Tout savoir pour te reconvertir à 40 ans sans mettre ta famille en péril

Près d’un actif sur deux est déjà engagé dans une reconversion ou envisage de se lancer, selon une étude menée en janvier 2022 par l’association Centre Inffo, spécialisée dans l’emploi, la formation et l’orientation professionnelle. Si la décision semble relativement facile à prendre en début de carrière, les enjeux apparaissent plus importants pour les quarantenaires. Tu as commencé à construire ta vie. Tu as peut-être des enfants, un prêt immobilier à rembourser. Ton choix de plaquer ton job actuel n’implique pas que toi. Es-tu condamné à rester 20 ans de plus dans ce boulot qui ne t’anime plus ? Comment changer de métier à 40 ans sans risque ? Pose ta Dem’ te dit tout.

Préparer ton projet de reconversion

Réfléchis à ta vie d’après

Tu rêves de te pointer un lundi matin au travail et de jeter ta lettre de démission sur le bureau de ton chef ? Si tu habites encore chez Papa et Maman (on ne juge pas) et que tu ne supportes aucune charge, tu peux tenter. Mais ce n’est définitivement pas la méthode que nous préconisons à Pose ta Dem’, a fortiori si tu assumes des responsabilités familiales. Une reconversion, ça se prépare.  

Prends le temps de te connaître. Tu occupes ton emploi depuis 10, voire 20 ans. Comment le perçois-tu ? Que trouves-tu plaisant ? Qu’est-ce que tu ne supportes plus ? Si tu t’engages dans un changement de carrière, c’est vraisemblablement parce que tu veux rompre avec certains schémas. 86 % des aspirants démissionnaires interrogés par l’institut CSA pour Centre Inffo affichent leur volonté de se rapprocher de leurs valeurs et de vivre davantage de leurs passions. Si la quête de sens et la recherche d’épanouissement constituent tes principales motivations, assure-toi de construire un projet qui y répondra !

👉 Ta première mission consistera à déterminer ce qui te fait vibrer, le métier vers lequel tu veux t’orienter. Tu ne sais pas par où démarrer ? Explore ton ikigai, ce concept japonais qui te permet d’identifier une bonne raison de te lever chaque matin. Pour poursuivre ta démarche, Pose ta Dem’ a pensé à tout !

  • Pose ta Dem’, L’art de réinventer ta vie professionnelle, c’est le guide pratique 📖  qui accompagnera ta réflexion. Condensé des méthodes éprouvées par les milliers de membres des programmes Pose ta Dem’, ce livre a été conçu pour t’aider à construire pas à pas ta nouvelle vie professionnelle.
  • Adepte des formations en ligne ? 🧑‍💻 Nouveau Départ est un programme de 7 semaines grâce auquel tu apprendras à mieux te connaître, à prendre des décisions alignées pour trouver ta voie. Cette formation à distance te donnera les clés pour faire le bilan de ton parcours professionnel, poser les bases de ton nouveau projet et passer à l’action. Tu ne trouves plus de sens dans ton quotidien ? Nouveau Départ est le programme qu’il te faut pour retrouver ta motivation dès le réveil !

Travaille ton état d’esprit

À 40 ans, tu as peut-être une situation personnelle et familiale établie, des responsabilités envers un conjoint, des enfants. Tu te dis que tu ne souhaites pas altérer leur niveau de vie pour ton propre confort. Chercher ton épanouissement professionnel au détriment, du moins le perçois-tu ainsi, de tes proches te semble égoïste.

Ton entourage ne se révèle pas forcément plus optimiste. Ils projettent sur toi leurs appréhensions. Ils veulent avant tout te savoir en sécurité. D’ailleurs, ils n’ont pas tort : le chemin vers le renouveau professionnel est semé d’embûches. Tu sortiras de ta zone de confort, tu affronteras des phases de doute, tu ressentiras de la peur. Mais ces étapes constituent la clé vers ton bonheur, contrairement à la sécurité !

