Je m'inspire

Coumba : Elle travaille dans le domaine du social et a créé un blog sur la danse-thérapie

Coumba a créé un blog sur la danse-thérapie

En parallèle d’un emploi dans le domaine du social, Coumba a suivi plusieurs formations et a décidé de lancer un blog sur la danse-thérapie, sa passion, tout en reprenant des études de psychologie. Dans cette interview, on parle de trouver sa voie, d’organisation et de l’importance de se faire accompagner dans ce cheminement. Bonne lecture !


Bonjour Coumba, raconte-nous ton parcours en toute transparence !

J’ai eu un parcours scolaire classique et j’ai toujours su que je voulais faire un métier en lien avec l’accompagnement de personnes en difficulté.  

A 16 ans, j’étais déjà animatrice auprès d’enfants.

A 18 ans, j’obtiens mon BAC Sciences-Médico-Sociales (SMS) et je rentre en formation pendant 2 ans pour devenir monitrice –éducatrice. Après mon diplôme, je travaille auprès de personnes en situation de handicap et je me rends compte que je veux évoluer. Je reprends des études pendant 3 ans pour élargir mes champs de compétences dans le domaine du social.

En 2010, je deviens Conseillère en Economie Sociale et Familiale (CESF). Depuis, j’ai exercé auprès de différents publics (hommes SDF, adultes en souffrance psychique, bénéficiaires du RSA, familles en situation de mal-logement…).

Aujourd’hui, je suis toujours CESF mais auprès d’un autre public. Depuis 2 ans, je travaille dans un établissement qui accueille des enfants et des jeunes adultes, âgés de 12 à 20 ans,  qui présentent des difficultés sociales, scolaires et psychiques en Ile-de-France.

Pourquoi as-tu souhaité développer un projet en parallèle de ton job ?

C’est en 2014 que je sens que je suis malheureuse au travail. Je me pose beaucoup de questions, je suis perdue. Je fais un bilan de compétences qui me conduit vers le métier de sophrologue. En décembre 2014, j’effectue ma formation pour devenir sophrologue au sein de l’Institut National d’Enseignement de la Sophrologie (INES), en parallèle de mon emploi. La formation se déroule les week-ends.  

En parallèle, je découvre les danses cubaines et je me mets à danser la salsa cubaine. Je tombe amoureuse de cette danse et de cet univers. En 2016, je découvre la danse-thérapie  et je commence à faire des stages en expression primitive.

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 7000 futurs démissionnaires qui lisent la newsletter chaque mardi matin !

En janvier 2017, je suis officiellement diplômée sophrologue RNCP. Je n’ai pas confiance en moi et je n’ose pas me lancer. Je continue à travailler en tant que CESF et à faire de la danse-thérapie.

En septembre 2019, je décide de me lancer dans les programmes de Charlotte pour me remotiver sur le plan professionnel. Je suis le programme Nouveau Départ, puis dans la foulée, le programme Side Projet, qui se termine en décembre 2019. Pendant les 2 programmes, je suis très assidue, productive et organisée dans le suivi des exercices. Mon objectif est de créer  mon statut en tant que sophrologue et de créer un cabinet à mon domicile.  Ma cible concerne les personnes en souffrance au travail. Sauf qu’après plusieurs semaines de réflexion, je ne me sens pas en phase avec ce projet, il ne me fait pas vibrer. Je ne suis pas alignée avec les idées que je propose. Je suis démotivée, je laisse tomber mon projet.

Comment as-tu trouvé ta nouvelle voie ?

Puis en mars 2020, le confinement est arrivé. Cette pandémie mondiale me fait prendre conscience que la vie est courte, et me fait me recentrer sur mes centres d’intérêts. Je prends du recul et je réfléchis à reconstruire un projet professionnel en adéquation avec mes valeurs.

Parallèlement, je suis une formation sur le copywriting avec Yéza Lucas, ce qui me donne l’envie de créer un blog sur mes passions (danse, yoga sophrologie, développement personnel et psychologie).

