Je me lance

Freelance : le mode d’emploi pour trouver vos 3 premiers clients

trouver vos 3 premiers clients

Ça y est, vous allez vous lancer. A partir de maintenant, vous êtes un freelance, un vrai. Félicitations ! Passée l’euphorie, le petit diable assis sur votre épaule droite vous chuchotera peut-être : « Et tes premiers clients, comment comptes-tu les trouver, au juste ? » Avant que le doute ne vous envahisse, lisez vite cet article. Je vous y détaille mes conseils pour trouver vos 3 premiers clients. Une méthode éprouvée par mes soins (et par de nombreux autres freelances) ! Suivez le guide.


Article invité rédigé par Manon Gayet


1# Mobilisez votre réseau de premier niveau

Épluchez la liste de vos connexions LinkedIn

Une étape souvent fastidieuse, surtout quand on a allègrement dépassé les 500 connexions. Mais une étape indispensable ! Prenez le temps de lister les contacts qui pourront vous aider à l’avenir : pour les interroger sur des compétences que vous voulez acquérir, pour leur demander de vous mettre en relation avec des personnes de leur réseau… pour finalement dénicher votre premier client ! La force du réseau n’est absolument pas à négliger, au contraire. Vos connexions avec des personnes vous permettront probablement de décrocher vos contrats au début.

Mon expérience :

Ma mère me disait il y a peu que l’une de mes forces est de savoir tisser des liens et de les entretenir. Ce qui me permet, sur le plan professionnel, de pouvoir solliciter des gens même plusieurs années plus tard sans que cela sorte « de nulle part ». C’est le cas pour Le Guide des Grands Parisiens édition 2020, auquel j’ai participé (il s’agit d’un guide touristique sur l’Île-de-France, hors Paris). Je connaissais l’une des personnes en charge de ce projet depuis un job d’été réalisé durant mes études. Ça avait bien matché à l’époque, on s’est suivi au fil des années, restant en contact par LinkedIn. Quand j’ai cherché mes premières missions en tant que rédactrice, il n’a donc pas été étonné de ma démarche — et m’a donné ma chance tout de suite.

Ne négligez pas les autres réseaux sociaux

Instagram et Facebook seront aussi vos amis, notamment si vous évoluez dans un secteur qui nécessite de maîtriser (un minimum) les codes du community management. Regardez les comptes professionnels qui vous entourent — vous avez forcément un entrepreneur dans votre entourage ou un autre freelance ! — et voyez ce que vous pouvez améliorer à sa communication, à ses produits, à son process. Puis envoyez un message avec quelques recommandations gratuites. Vous passez du statut de pote / connaissance sympa à celui qui peut l’aider dans son business. Et un client, un !

Mon expérience :

Fin 2018, mon chéri et moi sollicitons une photographe professionnelle pour un shooting suite à un cadeau (ma team de Dauphine, si vous passez par là !). J’avais vraiment beaucoup aimé sa personnalité et son travail et je me suis donc abonnée à ses réseaux sociaux à l’issue du shooting. Je commentais et « likais » régulièrement ses posts. Un soir, j’étais à un repas un peu arrosé (oui, l’alcool mène à de bonnes idées, parfois. Parfois seulement !) chez ma mère et je bouclais sur mon idée de proposer mes services de gestion de réseaux sociaux. J’ai repensé à cette photographe. Elle évolue dans un milieu où les réseaux sociaux peuvent être mis au service de l’art, peut-être connaîtrait-elle quelqu’un d’intéressé. Je la contacte dans la minute, elle me répond dans la demi-heure… Elle cherche quelqu’un pour l’accompagner sur la communication digitale sur l’un de ses projets. Danse de la joie.

=> Conseil pratique : ne cherchez en aucun cas à empiéter sur les plates-bandes de votre entreprise (que vous soyez à temps plein, à temps partiel ou déjà parti). N’allez donc pas chercher ses clients — dans un premier temps du moins.