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas. C’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. »

Sénèque

🤜 Ton état d’esprit demeure un pilier de ton plan de reconversion. Tu restes la première personne à convaincre du bien-fondé de ta démarche, des chances de succès de ton projet. Tu dois ressentir, au plus profond de toi, que c’est la bonne chose, pour toi et pour ta famille. Alors, tu sauras répondre aux objections de ton entourage préoccupé, ou a minima prendre de la distance avec leurs peurs, qui ne t’appartiennent pas. 

L'unique newsletter à lire pour enfin poser ta dem' !

Rejoins la communauté de 10000 futurs démissionnaires qui lisent mes conseils concrets et inspirants pour inventer leur vie professionnelle !

Balaye les idées reçues ! 

  • ❌ Si tu ne te sens pas heureux dans ton job, ton salaire plus que correct ou les avantages du comité d’entreprise ne te permettront pas de tenir encore 20 ans.
  • ❌ Tu n’es pas une tête brûlée parce que tu décides de te reconvertir à 40 ans. 
  • ❌ Vouloir changer de métier en milieu de carrière, ce n’est pas une manifestation de la crise de la quarantaine.
  • ❌ Les quarantenaires ne sont pas trop vieux pour démarrer une nouvelle activité.

T’entourer des bonnes personnes est la meilleure façon de travailler ton état d’esprit. Si tu n’es pas encore membre, rejoins le groupe privé Pose ta Dem’. Plus de 6000 hommes et femmes de tous âges y échangent quotidiennement sur leur reconversion.

Sécuriser ta situation financière

Évalue tes besoins et les risques réels

On ne le dira jamais assez : une reconversion, un changement de vie, ça s’anticipe ! Du point de vue économique, nous avons observé que les aspirants démissionnaires ont tendance à :

  • surévaluer leurs besoins réels,
  • surestimer les risques encourus par l’évolution de leur situation.

La première étape consistera donc à analyser tes dépenses :

  • Épluche tes relevés de compte 🧐.
  • Classe tes charges par catégories 📊.
  • Identifie les axes d’optimisation de ta gestion financière 🔄. 

Établis des simulations qui prennent en considération les impacts d’une baisse de revenus sur tes impôts, les aides éventuelles auxquelles tu pourras prétendre, les frais évités du fait de ton changement de mode de vie. Tu constateras que ton reste à vivre ne chute pas drastiquement. 

Certes, ce ne sera pas un moment de pur plaisir, surtout si tu as pour habitude de piloter tes finances au doigt mouillé. Mais c’est un passage nécessaire pour que tu puisses planifier sereinement cette reconversion dont tu rêves. 

Par ailleurs, paralysé par la peur de manquer matériellement, tu as sans doute tendance à envisager le pire. Tu t’imagines déjà, un an après avoir démissionné, servant des patates à l’eau à tes enfants tous les soirs, voire contraint de quitter ton logement familial. Tout ça parce que tu n’auras pas réussi à mener ton projet à bien. Sauf que, en y réfléchissant bien, avec quelles probabilités ce scénario catastrophe risque de se produire ? Quelles étapes t’y conduiraient ? Quelles solutions pourrais-tu envisager pour corriger le tir en cours de route ? Anticipe le pire… et prépare ton plan de secours pour que ça n’arrive jamais ! 

💡 Tu aimerais sécuriser ta situation grâce à des revenus complémentaires ? L’immobilier peut t’aider à atteindre la liberté financière.

Étudie les dispositifs auxquels tu peux prétendre

De nombreux services mis en place par l’État, et parfois méconnus, existent pour prendre en main ton projet professionnel. 

Mon Compte Formation

Fonctionnant comme une banque, Mon Compte Formation héberge ton CPF, ou compte professionnel de formation : autrement dit, ton épargne pour étudier au cours de ta carrière. Si tu es salarié du secteur privé ou public, ton employeur verse annuellement un montant ou des heures que tu peux mobiliser pour un cursus de ton choix. Tu rêves de devenir naturopathe ? Le CAP cuisine te fait de l’œil ? Tu peux te former à ton nouveau métier grâce à ton CPF, sur ton temps libre, sans en informer ton entreprise.  