Pour la création de ce blog, je décide de travailler avec Laureline Foucault, que j’ai découverte grâce à Pose ta Dem’. Elle me forme également à l’utilisation de WordPress et à Mailchimp (prochainement).

C’est à l’été 2020 que mon blog prend forme.

En quoi consistent tes activités aujourd’hui ?

Aujourd’hui, tout est plus clair pour moi.

Je travaille à temps complet, en tant que CESF, avec des jeunes et en parallèle je développe un blog sur la danse-thérapie et d’autres activités que j’aime, qui me font vibrer.

Je porte des valeurs de liberté, de créativité, d’expression des émotions, de sensibilité, d’éécoute, d’empathie…

Tu tiens un blog sur la danse-thérapie, comment fais-tu pour publier régulièrement en ayant un emploi salarié en parallèle ?

Ce qui m’aide beaucoup c’est que je suis une personne très organisée dans mon travail et dans ma vie personnelle.

J’ai la chance de travailler à ¾ heures de chez moi en transports en commun. De ce fait, je me lève tôt (1h/1h30 avant mon heure habituelle) afin de travailler sur mes articles, trouver des photos sur Canva, faire des recherches sur Internet… Et le soir, je finis le travail à 16h donc j’ai encore du temps pour travailler sur mes articles. De manière générale, j’essaie de travailler sur mon blog en semaine et de planifier la publication de mes articles également.  

J’essaie de ne pas travailler sur mon blog les week-ends, pour moi il est consacré à faire mes loisirs (yoga, running, cinéma…), aller voir ma famille, me reposer, chiller sur Netflix… La seule chose que je fais concernant mon blog c’est de communiquer sur mon réseau social préféré, Instagram, sur la publication de mon article du jour (mes articles sont publiés tous les dimanches).

Mes astuces d’organisation et de productivité sont :

    • J’utilise l’outil Trello pour m’organiser pour mon blog où j’ai 4 items (idées d’articles, articles en cours d’écriture, articles terminés, articles publiés). A ce jour, j’ai 8 articles déjà terminés, qui seront publiés chaque dimanche à 14h.
    • J’utilise un calendrier mural, affiché au-dessus de mon bureau avec des codes couleurs où tout est noté (RDV médicaux, tâches à faire…..).
    • J’utilise un bullet journal pour m’organiser  au quotidien.
    • Tous les dimanches soirs, je fais un point sur la semaine écoulée et la semaine qui arrive.  
    • Chaque fin de mois, j’écris mes objectifs professionnels et personnels pour le mois qui arrive, ce qui me permet d’avancer et de voir l’évolution et la progression dans ma vie de manière générale.

Quels sont tes conseils pour se sentir légitime quand on débute dans une nouvelle voie ?

J’ai mis des années à me sentir légitime par manque de confiance en moi. Mes conseils seraient de se faire coacher/aider/accompagner par un professionnel et/ou de faire un travail thérapeutique (psychologue ou psychanalyse) pour lever les blocages psychiques.

Quels sont tes projets aujourd’hui ?

Je continue de valider mes stages de danse-thérapie pour devenir danseuse-thérapeute à long terme.

Je vais débuter mi-octobre 2020 une licence de psychologie à l’IED Paris 8. Je repars pour 5 ans d’études à distance. Mon but est de devenir psychologue.

A long terme, mon souhait serait de travailler avec des publics en souffrance via la danse-thérapie. En attendant que je termine mes formations, j’avais envie d’évoquer  mes passions via un blog qui correspond tout à fait à ma personnalité. Avec ce blog, je me sens alignée avec mes valeurs et mon hypersensibilité.

Quelles sont les difficultés d’un Side Project selon toi, et comment les dépasser ?

    • Gérer son emploi, sa vie privée et sociale : s’organiser au quotidien et prioriser ses objectifs, ses centres d’intérêts… me semblent indispensable.
    • Croire en soi, en ses capacités : faire des choses nouvelles, se lancer des défis, travail avec un psychologue/travail thérapeutique si le manque de confiance est trop important.
    • Le fameux syndrome de l’imposteur : suivre des personnes qui ont le même « profil » que soi-même pour prendre conscience de leurs parcours personnel et professionnel : Charlotte de Pose ta Dem’, Yéza Lucas, Laureline Foucault, Davy Coumba, Mathilde Serret, Marion Sœur-Warain pour montrer que cela est tout à fait possible de réussir et de créer son emploi/sa vie, comme on le souhaite.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite entamer un Side Project ?

