelle : pour ne rien manquer, abonne-toi au podcast Pose ta Dem’. Et, pour recevoir toujours plus d’inspiration dans ta boîte mail, ça se passe dans la newsletter 👇.

Commentaires