Le projet de transition professionnelle

Le PTP (projet de transition professionnelle), également appelé CPF de transition (à ne pas confondre avec le CPF évoqué juste avant 🙃), a remplacé le CIF (congé individuel de formation) en 2019. Accessible à tout actif qui peut justifier d’au moins deux ans d’activité salariée, dont un dans la même entreprise, il te permet de t’absenter de ton poste pour suivre une formation en vue de changer de métier. Tu touches, pendant cette période, une rémunération basée sur tes paies des 12 mois qui précèdent ton entrée en formation. Ce revenu s’élève à 100 % des montants de référence, jusqu’à 2 SMIC.

Tu es fonctionnaire ? Un dispositif semblable existe dans la fonction publique : le congé de formation professionnelle. Tu perçois, pendant maximum un an, une indemnité mensuelle forfaitaire de 85 % de ton traitement brut (indemnité de résidence incluse), dans la limite de 2 620,85 € brut.

Le congé ou temps partiel pour création ou reprise d’entreprise

Si tu as travaillé plus de 24 mois pour ton employeur actuel, tu peux solliciter un congé ou un temps partiel dont tu profiteras pour créer ou reprendre une entreprise. Ce n’est pas le plus sécurisant financièrement, car cette absence n’est pas rémunérée. Cependant, après avoir évalué tes besoins, tu as peut-être constaté qu’une baisse de revenus liée à un passage à temps partiel ne mettrait pas ta famille en difficulté. Les modalités de refus de ce congé par l’employeur sont très encadrées. Tu peux donc envisager cette solution pour travailler un ou deux jours par semaine sur ton entreprise et tester son potentiel.

La rupture conventionnelle

Obtenir une rupture conventionnelle, c’est le Graal pour tout aspirant à la reconversion ! Cette façon de quitter ton employeur t’ouvre non seulement des droits auprès de Pôle Emploi, mais en plus tu perçois une indemnité dont le minimum est fixé légalement. Son montant dépend de ton salaire et de ton ancienneté dans l’entreprise.

Tu travailles dans la fonction publique ? Tu peux prétendre à une rupture conventionnelle. Néanmoins, les modalités diffèrent selon que tu relèves de la FP territoriale, hospitalière ou d’État. Précise ta situation sur le site officiel de l’administration française, tu découvriras alors les conditions particulières, adaptées à ton cas.

👀 Prêt à te lancer ? Ne passe pas à côté de ces 8 conseils pour obtenir ta rupture conventionnelle !

Le dispositif démission reconversion

La démission reconversion s’adresse aux salariés en CDI, qui exercent une activité depuis au moins 5 ans et portent un projet défini. Tu réponds à ces critères ? Demande un conseil en évolution professionnelle (CEP). Cette étape, gratuite et obligatoire, est destinée à confirmer la viabilité de ton idée et à vérifier si une autre solution que la démission te permettrait de le mener à bien. Tu complètes alors un dossier qui est évalué par une commission pour attester du caractère réel et sérieux de ta démarche. Quand cet organisme valide ton projet, tu disposes de 6 mois pour t’inscrire comme demandeur d’emploi et solliciter l’ARE (Aide au retour à l’emploi) auprès de Pôle Emploi.

La démission pour suivi de conjoint

Ta reconversion peut s’inscrire dans une évolution plus globale de vie familiale. Toi et ton partenaire aspirez à un autre quotidien ? Vous voulez vous lancer dans une nouvelle aventure ? Si un déménagement vous tente, alors la démission pour suivi de conjoint se présente comme une occasion favorable ! En effet, que ce soit pour une mutation ou la prise d’un poste : si la carrière de ton conjoint vous conduit à changer de lieu de résidence, tu peux démissionner de ton emploi actuel et percevoir les allocations chômage. 