  • Ne pas trop douter de soi sinon on ne fait plus rien.
  • Avancer à petit pas si on a trop peur .
  • Se fixer des objectifs à court terme (par semaine) et à long terme (par mois, par trimestre, par année) pour voir l’avancée de son projet.
  • Se faire aider et/ou coacher si on n’arrive pas à avancer. 
  • Etre soutenu.e par sa famille, ses amis ou un réseau professionnel.

Que retenir de l’expérience de Coumba ?

  • N’hésitez pas à vous faire aider dans votre cheminement. Trouver sa voie est parfois compliqué mais peut se révéler bien plus simple en étant accompagné.
  • Le plus important reste de se sentir aligné avec ses activités.
  • Mener un Side Project est une question d’organisation, il faut savoir prioriser et gérer son emploi du temps de manière à avoir du temps pour chaque activité.
  • Aller vite ne sert à rien, avancer sur le bon chemin : voilà le plus plus important. Prenez votre temps, avancez petit pas par petit pas, à votre rythme. La vitesse importe peu, seule la direction compte vraiment.

Vous pouvez retrouver Coumba, qui a créé un blog sur la danse-thérapie, sur son blog.


👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

👉 Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez les programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires

Vous allez aussi aimer

🍪 En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. Plus d’infos

C'est quoi un cookie ?
En plus d'être un délicieux gâteau, un cookie est un fichier sur votre appareil qui contient des données. Vous pouvez à tout moment supprimer ou limiter le stockage de ces fichiers dans les paramètres de votre navigateur internet (voir plus bas).

À quoi ils servent ?
Les cookies de mesure d’audience nous permettent de connaître l’utilisation et les performances de notre site, d’établir des statistiques, des volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments de notre site (contenus visités, parcours) nous permettant d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services. Les données recueillies sont uniquement consultées et analysées par Pose ta Dem'.
Les cookies liés aux opérations relatives à la publicité ciblée nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes publicitaires et de limiter le nombre de fois où une publicité pour Pose ta Dem' vous est proposée.

Comment désactiver les cookies ?
Pour empêcher ou limiter le stockage des cookies sur votre Terminal, vous pouvez modifier les paramètres du navigateur que vous utilisez :

Pour Chrome :
Cliquez sur le menu Chrome à droite dans la barre d'outils du navigateur.
Sélectionnez Paramètres.
Cliquez sur Afficher les paramètres avancés.
Dans la section "Confidentialité", cliquez sur le bouton Paramètres de contenu.
Dans la section "Cookies", vous pouvez modifier les paramètres suivants :
Supprimer les cookies
Bloquer les cookies par défaut
Autoriser les cookies par défaut
Conserver les cookies et les données de site par défaut jusqu'à la fermeture du navigateur
Définir des exceptions pour les cookies de certains sites Web ou domaines
Pour Safari :
Choisissez Safari > "Préférences", puis cliquez sur l'onglet "Sécurité" (ou " Confidentialité").
Dans la section "Accepter les cookies", choisissez l'une des options proposées.
Pour Mozilla Firefox
En haut de la fenêtre de Firefox, cliquez sur le menu Outils, puis sélectionnez Options
Sélectionnez le panneau Vie privée.
Paramétrez Règles de conservation : à utiliser les paramètres personnalisés pour l'historique.
Décochez Accepter les cookies.
Cliquez sur OK pour fermer la fenêtre « Options »
Si votre navigateur ne figure pas dans la liste vous pouvez vous rendre directement sur le site de son éditeur.

Pour disposer d’informations complémentaires sur les Cookies, nous vous invitons à consulter la rubrique « Vos traces » du site de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/.

Fermer