2# Appartenir à une communauté (au moins)

Inscrivez-vous à un groupe Facebook

Les groupes privés d’entraide comme celui de Pose ta Dem’ sont là aussi pour ça. N’hésitez donc pas à parler de vous, de votre cheminement et de vos compétences. Identifiez les profils qui peuvent vous aider. Avec l’autorisation des modérateurs, diffusez vos questionnaires pour connaître les besoins de votre cible, apporter du soutien et des solutions à d’autres entrepreneurs en devenir. Vous trouverez peut-être votre prochain client dans l’une de ces communautés !

Mon expérience :

Je fais partie de la communauté Pose ta Dem’ depuis le lancement en 2018. J’ai effectué deux formations en ligne avec Charlotte (Nouveau Départ à l’automne 2018 et Side Project #1 au printemps 2019). Depuis, j’ai obtenu un temps partiel dans mon entreprise, créé ma micro-entreprise… Et je suis finalement devenue mentor Side Project et membre de l’équipe Pose ta Dem’ fin 2019 ! Le début d’une belle aventure.

Adhérez à une association ou un réseau en rapport avec votre activité

Une fois atteints les réseaux du premier et du deuxième niveaux, il est temps d’élargir votre cercle. Faire partie d’une association ou d’un réseau sectoriel est un excellent outil. Cela constitue aussi un bon moyen de se tenir au courant des derniers sujets d’actualité. Mais aussi de bénéficier de courtes formations, de trouver de l’entraide au niveau juridique… Et de trouver de potentiels clients !

Mon expérience :

C’est l’un de mes objectifs de l’année : trouver un réseau / une association professionnelle dans laquelle m’investir. Je souhaite y gagner de nouveaux contacts mais aussi développer de nouvelles compétences par ce biais. Je suis très attirée par le fait d’appartenir à un réseau de femmes car je suis très sensible aux problématiques féminines mais je ne me ferme la porte à rien pour le moment. N’hésitez d’ailleurs pas à nous partager vos conseils en la matière en commentaires de l’article !

=> Conseil pratique : à l’instar de LinkedIn, ciblez les personnes de ces différents réseaux et communautés qui pourraient être intéressées par vos compétences. Ou bien celles qui pourraient vous mettre en relation avec de potentiels clients.

Comment trouver vos 3 premiers clients ?

3# Compter sur les réseaux sociaux

Soyez visible sur les réseaux sociaux

J’en parlais dans mon précédent article sur Pose ta Dem’, il est essentiel pour un freelance de soigner sa communication sur les réseaux sociaux. Commencez par LinkedIn avec un profil professionnel soigné, puis investissez (durablement) Instagram et Twitter par exemple. Pas la peine d’être présent partout ! L’essentiel est d’être là où vos clients sont et de privilégier les canaux de communication sur lesquels vous êtes à l’aise.

Mon expérience :

Je suis assidue sur LinkedIn — plus qu’avant, du moins ! J’y partage des contenus, (essentiellement des articles) que je produis. Sur Instagram, je montre davantage « mes coulisses », ma vie quotidienne. Et sur Facebook, je partage quelques réalisations, mes opinions et du contenu plus personnel (photos de vacances etc).

Montrez votre expertise (et votre style)

Les réseaux sociaux constituent un puissant outil à deux niveaux. D’une part, ils vous permettent de vous créer une vitrine sur mesure pour votre activité de freelance (et donc montrer toute l’étendue de vos compétences à vos futurs clients). D’autre part, vous pourrez y montrer votre touche, votre personnalité, votre style (c’est-à-dire, ce pourquoi un client va travailler avec vous et pas avec le voisin). Pour moi, Instagram et LinkedIn sont les lieux virtuels parfaits.

Mon expérience :

D’un côté, LinkedIn me permet de partager les articles que j’ai écrits pour Tour Hebdo et Le Quotidien du Tourisme, les deux médias pour lesquels je travaille en tant que journaliste salariée (ou de repartager les informations importantes traitées par mes collègues). Les personnes de mon réseau pourront donc prendre connaissance des sujets que je traite (et maîtrise) et de mon style rédactionnel. De l’autre, Instagram constitue mon terrain de jeu (virtuel) préféré. Je prends beaucoup plus de liberté et l’utilise comme le canal de communication pour « les coulisses » de mes différentes activités, le relais des posts de mon blog Dans les valises de Manon. J’y partage ainsi mes vadrouilles en posts et en stories, je relaie les informations et les thématiques auxquelles je porte de l’importance, mes coups de coeur, mes bons plans…

=> Conseil pratique : soignez vos différents profils, publiez régulièrement (en étant vous-même et sans se mettre des objectifs de publication inatteignables !). Dernier point-clé, soyez réactif pour répondre aux personnes qui interagissent sous vos publications : vos futurs clients se cachent parmi eux !