Changer de métier à 40 ans grâce au Side Project 

Crée ton entreprise en parallèle de ton emploi

Tu as soufflé tes quarante bougies depuis plusieurs mois, voire plusieurs années. Ta maturité et ton sens des responsabilités te guident au quotidien. Bref, tu ne te sens ni l’âme, ni la fougue d’un jeune et fringant startuper ! Pourtant, au fond de toi, tu ressens cette exaltation à la perspective de devenir ton propre patron. La liberté de l’entrepreneur t’attire autant que l’irrégularité des revenus t’effraye. 

👉 As-tu déjà pensé au Side Project ?

L’esprit du Side Project, parfois appelé Side Hustle, nous vient d’outre-Atlantique. Le principe, c’est que tu lances un projet en parallèle de ton emploi. Certains adoptent le Side Project pour compléter leur rémunération, et n’aspirent pas à s’y consacrer à temps plein. Ton quotidien professionnel ne t’enthousiasme plus, mais tu ne te sens pas prêt à tout quitter ? À l’image de Gaétane, peut-être qu’une activité secondaire qui te passionne, exercée à temps partiel, te suffira pour trouver un équilibre satisfaisant. 

D’autres choisissent le Side Project pour entreprendre sans risque. Ce dispositif leur sert alors à tester le potentiel de leur idée, à la développer. Ils mettent leur business sur les rails, tout en restant salariés. Ta reconversion nécessite une formation ? Tu peux par exemple suivre un cursus, financé grâce à ton CPF, en parallèle de ton job. Le temps dans la semaine te manque ? Un temps partiel pour création d’entreprise s’avère particulièrement adapté pour éprouver ton projet entrepreneurial avant de tout quitter ! 

La perspective te tente, mais tu ne sais pas comment t’organiser ? ⏩ Découvre les 9 étapes pour lancer ton Side Project.

Transforme ton Side Project en activité à temps plein

Tu exerces depuis plusieurs mois une activité entrepreneuriale en parallèle de ton emploi. Bien qu’épanouissantes, ces heures de travail supplémentaires pèsent sur ton quotidien familial. En changeant de métier après 40 ans, tu aspires à un meilleur équilibre entre ta vie professionnelle et ta vie personnelle. Te reconvertir sans mettre tes proches en difficulté, oui. Mais pas si cela implique de ne plus les voir !

Comment savoir, alors, si c’est le bon moment pour prendre ton envol ?

  • Tu ressens l’envie de te consacrer à temps plein à ton projet ✅. 
  • Tu as vérifié et confirmé son potentiel ✅.
  • Tes premiers clients sont satisfaits ✅.
  • Tes objectifs sont clairement définis ✅.
  • Tu as élaboré une vision stratégique de tes aspirations pour ton entreprise ✅.
  • La situation financière de ta famille est sécurisée ✅.
  • Ton emploi salarié te prend trop d’énergie pour travailler efficacement sur ton Side Business ✅.

Si tu réponds par l’affirmative à la plupart de ces propositions, l’heure est venue de te libérer du temps pour voir plus grand. Tu as besoin de t’inspirer ? Le parcours de François, qui a fondé Histoire de Slides en Side Project, à 45 ans, avant de démissionner du cabinet de conseil où il exerçait, t’ouvrira de nouvelles perspectives.

Introspection, mindset, gestion administrative de ton départ : tu sais tout pour changer de métier à 40 ans sans négliger tes responsabilités familiales. T’épanouir professionnellement pour rayonner au quotidien demeure l’un des plus beaux engagements que tu peux prendre au bénéfice des tiens. Avant toi, d’autres se sont lancé ! Poursuis ta lecture avec les interviews de membres de la communauté Pose ta Dem’ qui ont transformé leur carrière dans la quarantaine :

📖 Claire a quitté la fonction publique à 40 ans pour devenir biographe.

🧘‍♀️ Virginie œuvre comme instructrice en méditation, après 15 ans dans l’industrie du diagnostic.

✍ À 40 ans, Jean-François s’est fixé l’objectif de se reconvertir pour ses 45 ans.

Tu veux recevoir de l’inspiration hebdomadaire, des conseils et des témoignages qui te permettront de te reconvertir en toute sérénité ? Inscris-toi à la newsletter Pose ta Dem’. Ça se passe juste ici 👇.

Commentaires