En résumé :

  • Ne sous-estimez pas le pouvoir du réseau : le média social LinkedIn, une association professionnelle peuvent s’avérer être de puissants outils pour trouver vos premiers clients en tant que freelance.
  • Ne négligez pas l’impact des réseaux sociaux (en complément d’autres canaux de communication comme un blog et une newsletter). En générant des contenus crédibles, concernants et utiles, vous susciterez la confiance. De quoi convaincre un prospect de cliquer sur « Acheter ».

Vous pouvez retrouver Manon, qui vous explique comment trouver vos 3 premiers clients, sur son blog ou sur LinkedIn !


👉 Cliquez ici pour rejoindre la communauté la plus survoltée de futurs démissionnaires ! Inspiration et entraide quotidiennes garanties ! 

👉 Pour réussir à créer la vie professionnelle de vos rêves, découvrez les programmes d’accompagnement individuel et les formations en ligne de l’Académie Pose ta Dem’.

Commentaires

Vous allez aussi aimer

🍪 En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de “cookies” destinés à améliorer la performance de ce site, à en adapter les fonctionnalités. Plus d’infos

C'est quoi un cookie ?
En plus d'être un délicieux gâteau, un cookie est un fichier sur votre appareil qui contient des données. Vous pouvez à tout moment supprimer ou limiter le stockage de ces fichiers dans les paramètres de votre navigateur internet (voir plus bas).

À quoi ils servent ?
Les cookies de mesure d’audience nous permettent de connaître l’utilisation et les performances de notre site, d’établir des statistiques, des volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments de notre site (contenus visités, parcours) nous permettant d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services. Les données recueillies sont uniquement consultées et analysées par Pose ta Dem'.
Les cookies liés aux opérations relatives à la publicité ciblée nous permettent de mesurer l’efficacité de nos campagnes publicitaires et de limiter le nombre de fois où une publicité pour Pose ta Dem' vous est proposée.

Comment désactiver les cookies ?
Pour empêcher ou limiter le stockage des cookies sur votre Terminal, vous pouvez modifier les paramètres du navigateur que vous utilisez :

Pour Chrome :
Cliquez sur le menu Chrome à droite dans la barre d'outils du navigateur.
Sélectionnez Paramètres.
Cliquez sur Afficher les paramètres avancés.
Dans la section "Confidentialité", cliquez sur le bouton Paramètres de contenu.
Dans la section "Cookies", vous pouvez modifier les paramètres suivants :
Supprimer les cookies
Bloquer les cookies par défaut
Autoriser les cookies par défaut
Conserver les cookies et les données de site par défaut jusqu'à la fermeture du navigateur
Définir des exceptions pour les cookies de certains sites Web ou domaines
Pour Safari :
Choisissez Safari > "Préférences", puis cliquez sur l'onglet "Sécurité" (ou " Confidentialité").
Dans la section "Accepter les cookies", choisissez l'une des options proposées.
Pour Mozilla Firefox
En haut de la fenêtre de Firefox, cliquez sur le menu Outils, puis sélectionnez Options
Sélectionnez le panneau Vie privée.
Paramétrez Règles de conservation : à utiliser les paramètres personnalisés pour l'historique.
Décochez Accepter les cookies.
Cliquez sur OK pour fermer la fenêtre « Options »
Si votre navigateur ne figure pas dans la liste vous pouvez vous rendre directement sur le site de son éditeur.

Pour disposer d’informations complémentaires sur les Cookies, nous vous invitons à consulter la rubrique « Vos traces » du site de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/.

Fermer